Air Gabon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Société Nationale Air Gabon

La meilleure solution

AITA OACI Indicatif d'appel
GN AGN GOLF NOVEMBER
Repères historiques
Date de création 1977
Date de disparition 2006
Fondateur Omar Bongo Ondimba (Président)
Généralités
Basée à Aéroport international Léon Mba
Programme de fidélité Perroquet Plus
Taille de la flotte 5
Nombre de destinations 17
Siège social Drapeau du Gabon Gabon, Libreville, BP 2130, boulevard du bord de mer
Société mère Société Nouvelle Air Gabon S.A.
Effectif 350
Dirigeants Ali Bongo Ondimba (reste à définir)

Air Gabon (code AITA : GN, code OACI : AGN) fut de 1977 à 2005 la compagnie aérienne nationale gabonaise. Air Gabon est devenu en 2006 Air Gabon International, à la suite de la signature d'un pacte d'actionnaires entre le Groupe Royal Air Maroc et l'État du Gabon. Cependant ce projet de partenariat n'a pas réussi à se concrétiser, à cause de visions économiques opposées entre les deux parties. Composée d'une flotte de 5 appareils, elle desservait une multitude de destinations en Afrique, Europe et au Moyen-Orient depuis sa base de Libreville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Air Gabon a été fondé en 1951 en tant que Compagnie Aérienne Gabonaise, avec des vols régionaux à l'aide d'avions Beechcraft DeHavilland. Elle est devenue le porte-drapeau national en 1968, puis a été rebaptisée Société Nationale Air Gabon.

La Compagnie nationale Air Gabon a été créée en mai 1977, après que le Gabon se fut retiré du consortium Air Afrique en décembre 1976. La nouvelle compagnie aérienne a été formée à partir du noyau de la Société Nationale Transgabonais dont le mandat est d'opérer des long-courriers internationaux de Libreville. À l'époque de la fondation de la compagnie, la flotte se composait de trois Fokker F-28, deux Douglas DC-6, un Douglas DC-4, un de Havilland Canada DHC-5 Buffalo, et un Sud Aviation Caravelle. La propriété de la compagnie aérienne a été partagée entre le gouvernement gabonais (70 %) et Sofepag (30 %), une compagnie associée par ailleurs à Air France.

En avril 1977, la compagnie a passé une commande pour un Boeing 747-200 et Boeing 737, pour un coût d'environ 55 000 000 de dollars américains. En 1978, le président du Gabon Omar Bongo a donné à la compagnie aérienne de transport son avion personnel, un Fokker F-28. Le 5 octobre, un Boeing 747 nommé « Président Léon Mba » est arrivé dans le cadre de l'accord de location avec équipage signé l'année précédente. Le 26 février 1979, un appareil de la compagnie aérienne Douglas DC-6 s'est écrasé dans un marécage à 11 km de Moanda, tuant les trois occupants de l'avion[réf. nécessaire].

Le DC-6 et DC-4 ont été remplacés en 1979 par deux turbopropulseurs Vanguard Vickers, et le réseau international a été étendu à Marseille, Nice, Paris et Rome. Au niveau régional, Air Gabon a été exploité dans dix pays africains, et a servi 26 destinations sur son réseau domestique. La compagnie aérienne a loué et affrété différents avions monomoteurs au début des années 1980 pour exploiter des services vers des destinations nationales et en 1982, un CASA C-212 Aviocar a été exploité par la compagnie aérienne pour un court laps de temps. La compagnie aérienne a commandé un Lockheed L-100-30 Hercules en 1984 après qu'elle eut reçu un prêt de la Banque d'Import-Export, qui, lorsqu'il fut livré fin 1985, a remplacé l'Avant-garde Vickers.

En 1986, la compagnie aérienne a subi des efforts de recapitalisation, qui a vu augmenter la participation du gouvernement à 80 %, avec une part de la Sofepag française à 20 %. En 1989, la compagnie aérienne a acquis un Fokker 100 et en 1993, deux ATR 72 ont été commandés pour remplacer les Fokker F28s. La compagnie aérienne a débuté ses dessertes vers Johannesburg en Afrique du Sud à la fin 1993. En 1996, la compagnie aérienne avait commencé des dessertes directes vers Londres avec le Boeing 747 Combi, et son réseau international couvrait les destinations de Libreville à Abidjan, Bamako, Bangui, Cotonou, Dakar, Douala, Genève, Kinshasa, Johannesburg, Lagos, Lomé, Malabo, Marseille, Nice, Paris, Pointe-Noire et Rome.

Le premier vol de la compagnie a décollé de Libreville pour Lomé et Abidjan. Le lancement des services internationaux de Libreville suivent, avec l'inauguration d'un vol régulier pour Paris avec une flotte se composant de deux Fokker F28s, un Boeing 737-200 et un Boeing 747-200. Air Gabon relie Paris en décembre 2004 avec son Boeing 767-200. En mars 2006, Air Gabon a été fermé pour cause de faillite. À la suite, le lancement d'un nouveau transporteur national gabonais en tant que coentreprise avec Royal Air Maroc, sous le nom de Air Gabon international, était prévu, mais ne s'est jamais matérialisé.

Flotte[modifier | modifier le code]

Air Gabon Flotte long, moyen et court courrier
Avion Nombre d'avions Commandés Passagers
(La Première / Affaires / classe Eco)
Notes
ATR-42 2 0 48 (0/0/48) Réseaux national
Boeing B747-200 Combi 1 0 250 (20/90/140) 7 pallets
Boeing B767-200ER 1 0 180 (12/30/138) TR-LEJ
Boeing B737-200 2 0 128 (0/28/100)
Total 6 0

Destinations[modifier | modifier le code]

La compagnie desservait 17 destinations à travers l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. Tous ces vols étaient opérés par des équipages et appareils d'Air Gabon.

Europe[modifier | modifier le code]

Les destinations européennes constituaient le trafic long courrier d'Air Gabon, avec un taux de remplissage élevé.

Pays Ville Aéroport Appareil N°de vol Type et fréquences Durée
Drapeau de la France France Paris Roissy Charles de Gaulle Boeing 747 GN600 / GN610 3x/semaine (M-V-D), non stop 6h45 min
Drapeau de la France France Marseille Provence Boeing 747 GN660 1x/semaine (J), 1 stop Paris CDG 7h45 min avec escale

Gabon[modifier | modifier le code]

Pays Ville Aéroport Appareil N°de vol Type et fréquences Durée
Drapeau du Gabon Gabon Franceville Aéroport international Omar Bongo Boeing 737 GN470 6x/semaine, non stop 1h
Drapeau du Gabon Gabon Port-Gentil Aéroport international de Port-Gentil ATR 42 GN325 7x/semaine, non stop 30 min
Drapeau du Gabon Gabon Oyem Aéroport d'Oyem ATR 42 GN420 6x/semaine, non stop 35 min
Drapeau du Gabon Gabon Tchibanga Aéroport de Tchibanga ATR 42 GN401 3x/semaine, non stop 50 min
Drapeau du Gabon Gabon Koulamoutou Aéroport de Koulamoutou-Mabimbi ATR 42 GN410 2x/semaine via Mouila 1h35 min
Drapeau du Gabon Gabon Mouila Aéroport Raphael Boubala ATR 42 GN410 3x/semaine, 1 stop 1h35 min

Afrique[modifier | modifier le code]

GN130
Appareil : Boeing 737

Appareil : Boeing 767

2x/ semaine
GN128, GN122 (jeudi)
Appareil : Boeing 737

GN128, GN122 (jeudi) via Lagos
Appareil : Boeing 737

Appareil : Boeing 737

Appareil : Boeing 737

Appareil : Boeing 737

Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

Terminal 1, concourse 1
Appareil : Boeing 767

Services à bord[modifier | modifier le code]

La compagnie proposait trois classes sur tous ses vols internationaux, deux classes sur ses vols régionaux et une classe unique sur son ATR 42 pour le réseaux intérieur (à l'exception de Franceville).

La Première classe[modifier | modifier le code]

Code : F
La Première classe était disponible sur le Boeing 747 et Boeing 767 en configuration 2-2-2 équipé chacun d'un système personnel de divertissement. Le menu était essentiellement composé de plats typiques du Gabon et, à certaines périodes, des mets occidentaux étaient proposés. Au sol, les passagers de la Première bénéficiaient de services privilégiés tel que l'embarquement prioritaire, une franchise bagage de 45 kg et des restrictions moins importante pour les bagages cabine.