Aimé Leborne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aimé LeborneAimé Le Borne
Nom de naissance Aimé Ambroise Simon Leborne
Naissance
Bruxelles, Drapeau des Provinces-Unies Provinces-Unies
Décès (à 68 ans)
Paris, Drapeau de l'Empire français Empire français
Activité principale Compositeur, pédagogue
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Victor Dourlen, Luigi Cherubini
Enseignement Conservatoire de Paris
Élèves Louis-Aimé Maillart, César Franck, Adolphe Deslandres, Victorin de Joncières, Auguste Wolff, Charlotte Rollé-Jacques
Récompenses Grand prix de Rome en 1820

Aimé Ambroise Simon Leborne (ou Aimé Le Borne) (né le à Bruxelles et mort à Paris le ) est un compositeur et un pédagogue français d'origine belge, ayant fait sa carrière à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aimé Leborne né à Bruxelles, était fils d'un acteur et a passé sa jeunesse à Versailles, où il a appris le violon. Aimé Leborne a fait ensuite ses études au Conservatoire de Paris où il a été l'élève de Victor Dourlen pour l'harmonie et de Luigi Cherubini pour la composition. En 1818, il a obtenu le second prix de Rome pour la cantate Jeanne d'Arc et en 1820, le Premier Grand prix de Rome pour la scène Sophonisbe. Cette année là, il a été nommé professeur de solfège. En 1836, il a pris la succession d'Antoine Reicha dans la classe de contrepoint et de fugue. En 1840, il est devenu professeur de composition[1]. Aimé Leborne a écrit un Traité d'harmonie qui n'a pas été publié. Il a réédité le Traité complet d'harmonie de Charles-Simon Catel[2]. Parmi ses élèves figurent Louis-Aimé Maillart, César Franck, Adolphe Deslandres, Victorin de Joncières et Charlotte Rollé-Jacques, première femme a obtenir une récompense (un deuxième accessit de contrepoint et fugue) des classes de composition du Conservatoire de Paris.

En 1829, il a été nommé bibliothécaire à l'Opéra, puis en 1834 bibliothécaire de la Musique du roi et en 1853 bibliothécaire de la Chapelle impériale[3],[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joël-Marie Fauquet (direction) (préf. Joël-Marie Fauquet), Dictionnaire de la Musique en France au XIXe siècle, Paris, Fayard, , 1405 p. (ISBN 2-213-59316-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luigi Cherubini et Aimé Le Borne, Cours de composition // Suivi par A. Le Borne dans la classe de Mr Cherubini // Professeur // Au Conservatoire Impérial de musique // Les préceptes de ce cours sont de Mr. Cherubini // Contrepoint // depuis 2 jusqu'à 8 parties // Tome // Ir, 1813-1820 (lire en ligne)
  2. Aimé Le Borne, Traité complet d'harmonie de Catel avec des additions par A. Leborne,... Adopté pour l'enseignement dans les classes du Conservatoire de Musique de Paris, Brandus et C.ie (lire en ligne)
  3. Aimé Le Borne, [Archives de l'Opéra. Régie. Registres de copie], 1829-1859 (lire en ligne)
  4. Aimé (1797-1866) Auteur du texte Le Borne, [Archives de l'Opéra. Régie. Régistres de copie], 1831-1848 (lire en ligne)
  5. [Lequel?, opéra-comique de Leborne, Duport et Ancelot : costume de Henry (Jacques)], (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]