Ulex parviflorus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ajonc de Provence)
Aller à : navigation, rechercher

L’Ajonc de Provence ou Ajonc à petites fleurs (Ulex parviflorus) est une espèce qui fait partie des plantes méditerranéennes dont la floraison est la plus précoce : dès le mois de janvier, en même temps que le romarin et le mimosa, il parsème le maquis et la garrigue de touffes jaune doré hérissées d'épines très pointues. Il appartient au genre Ulex et à la famille des Fabacées (ou Légumineuses). Il est connu en Languedoc et en Provence sous les noms d'argelàs, argelat ou argeràs, également donnés au genêt épineux (Genista scorpius). Nom catalan : gatosa. Castillan : tojo, aulaga morisca.

Description[modifier | modifier le code]

Détail des épines

Morphologie générale et végétative[modifier | modifier le code]

Arbrisseau ou sous-arbrisseau pouvant atteindre 1,5 mètre, mais généralement inférieur à 1 mètre[réf. nécessaire], très ramifié à la base, à tige cannelée, à feuilles pratiquement absentes, remplacées par des épines (les vraies feuilles trifoliées ne sont produites qu'au stade de la plantule). Les épines sont droites ou courbées, très pointues, en particulier l'épine terminale qui peut atteindre 3 cm de long[réf. nécessaire].

Morphologie florale[modifier | modifier le code]

Floraison de janvier (parfois décembre) à avril.

Fleurs hermaphrodites en racèmes simples, de couleur jaune doré à jaune orangé. Calice jaunâtre, bilabié, persistant, légèrement velu (surtout au début de la floraison). Corolle ne dépassant pas 1 cm[réf. nécessaire], à ailes en principe plus courtes que la carène. Pollinisation par les insectes (abeilles).

Fruit et graines[modifier | modifier le code]

Le fruit est une petite gousse ovoïde, velue, contenant peu de graines, d'une longueur ne dépassant pas celle du calice persistant. Dissémination myrmécochore (par les fourmis).

Formule chromosomique[modifier | modifier le code]

[réf. nécessaire]

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Plante vivace caractéristique de la Catalogne et des côtes méditerranéennes françaises (essentiellement Roussillon et Provence), qui marque une nette préférence pour les sols siliceux, arides et ensoleillés, souvent en pente. Altitude : de 0 à 1 000 mètres environ[réf. nécessaire].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (9 janv. 2013)[1] :

  • sous-espèce Ulex parviflorus subsp. africanus, sous-espèce type, ici décrite ;
  • sous-espèce Ulex parviflorus subsp. eriocladus ;
  • sous-espèce Ulex parviflorus subsp. funkii, à fleurs plus grandes, rencontrée au sud de l'Espagne et en Afrique du Nord ;
  • sous-espèce Ulex parviflorus subsp. jussiaei ;
  • sous-espèce Ulex parviflorus subsp. parviflorus.

Selon NCBI (9 janv. 2013)[2] :

  • sous-espèce Ulex parviflorus subsp. funkii ;
  • sous-espèce Ulex parviflorus subsp. parviflorus

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :