Aiguat de 1940

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'aiguat de 1940 est un épisode de fortes pluies qui a eu lieu en sur les reliefs de l'est des Pyrénées et a entraîné des inondations dévastatrices dans les départements français des Pyrénées-Orientales et de l'Aude et en Catalogne.

Proverbe catalan

« Quan arriba l'aiguat, hi ha pas res de salvat (quand arrive l'aiguat, rien n'est sauvé)[1]. »

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot catalan aiguat (prononcé « aïgouate ») a été retenu en français pour désigner cet événement.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'épisode pluvieux, sur les Pyrénées-Orientales, s'étend du 16 au 20 octobre 1940. Malgré la désorganisation des services de météorologie due à la guerre, il est relevé 840 mm de pluie le 17 octobre, ce qui est considéré comme le record d'Europe de précipitations en 24 heures. Guillaume Julia, un instituteur de Saint-Laurent-de-Cerdans, relève 1 930 mm sur les cinq jours, dont 1 000 mm pour le seul 17 octobre.

Le bilan humain est d'environ 50 morts dans les Pyrénées-Orientales (essentiellement dans la vallée du Tech, à Amélie-les-Bains) et plus de 300 en Catalogne. L'événement a conduit à l'évacuation puis à la fermeture du camp d'internement de Saint-Cyprien. Les étrangers qui y étaient alors internés (principalement Juifs des pays d'Europe centrale et d'Allemagne) ont été transférés à Gurs.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Soutadé, Les inondations d'octobre 1940 dans les Pyrénées-Orientales, Perpignan, Conseil général, Direction des archives départementales, , 351 p. (ISBN 978-2-86066-025-9, LCCN 94166617).
  • Michel Maurette (préf. Joseph Ribas), La Crue, Marcevol, Publications de l'Olivier,
    Fiction fortement inspirée de l'aiguat de 1940, parue pour la première fois en 1949. L'édition de 2007 est suivie d'une étude « La Crue et l'aiguat de 1940 » par Gérard Soutadé.
  • Nicolas Jacob, « La crue d'octobre 1940 dans la basse vallée du Tech (Roussillon), d'après les dossiers des sinistrés », Annales de Géographie, vol. 106, no 596,‎ , p. 414-424 (lire en ligne).
  • Maurice Pardé, « La crue fantastique d'octobre 1940 dans le Roussillon », Revue de géographie alpine, vol. 29, no 2,‎ , p. 353-357 (DOI 10.3406/rga.1941.4312, lire en ligne).
  • Huguette Vivian, « G. Soutadé : Les inondations d'octobre 1940 dans les Pyrénées Orientales », Revue de géographie alpine, vol. 82, no 2,‎ , p. 159-160 (lire en ligne).
  • (ca) (fr) Collectif, L'aiguat de 40. Les inondations catastrophiques et les politiques de prévention en Méditerranée nord-occidentale. Actes du congrès de Vernet-Les-Bains : les inondations d'octobre 1940 en Catalogne : 50 ans passés, 18-20 octobre 1990, Barcelone, Generalitat de Catalunya, , 484 p. (lire en ligne).
  • S. Brochot et P. Lefranc, « Prévention des crues torrentielles en Haut-Vallespir : validation des hypothèses de travail à partir de l'Aiguat d'octobre 1940 », Colloque « Aiguat del 40 », Vernet-les-Bains,‎ 18-19-20 octobre 1990.
  • Gérard Soutadé, Quand la terre s’est ouverte en Roussillon, l’Aiguat-octobre 1940, Perpignan, l’Olivier, , 171 p.
  • « Aïguat fantastique sur le Roussillon », sur Pluies extrêmes, Météo-France.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Soutadé 1993, p. 164

Voir aussi[modifier | modifier le code]