Akebono Tarō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Akebono)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le sport
Cet article est une ébauche concernant le sport.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet sport.

Akebono Tarō
Description de cette image, également commentée ci-après

Akebono porte son dernier tsuna lors de sa cérémonie de départ.

Données générales
Nom complet Akebono Tarō
Nationalité japonaise
américaine
Date de naissance (47 ans),
Oahu, Hawaï
Taille 6 8 (2,03 m)[1]
Poids 484 lb (220 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédérations World Wrestling Entertainment
All Japan Pro Wrestling
Hustle
Dragon Gate
New Japan Pro Wrestling
Pro Wrestling Zero1
Entraîneur Riki Chōshū[2]
Keiji Mutō[2]
Carrière pro. 2005aujourd'hui


Akebono Tarō (曙太郎?), né Chadwick (« Chad ») George Ha'aheo Rowan (né le à Oahu, Hawaï), est un lutteur de sumo, un kick-boxeur, un pratiquant d'arts martiaux mixtes et un catcheur (lutteur professionnel) d'origine américaine naturalisé japonais.

Sumo de 1988 à 2001, il est le 64e yokozuna et rend ce sport plus populaire en dehors du Japon. Dans ce sport, il remporte 11 tournois. Il arrête sa carrière de sumo en janvier 2001 à la suite de blessures répétés au genou.

Il devient kick-boxeur et combattant d'arts martiaux mixtes au sein du K-1 fin 2003. Ce changement de sport s'avère décevant au niveau sportif puisqu'il ne remporte qu'un combat de kick-boxing sur neuf disputés et perd ses quatre matchs d'arts martiaux mixtes.

Il devient catcheur en 2005 d'abord aux États-Unis au sein de la World Wrestling Entertainment puis au Japon. Dans ce divertissement, il y connait le succès à l'All Japan Pro Wrestling devenant champion poids-lourds Triple Crown à deux reprises, champion du monde par équipe avec Taiyō Kea puis avec Yutaka Yoshida et champion par équipe All Asia à deux reprises avec Ryota Hama.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Rowan grandit à Waimanalo sur l'île d'Oahu[3]. Durant son adolescence, il travaille dans un hôtel où il rencontre des entraîneurs de l'écurie de sumo Azumazeki qui le convainc d'aller au Japon[3].

Sumo[modifier | modifier le code]

Début 1988, il part au Japon rejoindre l'écurie Azumazeki dirigée par l'ancien lutteur hawaïen Takamiyama Daigorō (en). Il débute dans le sumo en mars 1988, à l'instar de ses deux futurs grands rivaux Takanohana Kōji et Wakanohana Masaru (en), et Kaiō Hiroyuki.

Il accède à la première division, makuuchi, en août 1990, puis obtient un grade san'yaku (komusubi) pour la première fois en février 1991. En juin 1992, il devient ōzeki, le deuxième plus haut grade.

Akebono est le premier sumotori non-japonais à accéder au grade de yokozuna (« champion suprême »), le plus élevé dans la hiérarchie du sumo, le 27 janvier 1993. Bien qu'il soit un étranger, il a été reconnu comme ayant la qualité de hinkaku (dignité inhérente à la profession de lutteur de sumo).

Il se retire en janvier 2001 pour cause de blessures après treize ans de compétitions[3], en ayant remporté onze grands tournois (yūshō).

Carrière de kick-boxeur[modifier | modifier le code]

En novembre 2003, Akebono annonce dans un conférence de presse qu'il vient de signer un contrat avec la K-1 comme kick-boxeur et combattant d'arts martiaux mixtes[4]. Il déclare alors qu'il souhaite se lancer un nouveau défi[4]. Quelques jours plus tard, la K-1 annonce qu'il va affronter Bob Sapp le 31 décembre[5]. Il s'entraîne pendant deux mois mais cela ne l'empêche pas de perdre par KO après moins de trois minutes de combat[6].

Il perd son second combat face à Musashi le 27 mars 2004 par décision unanime[7]. Le 25 septembre, il se fait éliminer au premier tour du tournoi K-1 World Grand Prix 2004 in Tokyo par Remy Bonjasky qui le met K.O au début de la troisième reprise[8].

Pour son second tournoi en K-1 le 19 mars 2005, il passe le premier tour après sa victoire par décision face à Nobuaki Kakuda (en) avant de se faire sortir par Hong-Man Choi quand son entraîneur décide d'abandonner[9]. Le K-1 décide d'organiser un match revanche entre Akebono et Choi le 29 juillet à Hawaï où l'arbitre décide d'arrêter le combat vers la fin de la première reprise quand Akebono tombe pour la seconde fois[10],[11].

Résultats en kick-boxing d'Akebono Tarō
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
xDéfaite 1-8 Drapeau de la Corée du Sud Hong-Man Choi KO K-1 World Grand Prix 2006 in Sapporo 30 juillet 2006 2 0:57 Drapeau du Japon Sapporo
xDéfaite 1-7 Drapeau de la Corée du Sud Hong-Man Choi KO (arrêt de l'arbitre) K-1 World Grand Prix 2005 in Hawaii 29 juillet 2005 1 2:52 Drapeau des États-Unis Honolulu
xDéfaite 1-6 Drapeau de la Corée du Sud Hong-Man Choi KO (abandon du coin) K-1 World Grand Prix 2005 in Seoul 19 mars 2005 1 0:24 Drapeau de la Corée du Sud Séoul
xVictoire 1-5 Drapeau du Japon Nobuaki Kakuda (en) Décision K-1 World Grand Prix 2005 in Seoul 19 mars 2005 3 3:00 Drapeau de la Corée du Sud Séoul
xDéfaite 0-5 Drapeau des Pays-Bas Remy Bonjasky KO (coup de pied droit haut) K-1 World Grand Prix 2004 in Tokyo 25 septembre 2004 3 0:33 Drapeau du Japon Tokyo
xDéfaite 0-4 Drapeau des États-Unis Rick Roufus Décision unanime K-1 World Grand Prix 2004 in Las Vegas II 7 août 2004 3 3:00 Drapeau des États-Unis Las Vegas
xDéfaite 0-3 Drapeau de la République populaire de Chine Zhang Qing Jun Décision unanime K-1 World Grand Prix 2004 in Seoul 17 juillet 2004 3 3:00 Drapeau de la Corée du Sud Séoul
xDéfaite 0-2 Drapeau du Japon Musashi Décision unanime K-1 World Grand Prix 2004 in Saitama 27 mars 2004 3 3:00 Drapeau du Japon Saitama
xDéfaite 0-1 Drapeau des États-Unis Bob Sapp KO (crochet du droit) K-1 PREMIUM 2003 Dynamite!! 31 décembre 2003 1 2:58 Drapeau du Japon Nagoya Premier combat d'Akebono Tarō.

Carrière de combattant d'arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Son contrat avec la K-1 lui permet aussi de faire des combats d'arts martiaux mixtes. Pour son premier combat le 31 décembre 2004, il se fait soumettre par Royce Gracie qui lui inflige une clé de poignet après un peu plus de deux minutes de combat[12].

Tableau récapitulatif
4 combats 0 victoires 4 défaites
Par KO 0 0
Par soumission 0 3
Sur décision 0 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Défaite 0-4 Drapeau du Brésil Paulo Cesar Silva Soumission (kimura) K-1 - Premium 2006 Dynamite!! 2006-12-3131 décembre 2006 1 1:02 Osaka, Japon
Défaite 0-3 Drapeau des États-Unis Don Frye Soumission (étranglement en guillotine) K-1 - Hero's 5 2006-05-033 mai 2006 2 3:50 Tokyo, Japon
Défaite 0-2 Drapeau du Nigeria Bobby Ologun Décision unanime K-1 - Premium 2005 Dynamite!! 2005-12-3131 décembre 2005 3 3:00 Osaka, Japon
Défaite 0-1 Drapeau du Brésil Royce Gracie Soumission (clé de poignet) K-1 Premium 2004 Dynamite!! 2004-12-3131 décembre 2004 1 2:13 Osaka, Japon Premier combat en arts martiaux mixtes.

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Débuts à la World Wrestling Entertainment (2005)[modifier | modifier le code]

Akebono a fait une apparition à la WWE (Wrestlemania 21 le 3 avril 2005) en battant le Big Show dans un combat de sumo qui s'est fini sur un câlin entre les deux catcheurs.

Il poursuit en effet une carrière dans le catch, où il trouve épanouissement[13], luttant désormais sous le pseudonyme de Bono kun. Lors de Freedom Fight, il perd contre Brodie Lee.

New Japan Pro Wrestling[modifier | modifier le code]

Le 19 mars 2006, il perd contre Brock Lesnar et ne remporte pas le IWGP Heavyweight Championship[14]. Lors de 40th Anniversary Tour Kizuna Road Nuit 8, Blue Justice Army, Togi Makabe et lui battent Suzuki Army. Lors de 40th Anniversary Tour Kizuna Road Nuit 9, Hirooki Goto, Hiroshi Tanahashi et lui battent CHAOS et Masato Tanaka.

Pro Wrestling Zero1[modifier | modifier le code]

Lors de ZERO1 LifexShoutxWin, Mineo Fujita, Takuya Sugawara et lui perdent contre Atsushi Onita, Hideki Osaka et Ichiro Yaguchi dans un Scramble Bunkhouse Street Fight Match. Lors de Happy New Year, il bat Jason New et Jo Kyung-ho dans un Handicap Match. Lors de Change The World, Daisuke Sekimoto et lui battent Kohei Sato et Zeus et remportent les NWA Intercontinental Tag Team Championship vacant.

All Japan Pro Wrestling[modifier | modifier le code]

Lors de New Year Shining Series 2013 New Year 2 Days - Tag 2, il bat Joe Doering pour devenir no 1 contender au Triple Crown Championship. Lors de New Year Shining Series 2013 - Tag 8, il perd contre Masakatsu Funaki et ne remporte pas le Triple Crown Championship. Le 27 octobre 2013 il bat Suwama et remporte le AJPW Triple Crown Heavyweight Championship[15]. Le 24 novembre, il conserve son titre contre Joe Doering[16].Le 3 janvier 2014, il conserve son titre contre Takao Omori[17]. Le 23 février, il conserve son titre contre Gō Shiozaki[18]. Le 18 mars, il conserve son titre contre Kento Miyahara[19].

Indépendant[modifier | modifier le code]

Lors de Ribera Steakhouse Produce Naniwa Big Fireworks, il perd contre Atsushi Onita dans un No Ropes Barbed Wire Explosion Double Hell, Exploding Barbed Wire Bat & Exploding Barbed Wire Chair Death Match.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Il a fait une apparition dans son propre rôle dans le film Ocean's Thirteen en 2007.

Autres références[modifier | modifier le code]

En 2013 le premier tome d'une bande dessinée biographique nommée Yokozuna dessinée par Marc Van Straceele et scénarisée par Jérôme Hamon sort chez l'éditeur Kana, la BD traite des débuts d'Akebono en tant que sumo professionnel. Le deuxième et dernier tome sort la même année.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Akebono Tarō sur Sherdog
  2. a et b (en) « Akebono », sur Cagematch (consulté le 12 janvier 2017).
  3. a, b et c (en) Velisarios Kattoulas, « Injuries Force Akebono Out of the Sumo Ring », sur New York Times,‎ (consulté le 21 février 2015).
  4. a et b (en) « Akebono quits sumo, to be K-1 fighter », sur japantimes.co.jp,‎ (consulté le 12 janvier 2017).
  5. (en) Kenji Hall, « Akebono will debut against 'The Beast' », sur Honolulu Adviser,‎ (consulté le 12 janvier 2017).
  6. (en) Jim Armstrong, « Akebono falls in first round of K-1 debut », sur Honolulu Adviser,‎ (consulté le 13 janvier 2017).
  7. (en) « K-1 - Musashi, Hoost and Sapp Win in Saitama », sur Sherdog,‎ (consulté le 13 janvier 2017).
  8. (ja) « 【K-1】最右翼のバンナ、イグナショフが敗れる大番狂わせ! », sur gbring.com,‎ (consulté le 14 janvier 2017).
  9. (ja) « 【K-1】チェ・ホンマンがASIA GPを制す!曙は2回戦で敗れる », sur gbring.com,‎ (consulté le 14 janvier 2017).
  10. (en) « K1 GOES OUTDOORS IN HAWAII », sur mmaweekly.com,‎ (consulté le 14 janvier 2017).
  11. (en) Monty DiPietro, « Goodridge & Penn Win at K-1 World GP in Hawaii », sur kakutougi.info,‎ (consulté le 14 janvier 2017).
  12. (en) « Brazilian Dynamite: Gracie Submits Akebono », sur Sherdog,‎ (consulté le 24 janvier 2017).
  13. Cf. « Answer!! », blog d'Akebono, 3 mars 2009.
  14. (en) « New Japan Pro Wrestling news – (March 9, 2006 – April 8, 2006) », Strong Style Spirit,‎ (consulté le 26 avril 2007)
  15. (ja) « Anniversary Tour », All Japan Pro Wrestling (consulté le 27 octobre 2013)
  16. (ja) « 2013 王道ルネサンス », All Japan Pro Wrestling (consulté le 24 novembre 2013)
  17. (ja) http://www.all-japan.co.jp/post_tour/1144/ modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant, All Japan Pro Wrestling (consulté le 3 janvier 2014)
  18. (ja) « エールクリエイトpresents 2014 沖縄Impact vol.1 », All Japan Pro Wrestling (consulté le 23 février 2014)
  19. (ja) « 2014 ドリームパワーシリーズ【開幕戦】 東京・後楽園ホール », All Japan Pro Wrestling (consulté le 18 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]