Air Mauritius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Air Mauritius
Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
MK MAU Mauritius
Repères historiques
Date de création 1967
Généralités
Basée à Aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam
Programme de fidélité Kestrel Flyer
Alliance Alliance Vanille
Taille de la flotte 12
Nombre de destinations 22
Siège social Drapeau de Maurice Maurice Port-Louis
Société mère Air Mauritius Ltd
Dirigeants Megh Pillay (PDG)
Site web www.airmauritius.com

Air Mauritius (code AITA : MK ; code OACI : MAU) est la compagnie aérienne nationale de Maurice. Elle dessert une trentaine de destinations dans le monde et opère environ 80 vols par semaine. Son « hub » principal est l'Aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam. Cette compagnie a son siège à Port-Louis, la capitale de l'île. Son symbole est la paille-en-queue, oiseau emblématique des Mascareignes. Elle est membre de l'Alliance Vanille à compter de la fondation de cette alliance en .

Histoire[modifier | modifier le code]

Air Mauritius a été créée le 14 juin 1967 par Amédée Maingard, un ancien espion durant la Deuxième Guerre mondiale, reconverti dans l'industrie de tourisme de son pays. Grâce à ses relations, il trouve des partenaires tels qu’Air France et la BOAC qui s’allient au gouvernement et à Rogers & Co. Ltd pour lancer la compagnie nationale d’aviation. La première réunion du conseil d'administration de Air Mauritius est tenue dans les locaux de Rogers et Amédée Maingard est nommé président, fonction qu’il assumera jusqu’en 1981.

Le premier vol international de la compagnie est organisé en juin 1967, entre Maurice et la Réunion et effectué avec un Piper Navajo PA-31 de six places, loué à Air Madagascar. Ses opérations sont étendues en 1972 à l'île Rodrigues, toujours avec le même appareil, avant de lancer l’année suivante le premier vol international a lieu en 1973, à destination de Londres via Nairobi[1], à bord d’un Vickers VC-10 loué à British Airways. En 1977, Air Mauritius loue un Boeing 707 à British Airtours pour ses vols internationaux, avant d’intégrer des Boeing 747. Elle acquiert des Boeing 767 en 1988, puis acquiert des Airbus A340 en 1994, alors que sa flotte compte deux 767, trois 747-SP et deux ATR 42.

Airbus A340 de Air Mauritus à l'aéroport de Hong Kong.

Air Mauritius entre en bourse en 1995, la majorité de son capital étant détenu par Air Mauritius Holdings (51 %), par l'État (19,97 %), Port-Louis Fund (6,32 %), The State Investment Corporation (4,72 %), le gouvernement de Maurice (4,53 %), Rogers et compagnie (4,28 %), British Airways (3,84 %), Air France (2,78 %) et Air India (2,56 %). Elle acquiert son premier Airbus A319 en 2001 pour la desserte du continent africain, et met en service le premier de ses deux Airbus A330 en 2007.

En décembre 2002, Air Mauritius et la compagnie Emirates signent un accord de partage de codes entre Dubaï et l'Île Maurice pour les liaisons passagers et cargo. Air Mauritius suspend ainsi sa ligne vers Dubaï le 7 janvier 2003 et Emirates lance une 4e fréquence le 16 janvier[2].

La compagnie est durement frappée par la crise de 2008-2009, elle publie ainsi une perte de 84,3 millions d'euros pour l'exercice fiscal clôturé le 30 mars 2009. Une partie de cette perte est due à la dépréciation des couvertures carburants (notamment celles contractées par la compagnie en août 2008 au prix de 105 $ [3]), le prix du pétrole s'effondrant à la fin de l'année 2008. Cependant, en dehors de l'effet des couvertures carburants, la compagnie publie un résultat opérationnel positif de 16,2 millions d'euros en partie grâce aux mesures d'économies de 22,1 millions d'euros sur cet exercice fiscal. Le 9 janvier 2009, le président du conseil d'administration d'Air Mauritius, Sanjay Bhuckory annonce sa démission. Au cours du mois de janvier 2009, le gouvernement met en place un groupe de travail pour restructurer la compagnie [4],[5].

Début 2012, elle lance un plan de restructuration ‘’7-step Plan’’ qui vise à mener à la profitabilité et la pérennité d’Air Mauritius à moyen et long terme. Huit routes sont supprimées (dont celles vers Milan, Genève, Francfort, Melbourne)[6], l'accent étant mis sur les marchés émergents dont l'Inde ou la Chine. Malgré un contexte difficile, elle annonce dès novembre un résultat net positif de 1,2 million d'euros pour le second trimestre de l’exercice financier 2012-2013 (en augmentation de 8 millions d'euros par rapport à la même période de l’année financière précédente) [7].

À partir du 1er novembre 2012, Air Mauritius renforce son partenariat avec Air France avec la mise en commun de leurs programmes de fidélité, respectivement KestrelFlyer et Flying Blue. Les membres du programme Flying Blue peuvent gagner des miles sur les vols Air Mauritius entre Paris ou la Réunion et l'Île Maurice tandis que les membres du programme KestrelFlyer peuvent gagner des miles en voyageant avec Air France sur 75 destinations[8]. En janvier 2014, les deux compagnies renouvelle l'accord de partage de codes qui les unis depuis 2008 et Air France annonce officiellement son soutien pour l’intégration d'Air Mauritius dans l'alliance Skyteam[9].

Air Mauritius est également l'une des rares compagnies aériennes dans le monde à proposer des vols en hélicoptère, avec trois Bell Aircraft Corporation. Ce service est utilisé pour le transfert de passagers de l'aéroport vers leur hôtel, des excursions dans l'île, l'accès aux terrains de golf[10].

Destinations[modifier | modifier le code]

Avion d'Air Mauritius à l'aéroport de Perth.
A330 d'Air Mauritius à l'aéroport international de Hong Kong.

Air Mauritius dispose d'une présence dans des aéroports européens, africains, de l'océan Indien et d'Asie. La compagnie effectue également une gamme de services à l'île Maurice pour les compagnies aériennes internationales. Air Mauritius propose les destinations suivantes[11] :

Légende des couleurs
Hub
Route fermée
Pays Ville Aéroport Notes
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Le Cap Aéroport international du Cap
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Durban Aéroport International de Durban
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Johannesburg Aéroport international OR Tambo
Drapeau de l'Australie Australie Perth Aéroport de Perth
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Francfort Aéroport de Francfort-Rhein/Main Liaison arrêtée en octobre 2012[12]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Munich Aéroport de Munich-Franz-Josef Strauss Liaison arrêtée
Drapeau de la République populaire de Chine Chine Chengdu Aéroport international de Chengdu-Shuangliu à partir du 6 juillet 2015[13]
Drapeau de la République populaire de Chine Chine Pékin Aéroport international de Pékin à partir du 6 juillet 2013[14]
Drapeau de la République populaire de Chine Chine Shanghai Aéroport international de Shanghai-Pudong
Drapeau des Comores Comores Moroni Aéroport international Prince Saïd Ibrahim Liaison arrêtée
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis Dubaï Aéroport international de Dubaï Liaison arrêtée le 7 janvier 2003[2]
Drapeau de la France France Paris Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle
Drapeau de Hong Kong Hong Kong Hong Kong Aéroport international de Hong Kong
Drapeau de l'Inde Inde Bangalore Aéroport international de Bangalore
Drapeau de l'Inde Inde Chennai Aéroport international de Chennai
Drapeau de l'Inde Inde Delhi Aéroport international Indira Gandhi
Drapeau de l'Inde Inde Bombay Aéroport international Chhatrapati Shivaji
Drapeau de l'Italie Italie Milan Aéroport de Milan Malpensa Liaison ouverte en mars 2000 et arrêtée en mai 2012[12]
Drapeau du Kenya Kenya Nairobi Aéroport international Jomo Kenyatta
Drapeau de Madagascar Madagascar Antananarivo Aéroport international d'Ivato
Drapeau de la Malaisie Malaisie Kuala Lumpur Aéroport international de Kuala Lumpur
Drapeau de Maurice Maurice Port Louis Aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam Base
Drapeau de Maurice Maurice Rodrigues Aéroport de Plaine Corail
Drapeau du Mozambique Mozambique Maputo Aéroport international de Maputo à partir du 4 mai 2016[15]
Drapeau de La Réunion La Réunion Saint-Denis Aéroport de La Réunion Roland-Garros
Drapeau de La Réunion La Réunion Saint-Pierre Aéroport de Pierrefonds
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Londres Aéroport de Londres-Heathrow
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Manchester Aéroport de Manchester Liaison arrêtée en janvier 2002[16]
Drapeau de Singapour Singapour Singapour Aéroport international de Singapour
Drapeau de la Suisse Suisse Genève Aéroport international de Genève Liaison arrêtée en octobre 2012[12]
Drapeau de la Tanzanie Tanzanie Dar es Salaam Aéroport international Julius Nyerere à partir du 6 mai 2016[15]

Partage de codes[modifier | modifier le code]

En mars 2013, Air Mauritius partage ses codes avec les compagnies aériennes suivantes:

Elle dispose également d'accords pour la desserte de la Chine avec Air China, Cathay Pacific. China Eastern Airlines ou Dragonair entre autres.

Programme de fidélité[modifier | modifier le code]

Appelé Kestrelflyer, il propose deux niveaux Silver et Gold[17].

Flotte[modifier | modifier le code]

Appareils de la flotte de Air Mauritius :

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tropical Lifeline, Flightglobal archive
  2. a et b (en) « Annual Report 2002-2003 », sur airmauritius.com,‎ (consulté le 30 avril 2016) à la page 47 du document
  3. « Air Mauritius dans la tourmente », sur tourhebdo.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  4. (en) « Air Mauritius hit hard by global crisis », sur centreforaviation.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  5. « Le gouvernement mauricien à la rescousse d'Air Mauritius », sur tourhebdo.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  6. « Air Mauritius supprime huit routes », sur air-journal.fr,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  7. « Air Mauritius réalise des profits de 1,2 millions d’euros pour le trimestre », sur airmauritius.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  8. « Air France – KLM et Air Mauritius: la fidélité en commun », sur air-journal.fr,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  9. « Air France et Air Mauritius renforcent leur coopération... jusqu’à SkyTeam ? », sur air-journal.fr,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  10. Services hélicoptère, Air Mauritius
  11. (en) « Fiche horaire (27 mars 2016 au 29 octobre 2016) », sur airmauritius.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  12. a, b et c (en) « Financial Year 2011 – 2012 Third Quarter Results », sur airmauritius.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  13. « Air Mauritius atterrit à Chengdu », sur airjournal.fr,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  14. « Air Mauritius ira à Pékin en juillet », sur airjournal.fr,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  15. a et b « Air Mauritius launches Maputo on 04 May and Dar es Salaam on 06 May 2016 », sur airmauritius.com,‎ (consulté le 30 avril 2016)
  16. (en) « Annual Report 2001-2002 », sur airmauritius.com,‎ (consulté le 30 avril 2016) à la page 24 dans la rubrique Europe
  17. Kestrelflyer: le programme, Air Mauritius

Lien externe[modifier | modifier le code]