Aigonnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aigonnay
Aigonnay
Breuil-Malicorne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Niort
Canton Celles-sur-Belle
Maire délégué François Gomes
2019-2020
Code postal 79370
Code commune 79004
Démographie
Gentilé Aigonnaisien, Aigonnaisienne
Population 644 hab. (2016 en augmentation de 4,55 % par rapport à 2011)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 50″ nord, 0° 15′ 25″ ouest
Altitude Min. 72 m
Max. 157 m
Superficie 14,05 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Aigondigné
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Aigonnay

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Aigonnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Aigonnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Aigonnay

Aigonnay est une commune déléguée d'Aigondigné et une ancienne commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune essentiellement calcaire. Elle est très accidentée dû au passage du ruisseau l'Aigonnay et à ses nombreuses sources.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Aigonnay était une paroisse qui comptait des protestants. Après la révocation de l’édit de Nantes, les protestants rassemblés au château du Grand-Ry sont victimes d’une dragonnade, sur l’ordre de l’intendant Foucault. Cinq furent pendus, et quarante envoyés aux galères. Le château a été démoli.

Le , elle fusionne avec Mougon-Thorigné et Sainte-Blandine pour former la commune nouvelle d'Aigondigné. Mougon est le chef-lieu de cette commune nouvelle comptant quatre communes déléguées[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours François Gomes SE Fonctionnaire
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1983 Pierre Guérin    
1983 1989 Pierre Guérin    
1989 1995 Pierre Guérin    
1995 2001 Pierre Guérin    
2001 2003 Pierre Guérin    
2003 2008 Yvonne Fouin    
2008 2014 Yvonne Fouin    
2014 2018 François Gomes SE Fonctionnaire

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune a été labellisée « deux fleurs » par le Conseil national de villes et villages fleuris de France[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 644 habitants[Note 1], en augmentation de 4,55 % par rapport à 2011 (Deux-Sèvres : +1,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
603602603613568680680703698
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
692695702659639641684694698
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
663601559535510490479439470
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
449419371384397449574610643
2016 - - - - - - - -
644--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 2008, Aigonnay comptait 605 habitants (soit une augmentation de 3 % par rapport à 1999). La commune occupait le 14 274e rang au niveau national, alors qu'elle était au 16 466e en 1999, et le 146e au niveau départemental sur 305 communes.

Le maximum de la population a été atteint en 1846 avec 703 habitants.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,2 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,7 % contre 48,4 % au niveau national et 49,1 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,3 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 27,3 %, 45 à 59 ans = 17,2 %, plus de 60 ans = 13,8 %) ;
  • 48,3 % de femmes (0 à 14 ans = 24,5 %, 15 à 29 ans = 18,1 %, 30 à 44 ans = 27,1 %, 45 à 59 ans = 15,5 %, plus de 60 ans = 14,8 %).
Pyramide des âges à Aigonnay en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90  ans ou +
0,7 
5,7 
75 à 89 ans
4,7 
7,4 
60 à 74 ans
9,4 
17,2 
45 à 59 ans
15,5 
27,3 
30 à 44 ans
27,1 
16,5 
15 à 29 ans
18,1 
25,3 
0 à 14 ans
24,5 
Pyramide des âges du département des Deux-Sèvres en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,1 
75 à 89 ans
11,1 
14,2 
60 à 74 ans
14,9 
21,2 
45 à 59 ans
20,7 
20,5 
30 à 44 ans
19,7 
17,0 
15 à 29 ans
15,1 
18,5 
0 à 14 ans
17,0 

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Logis du Breuil-Malicorne (inscrit)[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :