Ajdar Ismayilov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ismayilov.
Ajdar Ismayilov
Description de l'image Əjdər İsmayılov.JPG.
Naissance
Nakhchivan (Azerbaïdjan)
Institutions Université d'État de Bakou

Ajdar Ismayilov (en azéri : Əjdər Tağı oğlu İsmayılov), né le au village de Chomahtur de Sharur, République autonome de Nakhchivan, est docteur en philologie, professeur, un des 91s, l'un des fondateurs les plus actifs du Nouveau Parti d'Azerbaïdjan[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ajdar Ismayilov est né le au village de Chomahtur de Sharur, République Autonome de Nakhitchevan. En 1961, il est diplômé de la faculté philologique de l'Université d’État d'Azerbaïdjan. En 1963-1965 il a étudié à l'Institut du Théâtre d’Azerbaïdjan, a été l'étudiant de Mehdi Mammadov et Rza Tahmasib[2].

En 1961-1977 il a travaillé comme enseignant dans une école du village Chomahtur, le directeur de cette école, l’employé du journal Şərq Qapısı (Porte de l'Est) du Ministère de l'Intérieur, durant les années 1977 à 1994 il a été le professeur du département de littérature de l'Université d'État de Nakhitchevan, maître de conférences, professeur agrégé et professeur[2].

Activité pédagogique[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé ses études en 1961 à l'Université d’État d’Azerbaïdjan, Ajdar Ismayilov est retourné à son village natial Chomahtur, a commencé son activité comme enseignant à l'école locale de huit ans. Durant l'année scolaire de 1974-1975, à l'initiative de Ajdar Ismayilov, l'école de huit années a été transformée en une école secondaire complète. Le bâtiment de deux étages de l'école a été équipé avec des équipements modernes. Ajdar Ismayilov a été nommé directeur de ce centre d'éducation[2].

En 1977, par le Comité du Parti régional de Nakhitchevan Ajdar Ismayilov a été invité à l’Institut pédagogique de Nakhchivan de l’academicien Youssif Mammadaliyev, où jusqu'en 1994 il a travaillé comme un enseignant du département de la littérature, maître de conférences, professeur agrégé et professeur[2].

Activité scientifique[modifier | modifier le code]

En 1969, il était candidat à un degré universitaire à l’Institut de littérature nommé d'après Nizami de l'Académie des sciences de R.S.S. d'Azerbaïdjan. En 1974, sous la direction du vice-président de l'Académie, académicien Mammad Arif Dadashzade, il a soutenu sa thèse "Drame historique de Huseyn Javid " ("Le Prophète", " Teymur Boiteux", "Siyavouch», «Khayyam»).

En 1982, il a commencé des études pour écrire sa thèse de doctorat "Les œuvres de Huseyn Javid et la tradition démoniaque dans la littérature du monde ", approuvée par le Conseil scientifique de l'Institut de littérature nommé d'après Nizami. Contrairement aux allégations sur l'origine de notre romantisme à la littéraire azerbaïdjanaise en relation avec les événements de 1905-1917, l'auteur de la thèse s’avère une source de romantisme de Huseyn Javid devenu la philosophie présomptueuse ("Avesta"), et ses valeurs philosophiques et esthétiques proviennent de la "littérature réglementé» turc et le contexte démoniaque attachement enquête progressive poète-penseur dans le parcours créatif des personnalités de la littérature mondiale.

Certains chercheurs nationaux ne veulent pas voir Javid sur un pied d'égalité avec les géants de la littérature mondiale. Ils ont également eu des difficultés à comprendre sa philosophie démoniaque. En 1988, une réunion du Conseil de la protection impliquant cinq experts de renom de la littérature mondiale de Moscou et la Géorgie. Leurs réponses positives, en particulier les mots de l'adversaire officielle de Moscou, professeur A.L. Stein "nous[Quoi ?] spécialistes littérature romantique à cette thèse pensaient que le romantisme a été achevé au XIXe siècle, il semble maintenant que dans le XXe siècle était un géant Huseyn Javid créatif de "devenir réponse significative à ceux qui égoïstement cherché à résister à l'apparition de la thèse, la première fois dans la critique littéraire et la philosophie de l'Union soviétique de divulguer problèmes démoniaque, nous parler de ses valeurs philosophiques et esthétiques et politiques

Activité politique[modifier | modifier le code]

Le premier numéro du journal militaire «Sharur de combat » fondé en novembre 1990, a été publié dans l'imprimerie de Sharur avec son article "Les forces impériales sur les frontières de Nakhitchevan", exposant la politique d'occupation du Kremlin.

Ila organisé une réunion de la population de Sharur à la veille des élections présidentielles dans la République d'Azerbaïdjan, le 21 avril 1992, où il a proposé la candidature de Heydar Aliyev, marquant le début de la lutte pour le retour de Heydar Aliyev à la direction de l'Azerbaïdjan. Le 22 avril 1992 il avait présenté à la réunion à la société "Alinja" à Bakou une proposition d'aide à la lutte de la population de Nakhitchevan.

Le 24 avril 1992, Ajdar Ismayilov faisait un discours « le leader de notre partie est le peuple», révélant l’essence du Parti.

Le 12 décembre 1992, Ajdar Ismayilov a créé le groupe d'initiative des intellectuels "Les partisans de Heydar Aliyev " dans la ville de Nakhchivan. En décembre 1992, Ismayilov a empêché un crime contre Heydar Aliyev organisé par trois personnes arrivées de la Turquie à Nakhitchevan, puis une personne à Bakou (près de l'Assemblée nationale) à l'invitation de militants du Front national de Nakhchivan. Le 7 février 1993, il a transféré la demande de 45 personnes qui du village Bannanyar de la région Djoulfa et créé le groupe d'initiative « Les partisans de Heydar Aliyev."

Le 5 octobre 1994, un des organisateurs du meeting consacré au coup d’état avec la participation de la population à la place Azadlig a l’instruction de Heydar Aliyev.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :