Ailuronyx seychellensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les geckos
Cet article est une ébauche concernant les geckos.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Ailuronyx seychellensis
Description de cette image, également commentée ci-après

Ailuronyx seychellensis mâle

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Gekkonidae
Genre Ailuronyx

Nom binominal

Ailuronyx seychellensis
(Duméril & Bibron, 1836)

Synonymes

  • Platydactylus seychellensis Duméril & Bibron, 1836

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Ailuronyx seychellensis est une espèce de geckos de la famille des Gekkonidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Ailuronyx seychellensis selon l'UICN (consulté le 20 mars 2013).

Cette espèce est endémique des Seychelles[1]. Elle se rencontre à Mahé, à Silhouette, à Praslin, à Aride, à La Digue, à Frégate, à Cousin et à Cousine[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un gecko nocturne et arboricole, il a un aspect trapu. Les membres sont courts et forts, et le corps est épais. La couleur de base est le brun-jaune, parsemé de taches plus sombres sur le dos et la tête. La peau a un aspect rugueux, et fait de nombreux plis.

Trois formes distinctes de cette espèce sont connues :

  • la naine d'une taille d'environ 15 cm ;
  • la normale d'une taille d'environ 21 cm ;
  • la géante d'une taille d'environ 26 cm.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, composé de seychell[es] et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Duméril & Bibron, 1836 : Erpetologie Générale ou Histoire Naturelle Complete des Reptiles. Librairie Encyclopédique Roret, Paris, vol. 3, p. 1-517 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Volobouev & Ineich, 1994 : A chromosome banding study of Ailuronyx seychellensis (Reptilia, Gekkonidae) and its phylogentic affinities. Journal of Herpetology, vol. 28, n. 2, p. 267-270.
  • Henkel & Zobel, 1987 : Zur Kenntnis des Bronzegeckos Ailuronyx seychellensis (Duméril & Bibron, 1836). Herpetofauna, vol. 9, n. 51, p. 12-14.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Ailuronyx seychellensis  (en)
  2. Référence UICN : espèce Ailuronyx seychellensis (en) (consulté le 11 sept. 2012)