Aigle (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aigle (homonymie).

Aigle International
logo de Aigle (entreprise)

Création 1853
Dates clés 1967 fabrication dans l'usine d'Ingrandes-sur-Vienne

1978 immatriculation société actuelle

Fondateurs Hiram Hutchinson
Forme juridique SA à conseil d'administration
Slogan Pour la réintroduction de l'homme dans la nature
Siège social Boulogne-Billancourt
Drapeau de France France
Direction Sandrine Conseiller, Présidente et Directrice Générale
Actionnaires Maus Frères Holding (91,2 %)
Activité Fabrication de chaussures
Produits Vêtements et chaussures
Société mère Maus Fréres (Société de droit Suisse)
Sociétés sœurs Lacoste, Gant, Manor, Manora, Jumbo, Athliticum, Eboutic, Accorda.
Effectif 601 en 2017
SIREN 314 397 712
Site web www.aigle.com

Chiffre d'affaires 99 801 500 € en 2017
Résultat net 2 403 000 € (perte 2017)
Lollypop

Aigle est une marque française de bottes, chaussures et prêt-à-porter sous laquelle l'entreprise Hutchinson créée en 1853 commercialise initialement ses produits avant que la marque ne devienne en 1994 une entreprise distincte qui appartient désormais à Maus Frères Holding.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1850, aux États-Unis, l'ingénieur américain Hiram Hutchinson achète un brevet à Charles Goodyear permettant de fabriquer des chaussures en caoutchouc puis part en France pour y fonder, en 1853 près de Montargis la Compagnie du Caoutchouc Souple qui devient ensuite Hutchinson. Sa production est commercialisée sous la marque À L’Aigle en hommage à l’aigle américain, simplifiée ultérieurement par « Aigle »[1].

Fabriquant tout d’abord des bottes et des vêtements imperméables, la société se diversifie dans les années folles en produisant plusieurs accessoires pour les véhicules (tels que les tapis de sol, des pneus, etc.) puis, dans les années 1950, des chaussures de sport.

En 1967, la compagnie déménage sa production de chaussures à Ingrandes, près de Châtellerault, sur le terrain d’une ancienne base militaire américaine de 30 hectares[réf. nécessaire] . Toujours dans le giron d’Hutchinson Aigle rachète l’usine Kléber Colombes et intègre la marque “Au Coq”[2]. Entre 1972 et 1978, la marque s'installe sur les marchés de la mer (La botte bleue Pajot), équestre (la botte l’Ecuyer) et du tennis (modèle Jauffret)[2]. À ce moment, l’usine produit 10 millions de paires de chaussures par an.

L'entreprise Hutchinson connait plusieurs crises. En 1974, elle cède une participation majoritaire à Total tandis que sa division « Aigle » entre en Bourse[2] et sort du groupe en 1994, reprise à 80% par le fonds d'investissement anglais Apax Partners, qui cède à son tour la nouvelle entreprise au groupe suisse Maus Frères Holding en 2003 (principal actionnaire à 91,2 %), sortant simultanément de la Bourse[1], [3].

Portée par le succès d'un modèle de veste de marin, la Copeland, la société s’agrandit encore en 2000 en se lançant sur le marché japonais puis américain, ce qui favorise son rachat trois ans plus tard par Maus. En 2006, elle compte 131 magasins au monde, dont 61 en France (38 en propre), 14 dans le reste de l’Europe et 56 en Asie. Son chiffre d’affaires consolidé hors-taxes pour cette même année est de 120 millions d’euros. Elle emploie 640 salariés en France. Neuf ans plus tard, le CA consolidé est de 330 millions d'euros[1]

Le a eu lieu l'inauguration du premier magasin Aigle d'Amérique du Nord à Halifax (Nouvelle-Écosse) au Canada et un autre magasin a ouvert ses portes le dans la ville francophone de Montréal.

Unique fabricant de bottes en France, Aigle obtient le label « Origine France Garantie » en 2016[4].

A fin l'entreprise compte 38 établissements actifs (points de vente et entrepôts).

Répartition du chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

Le chiffre d'affaires en Asie est supérieur à celui d'Europe, même si la France reste le premier marché de la marque[1]. Actuellement, la répartition par produits de l’entreprise est la suivante :

  • 50 % textile ;
  • 23 % bottes ;
  • 20 % chaussures ;
  • 7 % accessoires (lunettes fabriquées par Aoyama).

Produits phare[modifier | modifier le code]

La botte « bison » de 1968 est la première conçue et fabriquée à l'usine de Châtellerault. Elle est reconnaissable par sa tirette en cuir qui permet de l'enfiler plus facilement [5]. Ce produit demeure un best-seller de la marque dans la catégorie jardinage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Soizic Briand, « Aigle prend son envol », Challenges, no 496,‎ , p. 67 (ISSN 0751-4417)
  2. a b et c Histoire des Marques : Aigle sur fashions-addict.com (consulté le 28 décembre 2018)
  3. Aigle, le made in France d'origine américaine sur lesechos.fr (consulté le 28 novembre 2018)
  4. Unique fabricant de bottes en France, Aigle obtient le label Origine France garantiesur usinenouvelle.com (consulté le 28 novembre 2018)
  5. Aigle : la botte de 1968, Journal du Net, 30 mars 2014

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]