Aiguilles du Diable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aiguilles du Diable
Les aiguilles du Diable, vues depuis l'arête Küffner du Mont Maudit
Les aiguilles du Diable, vues depuis l'arête Küffner du Mont Maudit
Géographie
Altitude 4 114 m, l'Isolée
Massif Massif du Mont-Blanc (Alpes)
Coordonnées 45° 51′ 17″ nord, 6° 53′ 25″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Ascension
Première par Armand Charlet et A. Ravanel
Voie la plus facile Traversée des Aiguilles du Diable (D+) depuis le refuge Torino ou le refuge des Cosmiques
Géologie
Type piton rocheux

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Aiguilles du Diable

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aiguilles du Diable

Les aiguilles du Diable sont un groupe de cinq aiguilles du massif du Mont-Blanc, dans les contreforts orientaux du mont Blanc du Tacul. Elles sont appelées, de la plus à la moins élevée, et du nord-ouest au sud-est :

  • l'Isolée (ou pointe Blanchet) (4 114 m) ;
  • la pointe Carmen (4 109 m) ;
  • la pointe Médiane (4 097 m) ;
  • la pointe Chaubert (4 074 m) ;
  • la Corne du Diable (4 064 m).

Leurs premières ascensions ont été réalisées successivement dans les années 1920, essentiellement sous l'impulsion du grand guide chamoniard de l'époque, Armand Charlet :

  • la Point Carmen : 13 août 1923 par H. Bregeault, Paul Chevalier et Jacques de Lépiney ;
  • l'Isolée : le 8 juillet 1925 par Armand Charlet et A. Ravanel, envoyés en reconnaissance par leur client Émile-Robert Blanchet, qui répéta l'ascension avec ses deux guides six jours plus tard ;
  • la pointe Chaubert et Corne du Diable : le 1er septembre 1925 par J. Chaubert avec Armand Charlet et A. Ravanel ;
  • la pointe Médiane : le 27 juillet 1926 par E.R. Blanchet et J. Chaubert avec Armand Charlet et J. Devouassoux ;
  • la traversée des aiguilles du Diable (enchaînement des cinq aiguilles en commençant par la Corne du Diable) : par Mrs. O'Brien et R.L.M. Underhill avec Armand Charlet et G. Cachat.

Cette course difficile (D+) est devenue une grande classique. La première hivernale fut réalisée par Raymond Lambert, E Stagni et M. Gallay en 1938, qui se retrouvèrent bloqués cinq jours dans la tempête.

En 1942 le cinéaste Marcel Ichac y tourna un grand classique du film de montagne, À l'assaut des aiguilles du Diable, avec Armand Charlet dans son propre rôle.

Articles connexes[modifier | modifier le code]