Akigumo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Akigumo
Image illustrative de l’article Akigumo
L'équipage de l'Akigumo en 1944.
Type Destroyer
Classe Kagerō
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Commandé
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 240 hommes[1]
Caractéristiques techniques
Longueur 118,5 m
Maître-bau 10,8 m
Tirant d'eau 3,76 m
Déplacement 2 033 long tons (2 066 t)
À pleine charge 2 600 long tons (2 642 t)
Propulsion 2 hélices
Turbines à engrenages Kampon
3 chaudières Kampon
Puissance 52 000 ch
Vitesse 35 nœuds (65 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 3 × 2 canons de 12,7 cm (en)
2 × 2 canons AA de 25 mm
2 × 4 TLT de 610 mm Type 93

16 grenades ASM
Rayon d'action 5 000 milles marins (9 300 km) à 18 nœuds (33 km/h)

L'Akigumo (秋雲?, nuages d'automne) est un destroyer de classe Kagerō lancé en 1941 par la Marine impériale japonaise. Il participe à la guerre du Pacifique avant d'être torpillé le par le sous-marin américain USS Redfin (en).

Conception[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe Kagerō.

L'Akigumo a très souvent été présenté comme faisant partie de la classe Yūgumo. Cela est dû au fait que les plans successifs de réarmement mis au point par la Marine impériale japonaise comprenaient des unités fictives de petit tonnage (souvent des destroyers) qui permettaient de provisionner le budget pour de plus gros navires (des cuirassés) dont la construction devait rester secrète. Cela a produit un décalage dans les décomptes, et l'historien japonais Tamura Toshio a été l'un des premiers à le reclasser comme étant le 19e destroyer de la classe Kagerō[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la bataille des îles Santa Cruz terminée, l'Akigumo participa avec le Makigumo à l'achèvement du porte-avions USS Hornet (CV-8), abandonné par les Américains après que ce dernier eût été lourdement endommagé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]
  • (en) M. J. Whitley, Destroyers of World War 2, Annapolis (Maryland), Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-326-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]