Akélé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Akélé

Populations significatives par région
Drapeau du Gabon Gabon 1 000 (2007)[1]
Autres
Langues kélé[1]
Religions Christianisme
Ethnies liées Ongom, Muntumbudie, Tombidi, Metombolo, Nkomon, Mbahoin.

Les Akélé forment une population bantoue d'Afrique centrale, aujourd'hui dispersée à travers le Gabon.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs noms alternatifs, Bakélé, Bakèlè, Akélé, Akèlè, Akele, Kele, Nkèlè, Kèlè, Bengom, Bougom, Ongom, Tumbondiè, Muntumbudie, Motombolo, Nkômôn, Mbanhoin.

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le kélé ou akélé. On trouve des personnes parlant le kélé dans les provinces du Moyen-Ogooué, de la Ngounié, de l'Ogooué-Lolo, du Haut-Ogooué, de l'Ogooué-Ivindo et de l'Estuaire. On trouve en effet des locuteurs du kélé dans le Moyen-Ogooué, autour de Lambaréné, dans le sud de la Ngounié et au nord de Sindara, à Mouila, Mimongo, dans le sud-est de Mbigou, dans les districts de Koulamoutou, de Booué, de Lastoursville, à l'ouest et à l'est de l'Ogooué, près du confluent de la Sébé, dans le district de Franceville et celui de Mékambo.

La langue est considérée comme menacée[note 1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Akélé semblent avoir occupé, avant l'invasion fang, de vastes espaces allant de Booué à la basse Komo, et des Monts de Cristal à la basse Ngounié, enjambant l'Ogooué et s'étendant jusqu'aux lacs de la région de Lambaréné. Chasseurs et guerriers semi-nomades, ils ont été parfois rapprochés des Pygmées, avec qui certains de leurs propres groupes vivent en symbiose. Mais leur aspect physique, aussi bien que leur pratique d'une agriculture extensive, ne les montre pas différents des autres peuples gabonais.

Culture[modifier | modifier le code]

Les Akélé pratiquent des rites initiatiques.

Le Mungala est un rite initiatique réservé exclusivement aux hommes. C'est un rite de réjouissance et de deuil impliquant la circoncision. Il se pratique lors des naissances des jumeaux et est présent chez les peuples du sud-est du Gabon, chez les Akélé, les Nzébi, les Kota, les Aduma, les Massango, parmi d'autres.

L'Ondoukoué est un rite initiatique strictement réservé aux hommes, mais sélectif. Pour y être admis, il fallait répondre à certains critères tels la robustesse et appartenir au clan fondateur de ce rite lequel formait des guerriers. Aujourd’hui ce n'est plus le cas.

Démographie[modifier | modifier le code]

Dictionnaire Akélé[modifier | modifier le code]

  • Oguiémiamê : bonjour (le matin)
  • Béba guiémiamê: bonjour à tous (le matin)
  • Mbolanie : bonjour (le reste de la journée)
  • Métchang : comment vas-tu ?
  • Mbiambé : bien
  • Me naka gouené : je t'aime
  • Agombé : le temps
  • N'tché : le pays
  • Alinga : la robe
  • Owondo: le manioc
  • Malote : les « casse-à-dents » (plat à base de manioc)
  • Akondo : la carpe
  • N'tchinguê : la cuvette
  • N'tchono : le vélo
  • N'tchouwa : la mer, la plage
  • Métchozo : les chaussures
  • Ô'pamê : tu es bien arrivé ?
  • Unwoto : un
  • Babà ou Raba : deux
  • Balalè ou Rararé : trois
  • Banayi : quatre
  • Batanè : cinq
  • Tanè na unwoto : six
  • Diomo : dix
  • Mabomaba : vingt
  • O'ssadia : as-tu déjà mangé ?
  • O'ssadiokô : t'es-tu déjà lavé ?
  • Bana Ba y ngé yo : ces enfants là sont bizarres.
  • Me Kemè : je suis parti (au revoir)
  • Lakike : la vie
  • Lakié la délé  : la vie est difficile
  • Akolo : le marché

La marque de la négation dans la langue est très simple. A kona : il a dit. A (sa) kona : il (n')a pas dit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « La transmission intergénérationnelle est en train de s'interrompre, mais la génération en âge de procréer peut toujours utiliser la langue[1]. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Kélé », sur ethnologue.com
  2. « L'akélé », sur sorosoro.org,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Raponda-Walker, « Les Akélés », dans Les tribus du Gabon, Fenixx, (1re éd. 1924), epub (lire en ligne)
  • Hubert Deschamps, « Bongom (Akélé) et assimilés », dans Traditions orales et archives au Gabon : Contribution à l'ethno-histoire, Paris, Berger-Levrault, , pddf (lire en ligne), p. 128-133
  • (en) David E. Gardinier, Historical dictionary of Gabon, Metuchen (N.J.) - Londres, Scarecrow Press, (ISBN 9780810814356), p. 35-36
  • Élikia M'Bokolo, Noirs et blancs en Afrique équatoriale : les sociétés côtières et la pénétration française, vers 1820-1874, Paris, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, , 302 p. (ISBN 9782713207761)
  • Roselyne Mendoume, Unilinéarité ou bilinéarité dans le rattachement juridique de l'enfant chez les patrilinéaires (Fang, M'Pongwé, Akélé) (Mémoire de DEA), Paris, Université Paris 1, , 78 p.
  • François Ngolet, La dispersion Ongom-Bakele en Afrique centrale : Esquisse d'anthropologie historique (origines - vers 1930) (thèse), Montpellier, Université Paul Valéry Montpellier III, , 3 vol.
  • (en) James Stuart Olson, « Bakèlè », dans The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313279188), p. 57
  • Anges F. Fatanga-Atoz, Les peuples du Gabon occidental : Ng'omyènè, Shekiani, Bakèlè, Benga, Ngubi, Gisire, Varama, Lumbu, Vili et Fang pendant la première période coloniale (1839-1914), t. I : Le cadre institutionnel, Libreville, Éditions Raponda Walker, , 359 p. (ISBN 9782912776174)
  • Guthrie, Malcom (1953). B20 Kele group. In The Bantu languages of Western Equatorial Africa. Oxford: Oxford University Press
  • Jacquot, A. (1983). Les classes nominales dans les langues bantoues des groupe B10, B20, B30 (Gabon-Congo). Travaux et documents de l'ORSTOM, 157, Paris.
  • Patrick Mouguiama-Daouda, Contribution de la linguistique à l'histoire des peuples du Gabon : la méthode comparative et son application au bantu, Paris, Éditions du CNRS, (ISBN 2-271-06298-5)