Aide:Lettres accentuées

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Aide:Accents)
Aller à : navigation, rechercher
Wikicode
Cette page ne concerne que le wikicode.
Niveau avancé
Cette page explique comment obtenir les lettres majuscules accentuées avec un clavier français, suivant les divers systèmes d'exploitation.
Voir aussi :

L'accentuation des majuscules et des capitales est une règle du français, et est inscrite dans les conventions typographiques de Wikipédia. Les majuscules accentuées peuvent être aisément obtenues sur les claviers belge, canadien francophone et suisse, à l'aide des touches mortes dédiées aux accents. Cependant, le clavier français ne propose pas de moyen simple pour accentuer les majuscules. Cette page recense diverses solutions pour obtenir ces caractères, ainsi que quelques autres (Ç, œ, æ, «, », ...) nécessaire à la bonne typographie du français.

Windows[modifier | modifier le code]

Il y a différents moyens pour écrire des lettres accentuées :

Avec la disposition de clavier standard[modifier | modifier le code]

  • Touche morte accents graves
    • Pour le clavier Azerty français : Alt Gr + 7 è ` suivi de Maj + e donne È (changer la deuxième touche pressée permet d'obtenir À, Ì, Ò, Ù)
    • Pour le clavier Azerty belge : Alt Gr + µ £ enchaîné de Maj + e donne È
  • Touche morte accents aigus (inexistante pour l'Azerty français)
    • Pour le clavier Azerty belge : Alt Gr + ù % enchaîné de Maj + e donne É
  • Méthodes de saisie par numéro de caractère (Alt codes) : enfoncer ALT, entrer le code du caractère à 3 ou 4 chiffres, relâcher ALT :

Par exemple, le caractère « Ç » a pour code 199 dans Windows-1252 et 128 dans CP850. Il peut être saisi avec les combinaisons Alt + 0199 (code Windows-1252) et Alt + 128 (code CP850).

La section Table de caractères, en fin d'article, comporte un tableau avec les codes Windows-1252 et CP850 pour une sélection de caractères utiles à l'écriture du français et des formules mathématiques simples.

Avec des dispositions de clavier améliorées[modifier | modifier le code]

  • Installer une disposition de clavier conforme à fr-oss (se reporter alors à la section Linux) :
  • Installer une autre disposition de clavier :
    • avec tous les signes et caractères de la langue française : [1]
      • Attention ! Si vous utilisez Mozilla Firefox, il y a un « bug jamais corrigé » dans les produits Mozilla depuis la version 1.5, qui fait que tout est transcrit en minuscule.
    • avec la plupart des signes et diacritiques des langues européennes et africaines : [2]
    • à la façon Linux (mais très limité par rapport à fr-oss) : [3]
    • d'autres exemples sous Windows de claviers complétés ou étendus : Claviers
  • Utiliser un logiciel qui vous permet de créer votre propre disposition de clavier, par exemple : Clavier +.

Avec des logiciels spécifiques[modifier | modifier le code]

  • Table de caractères : copier-coller à partir de celle-ci, disponible par exemple dans OpenOffice Writer (Insertion → Caractères spéciaux...).
  • Si vous avez installé Cygwin, voir UNIX
  • Si vous avez installé gvim, voir UNIX
  • À partir de Word, par combinaison de touches :
    • accent aigu : Ctrl + 4 ' { enchaîné de Maj + e donne É (à adapter pour obtenir á, é, í, ó, ú, ý, Á, É, Í, Ó, Ú, Ý, ð, Ð)
    • cédille : Ctrl + ? , enchaîné de Maj + c donne Ç (de même pour ç Ç)
    • ligature :Ctrl + & + o = œ (de même pour æ œ Æ Œ)
    • rond en chef : Ctrl + Alt + a = å (de même pour å Å)
    • eszett : Ctrl + & + s = ß
    • tréma : Ctrl + : / + a = ä (de même pour ä ë ï ö ü ÿ Ä Ë Ï Ö Ü Ÿ) Ÿ peut donc être obtenu
    • barré : Ctrl + : / enchaîné de Maj + o = Ø (de même pour ø Ø)
    • tilde : Alt Gr + Tilde + a = ã (de même pour ã ñ õ Ã Ñ Õ)
    • Ctrl + Alt + Maj + ? = ¿
    • Ctrl + Alt + ! = ¡
    • Toujours sous Word, par les codes Unicode (en hexadécimal) : 00C9 + Alt + c = É. L'inverse fonctionne également : É + Alt + c = 00C9
    • Sélectionnez une chaîne de caractères en minuscules puis Maj + F3 : la combinaison de touches met en majuscule la première lettre de chaque mot et met toutes les autres lettres en minuscules. Une seconde action convertit la chaîne de caractères en majuscules en respectant les accents.
Si les majuscules et les minuscules sont mélangées dans la chaîne de caractères, on obtient, en conservant la touche Maj appuyée et successivement par F3 : tout en majuscules, tout en minuscules, puis 1re lettre de chaque mot en majuscule et les autres lettres en minuscules.

