Aide:Note (aide détaillée)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niveau expert
Nous vous recommandons de lire auparavant la page d'aide de base concernant les Notes
Les notes de bas de page permettent de lier un fait présenté dans le texte à une source. Le lecteur peut ainsi vérifier rapidement l'information.

Notes à appels multiples[modifier | modifier le code]

Il est possible de signaler deux fois la même digression ou la même source à plusieurs endroits du texte.

Dans ce cas, la note porte un numéro unique, bien qu'il y ait plusieurs appels. Le texte de la note ne sera rédigé qu'une seule fois (la première) et un nom (il doit commencer par une lettre) (paramètre name="…") lui sera associé.

Remarque : l'utilisation de guillemets droits (prévus par défaut dans les outils de la fenêtre de modification), encadrant le nom de la note, est souhaitable car cela permet de s'affranchir de problèmes pouvant apparaître lors de l'utilisation d'espaces et/ou de caractères spéciaux ou accentués.

La phrase à annoter<ref name="manote">Texte de la note</ref>.

Ensuite, pour réutiliser la même note, il suffit de faire un appel à la balise <ref paramétrée avec le même name="…" et munie d'une barre oblique /> (plus besoin alors de réécrire tout le texte de la note).

Une autre phrase à annoter<ref name="manote" />.

Exemple : voir les notes de l'article « Raton laveur ».

Attention : lors de la suppression ou du déplacement de passages, s'il y a une <ref name=""></ref>, ne pas la faire disparaître totalement mais la substituer à la deuxième référence conservée dans le texte (<ref name="" />), faute de quoi il apparaît ce message d'erreur : « Erreur de citation : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées (nom de la référence) » dans la liste des notes et références.

Plusieurs notes à un même endroit du texte[modifier | modifier le code]

Lorsque plusieurs notes sont cumulées à un même endroit du texte, on peut intercaler le modèle {{,}} entre elles pour mieux les distinguer.

Le code :

Texte<ref>Première référence</ref>{{,}}<ref>Seconde référence</ref>. Suite du texte…

Donne :

Texte[1],[2]. Suite du texte…

Sans cela, on pourrait croire à une seule note no 12, comme ceci :

Texte[1][2]. Suite du texte…

Dans les deux cas, on retrouve les notes en bas de page :

  1. a et b Première référence
  2. a et b Seconde référence

Affichage en plusieurs colonnes[modifier | modifier le code]

Le modèle {{Références}} (équivalent de la balise <references />), sans paramètres, défini des colonnes par défaut de 30 em ou cadratins[a] s'il y a plus de 10 références (et reste sur une colonne s'il y a 10 références ou moins).

{{Références}}

Facultativement, pour mettre la liste sur plusieurs colonnes d'une taille donnée, il est possible d'utiliser le modèle {{Références}} avec un paramètre. Les explications sur ce paramètre sont données ici : « Modèle:Références – Affichage sur plusieurs colonnes ». Exemple :

{{Références|taille=xx}}


Le modèle {{Références}} admet aussi un paramètre « groupe » pour les références groupées (bien noter que, dans ce cas, « groupe » s'écrit en français, donc avec un « e » final) :

{{Références|taille=xx|groupe=nom de groupe}}

Note

  1. Ces deux termes (em ou cadratin) sont des synonymes.

Notes complexes[modifier | modifier le code]

Ces syntaxes complexes sont utilisées pour les articles les plus élaborés et ceux qui prétendent à un label afin de mettre en forme de façon plus fine l'abondance des sources et commentaires.

Notes groupées[modifier | modifier le code]

Wikipédia utilise un code qui ne permet pas directement de faire la distinction, d'une part, entre les notes de références — ou notes médiagraphiques — qui rappellent le cheminement documentaire et les auteurs consultés pour renforcer l'argumentation et, d'autre part, les notes de commentaire — ou notes de contenu — qui servent à détailler un point moins important en permettant d'apporter un éclairage supplémentaire. Mais cette distinction peut être faite, lorsque l'article devient plus élaboré, en utilisant les notes groupées. Voir un exemple d'utilisation sur la page des recommandations typographiques.

Il est ainsi possible de grouper des notes en leur donnant un nom de groupe. Néanmoins, le nom de groupe ne peut être quelconque car c’est ce nom qui apparaît dans le texte en exposant en tant que préfixe de l’appel de note. Cette méthode de « groupage des notes » s'avère très utile pour séparer les commentaires et les sources (exemple : « group=note » pour les notes de commentaires, « group=S » pour les notes de références, dans ce dernier cas, s'il n'y a que deux groupes, on peut aussi plus simplement ne pas utiliser le paramètre « group= ») ou bien pour renvoyer aux différentes pages d'un même ouvrage de référence (exemple : « group=M » pour les références dans les pages du chapitre Martin, « group=Dt » pour les références dans le chapitre Dupont, « group=Ds » pour les pages dans le chapitre Duboisetc.) comme cela a été fait dans l'article Paris.

Code à utiliser au fil du texte (bien veiller à ne pas mettre de « e » à la fin du mot « group » à l'intérieur de la première balise <ref>, car le mot s'écrit ici en anglais)

<ref group="A">Texte en note de bas de page.</ref>

ou bien :

<ref group=A>Texte en note de bas de page.</ref>

Il vaut mieux donner aux groupes un nom plus explicite afin d'être compris par les non-voyants.

Code à mettre dans la section appropriée, en dessous de l'article (les 3 possibilités indiquées fonctionnent indifféremment ; les deux dernières permettent en plus l'affichage en plusieurs colonnes, en utilisant le paramètre « colonnes = »)

Notes : <references group="note" />
Source A : <references group="A" />
Source B : <references group="B" />

ou bien (dans ce cas, « groupe » s'écrit en français, donc avec un « e ») :

Notes : {{Références|groupe="note"}}
Source A : {{Références|groupe="A"}}
Source B : {{Références|groupe="B"}}

ou encore (dans ce cas aussi, « groupe » s'écrit en français, donc avec un « e ») :

Notes : {{Références|groupe=note}}
Source A : {{Références|groupe=A}}
Source B : {{Références|groupe=B}}

Voir également : « Affichage en plusieurs colonnes ».

Exemple

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit[note 1]. Sed non risus. Maecenas ligula massa, varius a, euismod non, mi. Proin porttitor, nonummy molestie, nisl eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat[A 1]. Suspendisse enim diam tortor, dignissim amet, adipiscing nec, dolor. Proin, nonummy molestie[B 1], eleifend mi fermentum, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus[A 2]. Maecenas ligula massa[note 2], varius a[B 2], euismod non, mi[B 3].

Rendu

Notes :

  1. Placer ici le texte de la note n° 1.
  2. Placer ici le texte de la note n° 2.

Source A :

  1. Placer ici le texte de la 1re référence issue de la source A.
  2. Placer ici le texte de la 2e référence issue de la source A.

Source B :

  1. Placer ici le texte de la 1re référence issue de la source B.
  2. Placer ici le texte de la 2e référence issue de la source B.
  3. Placer ici le texte de la 3e référence issue de la source B.

Notes groupées à appels multiples[modifier | modifier le code]

Pour obtenir des notes groupées à appels multiples à une même note groupée (par exemple, si une page de livre contient un peu plus d'information référencée en plusieurs endroits d'un article), il est possible de combiner group= et name= de cette façon : <ref group="" name="">.
Ceci fonctionne comme un appel multiple classique (qui est équivalent au groupe sans nom group="") ; en particulier, il n'est pas nécessaire de déclarer le contenu de la note dès son premier appel dans la page.
Comme mentionné au début de cet article (cf. remarque du § #Notes à appels multiples), l'usage de guillemets droits est facultatif avec le paramètre group= car on utilise peu de lettres (habituellement une ou deux, cinq au maximum) pour désigner le groupe, lettres de surcroît non accentuées.

Exemple de structure

<ref group="GM" name="p123" />
<ref group="GM" name="p123">{{nobr|page 123}}</ref>
<ref group="GM" name="p123" />

Exemple complet

Appel de la première note<ref group="GM">{{p.}}10.</ref>.
Appel de la deuxième note<ref group="GM" name="p20" />.
Appel de la troisième note<ref group="GM">{{p.}}30</ref>.
Appel de la deuxième note<ref group="GM" name="p20">{{p.}}20</ref>.
* Source GM : {{Références|groupe="GM"}}

Même exemple complet (mais, sans utiliser les guillemets derrière le paramètre group= ; en revanche l'utilisation des guillemets derrière le paramètre name= reste conseillée)

Appel de la première note<ref group=GM>{{p.}}10.</ref>.
Appel de la deuxième note<ref group=GM name="p20" />.
Appel de la troisième note<ref group=GM>{{p.}}30</ref>.
Appel de la deuxième note<ref group=GM name="p20">{{p.}}20</ref>.
* Source GM : {{Références|groupe=GM}}

Rendu

Appel de la première note[GM 1]. Rappel de la deuxième note[GM 2]. Appel de la troisième note[GM 3]. Appel de la deuxième note[GM 2].

  • Source GM :
    • p. 10
    • a et b p. 20
    • p. 30

    Remarque

    Les identificateurs donnés en name= doivent être différents à l'intérieur d'un même groupe (y compris du groupe sans nom), mais peuvent être identiques d'un groupe à l'autre sans entraîner de conflit. Par exemple, ceci donne trois notes distinctes :

    <ref group="A" name="p1">
    <ref group="B" name="p1">
    <ref           name="p1">
    

    Définir la note directement dans la section « Notes et références »[modifier | modifier le code]

    Depuis septembre 2009 (comme annoncé dans ce message), il est possible de délocaliser, selon les besoins, la définition du corps de certaines notes dans la partie références, évitant ainsi d'avoir le code entier dans le texte lui-même. Le principe général est :

    Avec les balises <references> </references>

    1. Dans la section des références, développer le <references /> en un conteneur
      (saisir <references> </references>) ;
    2. Dans ce conteneur, définir la référence nommée et son corps
      (saisir <ref name="nom">Texte.</ref>) ;
    3. Dans l'article, utiliser uniquement des appels de note à son nom
      (saisir <ref name="nom" />).

    Ou avec le modèle {{références}}

    1. Introduire le paramètre références=
    2. Dans ce paramètre définir la référence nommée et son corps
      (saisir <ref name="nom">Texte.</ref>) ;
    3. Dans l'article, utiliser uniquement des appels de note à son nom
      (saisir <ref name="nom" />).

    Un exemple

    Ceci est un texte<ref name="note1" /> avec des notes<ref name="note2" /> reléguées en fin d'article<ref name="note1" />, et donc bien plus lisible.
     
    …blablabla…
     
    == Notes et références ==
    <references>
    <ref name="note1">Ceci est la note 1.</ref>
    <ref name="note2">Ceci est la note 2.</ref>
    </references>

    ou

    == Notes et références ==
    {{références|références=
    <ref name="note1">Ceci est la note 1.</ref>
    <ref name="note2">Ceci est la note 2.</ref>
    }}

    Cette manière de faire fonctionne avec les groupes de notes ainsi qu'avec les appels multiples de la même note.

    Exemple complet

    En japonais, le terme ''[[senpai]]'' (prononcé<ref name="pron" /> « sème-paille<ref group="NB" name="pron" /> ») désigne un aîné, en particulier<ref group="NB">(Ceci est un appel de note classique depuis le corps du texte.)</ref> entre élèves ou étudiants<ref>(Ceci est un appel de référence classique depuis le corps du texte.)</ref>.
    
    == Notes ==
    <references group="NB">
    
    <ref name="pron">Les normes actuelles de [[Romanisation (écriture)|romanisation]] ont imposé la graphie ''senpai'', mais devant un B ou un P, le N consonant se prononce comme un M consonant (ceci est une note donnant un commentaire sur la prononciation ; la note est définie en bas et peut être réutilisée une ou plusieurs fois dans le corps de l'article avec la syntaxe habituelle d'un appel).</ref>
    
    </references>
    
    == Références ==
    <references>
    
    <ref name="pron">Dupont 1999, {{p.}}123. (Ceci est une référence citant une source pour la prononciation. La référence est définie en bas et peut être réutilisée une ou plusieurs fois dans le corps de l'article avec la syntaxe habituelle d'un appel.)</ref>
    
    </references>
    

    Rendu de l'exemple

    En japonais, le terme senpai (prononcé[1] « sème-paille[NB 1] ») désigne un aîné, en particulier[NB 2] entre élèves ou étudiants[2].

    Notes

    1. Les normes actuelles de romanisation ont imposé la graphie senpai, mais devant un B ou un P, le N consonant se prononce comme un M consonant (ceci est une note donnant un commentaire sur la prononciation ; la note est définie en bas et peut être réutilisée une ou plusieurs fois dans le corps de l'article avec la syntaxe habituelle d'un appel).
    2. (Ceci est un appel de note classique depuis le corps du texte.)

    Références

    1. Dupont 1999, p. 123. (Ceci est une référence citant une source pour la prononciation. La référence est définie en bas et peut être réutilisée une ou plusieurs fois dans le corps de l'article avec la syntaxe habituelle d'un appel.)
    2. (Ceci est un appel de référence classique depuis le corps du texte.)

    Remarques

    • Les noms des références doivent être distincts à l'intérieur d'un même groupe, mais peuvent être homonymes d'un groupe à l'autre sans problème (dans l'exemple ci-avant, la référence « pron » du groupe « NB » est indépendante de la référence homonyme du groupe de base sans nom).
    • À l'intérieur d'un bloc <references>, les notes définies sur place n'ont plus besoin d'utiliser le paramètre « group= » déjà donné pour le bloc, bien que cela fonctionne aussi (dans l'exemple ci-dessus, la définition dans le groupe « NB » avec <ref name="pron"> marche aussi bien qu'avec <ref group="NB" name="pron">.)
    • Il n'est pas possible de créer un appel de référence à l'intérieur du texte d'une note avec <ref>. Pour sourcer le commentaire sur la prononciation dans l'exemple ci-dessus, on peut :
    • Le texte des notes n'est plus attaché au corps de l'article. Il faut donc être attentif à en copier également le contenu relatif à chaque note lors d'exports vers d'autres pages (par exemple en cas de fusion).

    Gadgets et préférences[modifier | modifier le code]

    Normalement, les notes s'affichent en bas de l'article, à l'emplacement du modèle {{Références}} (ou de la balise <references />) mais il existe un gadget très utile, tooltipRef, qui « permet de consulter les notes et références dans une fenêtre contextuelle qui s'affiche immédiatement sans avoir à se déplacer en bas de page » : voir à l'onglet « Préférences », le sous-onglet « Gadgets ». La consultation des notes en est ainsi rendue beaucoup plus rapide, et par conséquent nettement plus agréable.

    Le gadget ReferenceDeroulante, quant à lui, permet de disposer les références dans une boîte défilante sans effet de mise en colonne.

    Comme l'usage de ces gadgets se choisit dans l'onglet « Préférences » propre à un utilisateur, cette possibilité nécessite par définition de disposer d’un compte utilisateur Wikipédia et d’être connecté. Elle n'est donc pas accessible aux utilisateurs qui contrinuent sous IP.