Aires protégées en Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lagune de Puebla de Beleña (Guadalajara Espagne). Site Ramsar.

Les aires protégées en Espagne constituent les espaces naturels possédant une réglementation particulière visant à protéger les faune ou la flore qu'ils contiennent.

En 2005, 9,1% de l'Espagne est couvert par une aire protégée (dont 36% se trouvent en Andalousie). La plus grande protégées espagnole est la Sierras de Cazorla dans la province de Jaén[1].

En 2008, 1587 aires protégées différentes couvraient 6 millions d'hectares[2] mais seul 3% de l'espace maritime espagnol bénéficiait d'une protection[3].

Les différentes catégories d'aires protégées définies par la loi espagnole (Loi 4/1989) ne représentent pas des niveaux de protection différentes mais plutôt des fonctions ou caractéristiques différentes :

  • Parcs: espace naturels peu modifiés par des activités humaines qui, par leur écosystème, faune, flore ou formations géomorphologiques représentatives, possèdent une valeur écologique, esthétique, éducative ou scientifique méritant une attention particulière. Un parc national possède un intérêt particulier représentative du patrimoine naturel espagnol.
  • Réserves naturelles: espaces naturels dont la création vise à protéger des écosystèmes, des communautés ou éléments biologiques qui, parce qu'ils sont rares, fragiles, uniques ou importants, méritent une attention particulière.
  • Monuments naturels: espaces ou élément naturel consistant en une formation (biologique ou géologique) méritant une attention particulière par leur rareté ou leur beauté.
  • Paysage protégé: site naturel spécifique méritant une attention particulière pour ses valeurs esthétiques ou culturelles.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]