Ailes des Ministres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aile des Ministres nord dans la cour d'Honneur du château de Versailles

Les ailes des Ministres sont des dépendances du château de Versailles situées dans la cour d'Honneur; l’aile Sud abrite aujourd’hui la librairie des Princes ainsi que la billetterie et l’aile Nord est dédiée à l’accueil des groupes de visiteurs.

Quatre pavillons furent construits pour les secrétaires d’État en 1671. Jules Hardouin-Mansart fit édifier les ailes des Ministres sur la base de ces pavillons en 1679[1]. Les ailes des Ministres, à l’ornement sobre et dépendantes du château, marquent la fin de l’ère des ministres tout-puissants, tels que Fouquet, qui défia le roi avec la construction de son château de Vaux le Vicomte. Les quatre secrétaires d’État occupaient chacun la moitié d’une aile, disposant de tous les étages. Le rez-de-chaussée était dédié aux espaces de travail et de réception, le premier étage accueillait leurs appartements, leurs familles étaient logées au second étage et les combles étaient destinés aux commis[2].

Les deux pavillons qui donnent sur la place d'Armes, à l'extrémité des ailes des Ministres servaient sous l'Ancien Régime de corps de garde aux Gardes françaises et aux Gardes suisses, chargés de la protection extérieure du château. Les Gardes françaises occupaient l'extrémité de l'aile sud tandis que les Gardes suisses occupaient le pavillon nord. Leurs officiers disposaient de chambres à l'étage du corps de garde, ils avaient également leur propre salle à manger ainsi que d'une "salle d'assemblée" où ils pouvaient jouer au tric-trac[3].

À partir de 1958, les ailes des Ministres abritent les logements de fonction et des salons de réception, destinés aux présidents des assemblées et aux questeurs[4]. Les locaux sont restitués au Château de Versailles en 2005 sur proposition de Jean-Louis Debré[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Versailles décor sculpté extérieur », sur www.sculpturesversailles.fr (consulté le 24 novembre 2016)
  2. Alexandre MARAL, Le roi, la Cour et Versailles: le coup d'éclat permanent, 1682-1789, EDI8, (ISBN 9782262043957, lire en ligne)
  3. Georges MOUSSOIR, « Les Gardes françaises à Versailles », Revue de l'Histoire de Versailles et de Seine-et-Oise,‎ 1915-1916 (lire en ligne)
  4. Fabien OPPERMANN, Le Versailles des présidents: 150 ans de vie républicaine chez le Roi Soleil, Fayard, (ISBN 9782213683553, lire en ligne)
  5. Sénat français, « Château de Versailles - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le 24 novembre 2016)