Akif Pirinçci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Akif Pirinçci
Description de cette image, également commentée ci-après

Akif Pirinçci en mai 2014.

Naissance (56 ans)
Istanbul, Drapeau de la Turquie Turquie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture allemand
Genres

Œuvres principales

  • Félidés (1989)

Akif Pirinçci (API : /piːʁɪɲtʃi/) (né le à Istanbul) est un écrivain allemand d'origine turque qui est connu pour son roman Félidés (Felidae, 1989).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Turquie, il émigre 10 ans plus tard en Allemagne. Il commence à écrire de la fiction très jeune et publie son premier roman Tränen sind immer das Ende en 1980, à l'âge de 21 ans. Publié en 1989, son deuxième ouvrage, intitulé Félidés (Felidae), est un roman policier dont les chats sont les protagonistes principaux. Ce titre devient un best-seller international traduit en dix-sept langues.

En raison de l'énorme succès de ce deuxième roman, Pirinçci exploite son concept de « roman policier félin » et publie de nombreuses suites à Félidés. Cependant, aucun de ses romans suivants ne reçoit une aussi grande popularité que le premier. Un dessin animé, basé sur Félidés, et dont le script est coécrit par Pirinçci lui-même, est produit en 1994 en Allemagne. Il sort ensuite dans plusieurs pays, dont la France.

Akif Pirinçci prend publiquement parti contre l'homosexualité dans un essai en 2014[1]. Sur le blog politique Die Achse des Guten, d'obédience raciste, il s'en prend également à la liberté des femmes et aux immigrants, et précise, entre autres choses, qu'il est légitime pour les Arabes et les Turcs de tuer des Allemands, mais qu'ils ne doivent que violer les femmes allemandes.

Le , Pirinçci est reconnu coupable d'avoir insulté un professeur d'université dans une poursuite civile intentée par Elisabeth Tuider, professeure de sociologie et de la biologie qu'il avait décrit comme une « malade mentale » et à qui il reprochait un livre d'éducation sexuelle pour les collégiens prônant l'utilisation de matériel pédagogique, tels des godemichés ou des « boules de geisha ». Pirinçci a accepté la sentence proposée et a payé une amende d'un montant de 8.000 euros[2].

Le , à Dresde, lors d'un rassemblement de PEGIDA, il prononce un discours dans lequel une réaction provocatrice à une prise de position d'un dirigeant politique allemand a été, à tort, présentée, dans un premier temps, par la presse, comme suggérant la réouverture des camps de concentration pour y interner les réfugiés[3]. En réalité, il s'agissait d'une réponse à un dirigeant CDU du Land de Hesse qui avait déclaré que les Allemands qui ne partageaient pas la politique d'immigration du gouvernement étaient libres de quitter l'Allemagne. Pirincci a dit que, par rapport à cette volonté affichée d'exiler les opposants politiques, « il y avait des alternatives. Mais, les camps de concentration ne sont aujourd’hui plus en service ». Il ne s'agissait donc nullement ici des réfugiés, mais des opposants allemands, et ce n'était pas une proposition, mais une exagération rhétorique d'un « dérapage » d'un homme politique qu'il entendait dénoncer. La presse allemande a rectifié[4]. À la suite de ce discours, ses éditeurs, notamment le groupe Bertelsmann, retirent ses ouvrages de leurs catalogues[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Felidae[modifier | modifier le code]

  • Felidae (1989)
    Publié en français sous le titre Félidés, Paris, Éditions Métailié (1992)
  • Francis. Felidae II (1993)
    Publié en français sous le titre Francis et le Chats sauvages, Éditions Belfond (2003)
  • Cave Canem. Felidae III (1999)
    Publié en français sous le titre Chien méchant, Éditions Belfond (2001)
  • Das Duell. Felidae IV (2002)
  • Salve Roma! Felidae V (2004)
  • Salve Roma! Felidae V (2004)
  • Schandtat Felidae VI (2007)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Tränen sind immer das Ende (1980)
  • Der Rumpf (1992)
    Publié en français sous le titre L'Homme-tronc, Paris, Éditions Métailié (1992)
  • Yin (1997)
  • Die Damalstür (2001)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Script du dessin-animé Felidae (script) (1994)
  • Der letzte Weltuntergang: Krimi-Erzählungen (2007)
  • Deutschland von Sinnen: Der irre Kult um Frauen, Homosexuelle und Zuwanderer (2014)

Références[modifier | modifier le code]

  1. documentaire de Peter Gerhardt, diffusé sur ARTE le 12 mai 2015, Homo et alors ?!?
  2. (de) Krawallautor Akif Pirinçci: Geldstrafe wegen Beleidigung, Spiegel Online, 19. Januar 2015
  3. Pagida, le dérapage de trop ?, Le Monde, 20 octobre 2015
  4. (de) Pirinçci provoziert mit "KZ"-Rhetorik in Asylkrise, welt.de, 20 octobre 2015
  5. Akif Perincçi, tête de Turc chez Merkel, Luc Rosenzweig, causeur.fr, 23 octobre 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]