Aiguille des Pélerins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aiguille des Pélerins
Vue du versant nord de l'aiguille des Pélerins (au centre) avec à droite l'aiguille du Peigne et à gauche la pointe des Pélerins et l'aiguille des Deux Aigles.
Vue du versant nord de l'aiguille des Pélerins (au centre) avec à droite l'aiguille du Peigne et à gauche la pointe des Pélerins et l'aiguille des Deux Aigles.
Géographie
Altitude 3 318 m
Massif Aiguilles de Chamonix
(Massif du Mont-Blanc, Alpes)
Coordonnées 45° 53′ 42″ nord, 6° 54′ 06″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Ascension
Première par Robert O'Gorman et Albert Brun avec Joseph Ravanel et E. Charlet
Géologie
Roches Protogine

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Aiguille des Pélerins

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aiguille des Pélerins

L'aiguille des Pélerins, qui culmine à 3 318 m d'altitude, est l'une des aiguilles de Chamonix dans le massif du Mont-Blanc. Elle se situe sur le chaînon qui se détache au nord de l'aiguille du Plan, entre l'aiguille des Deux-Aigles et l'aiguille du Peigne.

Elle a pris son nom (avec un accent aigu) du hameau des Pélerins, aujourd'hui quartier de Chamonix.

L’arête Grütter (M. Grütter et R. Aubert le pour le ressaut supérieur, Lionel Terray, Gaston Rébuffat et Édouard Frendo, le pour l'intégrale), la voie Carmichaël (combinée avec la voie normale du Peigne) sont respectivement les no 25 et 31 des 100 plus belles courses du massif du Mont-Blanc de Gaston Rébuffat.

En face Nord, l'ascension en 1992 de Beyond good and Evil, dont par Andy Parkin et Mark Twight, marque le début du « mixte moderne »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christian Beckwith, American Alpine Journal, American Alpine Club, The Mountaineers Books, 2001, p. 145

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 1 : À l'ouest du col du Géant, Éditions Arthaud,

Liens externes[modifier | modifier le code]