Akli Tadjer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Akli Tadjer
Akli Tadjer (21e Maghreb des Livres, Paris, 7 et 8 février 2015).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Akli Tadjer est un écrivain franco-algérien né le à Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Akli Tadjer connaît une enfance à Gentilly, dans le Val-de-Marne. Après avoir quitté les bancs de l'école très tôt, il entre dans la vie active. Dans les années quatre vingt, il fait divers petits boulots ce qui ne l'empêche pas de passer le plus clair de son temps à hanter les bibliothèques car la lecture est sa passion. Il entre dans un journal en tant que coursier, il est repéré par le rédacteur en chef, qui l'inscrit à l'école de journalisme de la Rue du Louvre à Paris.

En 1984, un voyage en Algérie lui inspirera son premier roman, Les A.N.I du Tassili, dont il fera l'adaptation pour la télévision. D'autres romans comme Le Porteur de cartable ou Il était une fois... peut-être pas seront eux-aussi adaptés pour la télévision. Le Porteur de Cartable est inscrit au programme du bac.

Ses romans sont traduits dans de nombreux pays : Italie, Allemagne, Suède, en Russie, et sont coédités en Algérie....

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Les A.NI. du Tassili (Prix Georges Brassens 1985[2])
  • 2000 : Courage et patience (Grand Prix du Var)
  • 2002 : Le Porteur de cartable (Prix Maghreb-Méditerranée-Afrique)
  • 2005 : Alphonse
  • 2006 : Bel-Avenir (Prix Eugène Dabie du roman Populiste 2006)
  • 2008 : Il était une fois... peut-être pas (Prix auféminin.com. Prix des lecteurs du Var)
  • 2009 : Western
  • 2012 : La Meilleure Façon de s'aimer
  • 2014 : Les Thermes du paradis, Prix Albert Bichot dans le cadre du Salon de Livres en Vignes 2014
  • 2015 : Un semplice gesto di tenerezza : Garzanti
  • 2015 : Paradisbaden : Sekwa
  • 2016 : La Reine du Tango (Prix Nice-Baie-des-Anges )
  • 2016 : Das Paradis gleich um die ecke : Blanvalet
  • 2018: La vérité attendra l'aurore.
  • 2019 : Qui n'est pas raciste, ici ?

Scénographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]