Aile d'ange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un Canard musqué avec des ailes d'ange.
Un oiseau avec des ailes d'ange.

L' Aile d'ange, aussi connu sous le nom d'aile d'avion [1], est un syndrome qui touche d'abord les oiseaux aquatiques tels que les oies et les canards. Ce syndrome se traduit par une déformation de l'aile dont la dernière articulation pointe vers les côtés extérieurs au lieu de se prolonger le long du corps. Il apparaît plus souvent chez les mâles que chez les femelles. On a pu aussi l'observer chez les autours, les outardes et des oiseaux tels que les perruches ondulées, les Aras, et les conures[2].

Ce syndrome s'acquiert chez les jeunes individus. Causé par une alimentation trop riche en calories et particulièrement riche en protéines et/ou pauvre en vitamine D, vitamine E, et manganèse, l'un ou les deux articulations des carpes (équivalent du poignet) voient leur développement retardé par rapport au reste de l'aile ; pour des raisons inconnues, si seule une aile est affectée il s'agit généralement de l'aile gauche. En conséquence, l'articulation de l'aile est tournée vers l'extérieur et empêche celle-ci de remplir sa fonction habituelle. Les symptômes d'une aile d'ange incluent une zone dépourvue de rémiges (les plumes de contour nécessaires pour le vol), ou bien des rémiges qui dépassent des ailes en formant des angles inappropriés. Dans les cas extrêmes, les plumes manquantes laissent place à des tiges de paille bleuâtre saillant des ailes. Chez les oiseaux adultes, cette maladie est incurable et entraîne généralement une mort prématurée étant donné que les oiseaux affectés se retrouvent partiellement voire totalement incapables de voler. Ils deviennent alors des proies faciles et cela compromet leur survie[3]. Chez les jeunes individus, un traitement (bander l'aile pour la contenir sur le flanc de l'oiseau) accompagné d'une amélioration de l'alimentation peuvent rattraper les dommages.

Les causes de l'aile d'ange sont à la fois d'origine génétique, un apport excessif en glucides[3] et en protéines[1],[4], ainsi qu'un apport insuffisant en vitamine E[4], un régime faible en calcium[1] et un déficit en manganèse[1].

L'aile d'ange peut se rencontrer parfois chez des oiseaux vivant près des humains (y compris des espèces domestiques), et cette maladie peut parfois s'observer dans des endroits où les oies et les canards reçoivent trop de pain[5] ; mais on en trouve aussi parmi des oiseaux qui n'ont pas du tout reçu de pain[3]. Des graines pour canards, du riz ou des légumes (salade, etc.) sont une bonne alternative offerte à ceux qui veulent nourrir les canards[6].

Références[modifier | modifier le code]