Aigle (1800)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aigle (homonymie).
Aigle
Image illustrative de l'article Aigle (1800)
Poupe, tableau arrière et poulaine de l’Aigle.

Type Classe Téméraire
Histoire
A servi dans Pavillon de la Marine de la République française Marine de la République
Pavillon de la Marine du Premier Empire Marine impériale française
Chantier naval Rochefort
Mise en service 1800
Statut coulé le au lendemain de la bataille de Trafalgar
Équipage
Équipage 687 personnes
Caractéristiques techniques
Longueur 55,88 mètres
Maître-bau 14,90 mètres
Tirant d'eau 7,25 mètres
Déplacement 2 980 tonnes
Tonnage 1 630 tonneaux français
Propulsion voiles
Caractéristiques commerciales
Pont 2
Caractéristiques militaires
Armement 74 canons

L’Aigle était un navire de guerre français en service de 1800 à 1805. C'était un vaisseau de 74 canons de la classe Téméraire, construit à Rochefort en 1800.

En 1805, il mit les voiles pour les Antilles, en compagnie de l’Algésiras où ils se joignirent à la flotte française du vice-amiral Villeneuve.

En octobre 1805, l’Aigle participe à la bataille de Trafalgar. Il fut capturé par les Britanniques au cours de la bataille.

Le lendemain, l'équipage captif se révolta contre la garnison de prise, et reprit le contrôle du navire. Cependant, il fut détruit dans une tempête le .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Vergé-Franceschi, Dictionnaire d'Histoire maritime, Paris, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1508 p. (ISBN 2-221-08751-8 et 2-221-09744-0)
  • Étienne Taillemite, Dictionnaire des marins français, Paris, éditions Tallandier, , 573 p. (ISBN 2-84734-008-4)
  • Jean Meyer et Martine Acerra, Histoire de la marine française, Rennes, éditions Ouest-France, , 428 p. (ISBN 2-7373-1129-2)
  • Rémi Monaque, Une histoire de la marine de guerre française, Paris, éditions Perrin, , 526 p. (ISBN 978-2-262-03715-4)
  • Patrick Villiers, La France sur mer : De Louis XIII à Napoléon Ier, Paris, Fayard, coll. « Pluriel », , 286 p. (ISBN 978-2-8185-0437-6)
  • Alain Demerliac, La Marine du Consulat et du Premier Empire : nomenclature des navires français de 1800 à 1815, Nice, Omega,
  • Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, t. 1, de 1671 à 1870, éditions LTP, , 530 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]