Aimé Favre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Favre.
Aimé Favre
Nom de naissance Aimé Favre
Naissance
Songieu
Décès
Hotonnes
Nationalité Flag of France.svg Français
Profession

Aimé Favre, né le à Songieu et mort le à Hotonnes, était un prêtre connu pour avoir été député du clergé aux États Généraux en 1789.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le au Château de Réoux à Songieu, il devient curé d'Hotonnes en 1751.

Dans sa réponse à l'enquête de l'intendant Amelot en 1786, il déplore la misère de ses paroissiens et la condition des femmes[1].

Il est élu le , député du clergé aux États généraux en représentation du bailliage du Bugey et du Valromey[2].

Le , il rejoint les 149 prêtres qui ont rallié la cause des députés du Tiers état. Il prête serment à la constitution civile du clergé.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hélène et Paul Perceveaux, Histoire du Valromey, , p. 244.
  2. « Aimé Favre », sur le site de l'Assemblée nationale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]