Akumajō Dracula X: Chi no Rondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Akumajō Dracula X
Chi no Rondo
Image illustrative de l'article Akumajō Dracula X: Chi no Rondo

Éditeur Konami
Développeur Konami
Musique Akiropito, Jigokuguruma Nakamura, Sanoppi, Metal Yuhki

Date de sortie
Genre Action, plates-formes
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PC Engine (Super CD-ROM²)
Média CD-ROM
Langue Japonais

Akumajō Dracula X: Chi no Rondo, parfois nommé Castlevania: Rondo of Blood ou Dracula X, est un jeu vidéo d'action et de plates-formes développé et édité par Konami en 1993 sur PC Engine. Il est uniquement sorti au Japon sur le support original, mais est proposé en version remasterisée ainsi qu'en version originale dans la compilation Dracula X Chronicles sur PSP en 2007, et sur la Console virtuelle de la Wii. Une adaptation de ce jeu a été tentée en 1995 sur Super Nintendo sous le nom de Castlevania : Vampire's Kiss en Europe, mais les retouches apportées au système de jeu ont beaucoup changé l'expérience du joueur, provoquant une réception mitigée de la critique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans Chi no Rondo, le joueur incarne Richter, un des descendants de la famille Belmont condamnée à vaincre Dracula tous les 100 ans. Nous sommes en 1792, dans la Transylvanie fictive de la série Castlevania, et le Comte Dracula, revenu à la vie, a capturé plusieurs jeunes femmes dont la fiancée du jeune Belmont, Annette, afin d'en faire une vampire acquise à sa cause.

Cet épisode précède directement l'épisode Castlevania: Symphony of the Night, qui débute lors du combat final opposant Richter et Dracula.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Chi no Rondo propose un gameplay plus proche du premier épisode de la série que de l'épisode précédent : Super Castlevania. En effet, la possibilité de pouvoir orienter le fouet dans toutes les directions a été retirée, et le joueur devra davantage miser sur les armes secondaires comme le couteau ou l'eau bénite.

Malgré un maniement très classique, quelques innovations sont à noter : Richter est maintenant capable d'exécuter un salto arrière pour éviter les attaques adverses, il dispose également d'une Furie d'Item : contre un nombre important de Cœurs, Richter peut utiliser une technique causant des dommages à tous les ennemis présents à l'écran, différente en fonction de l'arme équipée.

Le jeu compte aussi deux personnages jouables : le massif Richter et l'agile Maria. Cette dernière doit être délivrée dans le deuxième niveau avant d'être incarnée. Plus souple, disposant d'un double saut et d'armes secondaires différentes, elle est un « mode facile », largement plus maniable que l'héritier des Belmont.

Les nouveautés les plus remarquables de cet épisode sont la possibilité de sauvegarder sa progression et de reprendre la partie au niveau de son choix une fois celui-ci découvert, ainsi que l'existence de plusieurs sorties à chaque niveau, gardées chacune par un boss différent, et donnant chacune accès à un niveau différent. Le jeu compte ainsi 12 niveaux au total, même si le joueur pourra accéder au combat final sans tous les avoir découvert. Le jeu compte aussi des salles secrètes dont la découverte par le joueur influencera la conclusion de l'histoire.

Réception et références[modifier | modifier le code]

Chi no Rondo est considéré par beaucoup comme un des meilleurs épisodes de la saga, ce qui en fait une pièce de collection parmi les fans de par sa rareté et sa valeur.

Une référence à ce jeu est faite dans l'épisode Castlevania: Portrait of Ruin, où Jonathan Morris affronte Richter Belmont.