Mac[modifier | modifier le code]

La touche Option (aussi appelée alt) peut créer tous les accents :

  • accent aigu, selon le clavier :
    • Option + e, puis la lettre
    • Option + Maj + 1 (au-dessus des lettres), puis la lettre
    • sur un clavier suisse : Option + ^, puis la lettre
  • accent grave : `, puis la lettre
  • tilde « ~ » : Option + n, puis la lettre
  • la barre de séparation « | » : Option + Maj + l (clavier français) ; Option + 7 (clavier suisse)
  • le « Ç » : Option + ç
  • sur un clavier québécois : mode majuscules verrouillé, les touches é è à produisent respectivement « É » « È » « À ».

Si vous ne trouvez pas un accent particulier, pensez à regarder dans l’utilitaire « clavier » (ou « KeyCaps », « Keyboard Viewer », « Visualiseur de clavier » selon les versions), qui vous montre tous les caractères que l’on peut obtenir à partir du clavier branché sur le Mac. (Depuis la version 10.3 de Mac OS X, on accède à cet utilitaire via le menu Saisie à droite de la barre des menus ; il faut l’activer dans Préférences > International > Menu Saisie.)

Il est également possible de changer de configuration de clavier, de nombreuses sont disponibles dans les Préférences > International > Menu Saisie.

Linux[modifier | modifier le code]

Disposition de clavier fr-oss. Dans chaque touche, en bas à droite : caractère obtenu avec AltGr, en haut à droite : avec AltGr+Maj.

Pour les claviers français, Linux utilise par défaut la disposition « fr-oss », aussi connue comme « French (alternative) ». Celle ci est identique à la disposition standard imprimée sur le clavier, mais avec des caractères supplémentaires accessible à l'aide de la touche AltGr ou de la combinaison AltGr+Maj. Sous Ubuntu, la disposition peut être visualisée en ouvrant Paramètres système → Agencement du clavier.

Pour obtenir une majuscule accentuée, il faut maintenir enfoncées les touches AltGr et Maj, et frapper la minuscule accentuée correspondante:

  • AltGr+Maj+é → É
  • AltGr+Maj+è → È
  • AltGr+Maj+ç → Ç
  • AltGr+Maj+à → À
  • AltGr+Maj+ù → Ù

Les accents et autres signes diacritiques sont aussi disponibles comme touches mortes, ce qui permet des combinaison inusitées en français, mais utiles dans d'autres langues latines (par ex. ú, ò, ē, ñ, Å) :

  • AltGr+ù → ´
  • AltGr+* → `
  • AltGr+Maj+µ → ¯
  • AltGr+ → ˜
  • AltGr+Maj+ → ˚

Les guillemets français (« et »), les tirets quadratin (AltGr+Maj+4) et demi-cadratin (AltGr+Maj+5), ainsi que les lettres æ et œ en minuscule et majuscule sont aussi disponibles. C.f. l' illustration.

Les techniques décrites dans la section Unix s'appliquent aussi à Linux. En particulier, la touche « Windows » de droite fait office de touche Compose (Multi_key) dans fr-oss.

En dernier recours, il est possible d'obtenir n'importe quel caractère à partir de son numéro Unicode avec la combinaison Ctrl+Maj+U, suivie du numéro de code en hexadécimal, suivi d'une espace.

Unix[modifier | modifier le code]

Emacs et VIM[modifier | modifier le code]

Dans emacs, taper alt+x puis taper iso-accents-mode. Maintenant pour faire un é par exemple, il suffit de faire 'e. Toutes les lettres fonctionnent sur le même modèle. Une petite exception, ç s’écrit en faisant ~c. Les caractères comme ' peuvent être obtenus en les faisant suivre d’une espace (l' or'ee donne l'orée alors que l'or'ee donne lórée).

Dans vim, même principe en faisant. : Ctrl-k 'e. La liste des combinaisons disponibles est donnée par la commande :digraphs et l’aide est disponible en français sur le site de traduction de la documentation de vim en français Maintenant il n’y a plus qu’à faire un copier-coller vers la fenêtre d’édition.

Touche Compose[modifier | modifier le code]

Dans d'autres applications X11 cela fonctionne tout seul si vous disposez d'une touche compose ou Multi_key. Vous pouvez définir cette touche compose en éditant le fichier de configuration de X, à savoir /etc/X11/xorg.conf et en y ajoutant la ligne Option "XkbOptions" "compose:lwin" (dans cet exemple, c'est la touche Windows de gauche qui sera utilisée) dans la Section "InputDevice" concernant le clavier.

Vous pouvez saisir toutes sortes de caractères accentués très simplement, en appuyant en séquence sur la touche Compose puis la lettre et enfin l'accent.

Par exemple :

  • a + ^ → â
  • a + ` → à
  • e + ' → é
  • e + " → ë

et ainsi de suite pour les voyelles accentuées apparaissant en français, majuscules comme minuscules. La touche Compose permet de produire d'autres caractères nécessaires à la saisie du français :

  • C + , → Ç
  • o + e → œ
  • a + e → æ
  • < + < → «
  • > + > → »
  • = + C → €

Pour produire un tiret cadratin (qui introduit les répliques dialogues, les termes d'une énumération ou délimite une incise), la frappe de la touche Compose est suivie de trois frappes de la touche - :

  • - + - + - → —

Autres exemples :

  • a + ' → á
  • a + > → â
  • a + ~ → ã
  • a + - → ā
  • o + - → ō
  • n + ~ → ñ
  • n + - → ñ
  • a + ; → ą
  • a + - → ā
  • a + : → ä
  • c + < → č
  • c + > → ĉ
  • o + / → ø
  • - + > → →
  • etc.

Vous avez la liste complète sur votre distribution dans /usr/X11R6/lib/X11/locale/en_US.UTF-8/Compose ou dans /usr/share/X11/locale/<votre locale>/Compose.

xmodmap[modifier | modifier le code]

N’oublions pas sous X, xmodmap et son fichier de configuration ~/.Xmodmap. Voici par exemple une partie du mien (Ellisllk) :

keycode  26 = e E EuroSign cent
keycode 46 = l L lstroke Lstroke
keycode 47 = m M mu masculine
keycode 48 = ugrave percent dead_tilde dead_breve
keycode 49 = twosuperior onesuperior threesuperior notsign
keycode 87 = KP_End KP_1 amacron Amacron

Cela veut dire que la touche 48 renvoie « ù » si on la frappe, « % » si on utilise Maj, avec Alt Gr un tilde à utiliser avant le « a » ou le « N » (pour « ã » ou « Ñ »), et avec Maj + Alt Gr une brève (note d’un espérantiste : c’est l’accent dit « bref » du « ŭ », en espéranto). Les noms des caractères sont disponibles dans votre distribution, sur Debian Sarge ici : /usr/X11R6/include/X11/keysymdef.h, les codes des touches (keycodes) à l’aide du programme xev :

KeyRelease event, serial 39, synthetic NO, window 0x3800001,
    root 0x28b, subw 0x3800002, time 59766756, (58,45), root:(609,463),
    state 0x10, keycode 54 (keysym 0x63, c), same_screen YES,
    XLookupString gives 1 bytes: (63) "c"
    XFilterEvent returns: False

La touche c a donc pour keycode 54. Si vous voulez que la touche c renvoie ceci :

modifieur aucun Maj Alt Gr Maj + Alt Gr
résultat c C ¿ ¥

Il faut que votre fichier .Xmodmap contienne cette ligne :

keycode  54 = c C questiondown yen

Enfin, si vous voulez obtenir au clavier des caractères Unicode particuliers, il reste la possibilité de les appeler par :

keycode  84 = KP_Begin KP_5 U2200

Alt Gr + 5 (pavé numérique) donne « ∀ », le code de ce caractère est justement 0x2200.

Note : xmodmap est obsolète, mais fonctionne encore pour XFree86 4.3 et supérieurs.

Enfin, xmodmap permet de configurer la touche Compose de votre clavier, en incluant dans ~/.Xmodmap une ligne telle que :

keycode 116 = Multi_key

Dans ce cas, 116 est le code de la touche Windows droite, qui devient alors Compose.

Entités HTML[modifier | modifier le code]

Pour représenter un caractère dans un document SGML, HTML ou XML ou un article Wiki, on peut utiliser :

  • soit directement le caractère lui-même, si on peut le saisir et que ce caractère n’a pas de fonction syntaxique spéciale ;
  • soit une entité SGML, HTML ou XML, commençant toujours par une esperluette et terminée par un point-virgule, dans l’un des trois formats suivants :
    • soit une entité numérique hexadécimale, de la forme « &#xNombre; », où le nombre est la valeur Unicode du caractère, et dont la casse n’est pas signifiante,
    • soit une entité numérique décimale, de la forme « &#Nombre; », toujours avec la valeur Unicode,
    • soit une entité nommée, de la forme « &Nom; » dont la casse est importante, quand une telle entité existe pour ce caractère.

Par exemple, le caractère « " » (guillemet anglais) a pour valeur Unicode 22 (hexadécimal) = 34 (décimal) et pour nom d’entité « quot ». Il peut être représenté par : " (le caractère lui-même), &#x22; (entité hexadécimale), &#34; (entité décimale) et &quot; (entité nommée).

Le tableau suivant liste, pour quelques caractères pouvant être problématiques, la valeur Unicode hexadécimale (précédée de « U+ ») et décimale, ainsi que le nom d’entité.

caractère Unicode nom description
héxa décimal
" U+0022 34 quot guillemet anglais
& U+0026 38 amp esperluète
< U+003C 60 lt signe inférieur
> U+003E 62 gt signe supérieur
  U+00A0 160 nbsp espace insécable

La section Table de caractères ci-dessous comporte un tableau similaire avec une sélection de caractères utiles à l'écriture du français et des formules mathématiques simples.

Pour l’édition des articles Wikipédia, il est recommandé d’utiliser :

  • pour tous les caractères qu’on peut saisir au clavier : le caractère lui-même, sauf pour & (esperluète), < (signe inférieur) et l’espace insécable ;
  • pour & (esperluète) et < (signe inférieur), les entités nommées &amp; et &lt; ;
  • pour l’espace insécable : une espace simple dans les cas où MediaWiki la remplace automatiquement, sinon un modèle approprié, sinon l’entité nommée &nbsp;, comme décrit dans l’aide sur l’espace insécable ;
  • pour les autres caractères, l’entité numérique hexadécimale, que MediaWiki convertira en caractère codé UTF-8 lors du rendu de la page, mais préservera en tant qu’entité pour l’édition.

Table de caractères[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous liste quelques caractères utiles à l'écriture du français et des formules mathématiques simples. Pour chaque caractère est donné :

  • Unicode : le numéro Unicode en hexadécimal (préfixé par « U+ ») et en décimal ;
  • W-1252 : le numéro décimal dans le code Windows-1252, lorsqu'il existe ;
  • CP850 : le numéro décimal dans la page de code 850, lorsqu'il existe ;
  • HTML : le nom de l'entité HTML.
caractère Unicode W-1252 CP850 HTML description
À U+00C0 192 192 183 Agrave A accent grave
Ç U+00C7 199 199 128 Ccedil C cédille
È U+00C8 200 200 212 Egrave E accent grave
É U+00C9 201 201 144 Eacute E accent aigu
Ù U+00D9 217 217 235 Ugrave U accent grave
æ U+00E6 230 230 145 aelig e dans l'a minuscule
Æ U+00C6 198 198 146 AElig e dans l'a majuscule
œ U+0153 339 156 oelig e dans l'o minuscule
ΠU+0152 338 140 OElig e dans l'o majuscule
«  U+00AB 171 171 174 laquo guillemet ouvrant
 » U+00BB 187 187 175 raquo guillemet fermant
U+2013 8211 150 ndash tiret moyen
U+2014 8212 151 mdash tiret long
± U+00B1 177 177 241 plusmn signe plus ou moins
U+2260 8800 ne symbole différent
U+2264 8804 le inférieur ou égal
U+2265 8805 ge supérieur ou égal
U+2212 8722 minus signe moins
× U+00D7 215 215 158 times signe de multiplication
U+22C5 8901 sdot opérateur point
÷ U+00F7 247 247 246 divide signe de division

Pour des tableaux plus complets, consulter :

Voir aussi[modifier | modifier le code]