Ahmed Mohamed ag Hamani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ahmed Mohamed ag Hamani est un homme politique malien, né en 1942. Il a été Premier ministre du Mali sous la présidence d’Amadou Toumani Touré du jusqu’au , date de la démission de son gouvernement. il est originaire du nord Mali, c'est un touaregue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ahmed Mohamed ag Hamani est ingénieur statisticien de formation.

Il commence sa carrière politique sous le régime de Moussa Traoré. Le , il est nommé ministre de tutelle des Sociétés et Entreprises d'État. Le , il devient ministre de l'Information et des Télécommunications. Puis, il est nommé successivement ministre du Plan le , ministre des Sports, des Arts et de la Culture le , ministre des Transports et des Travaux publics le , poste qu’il occupe jusqu’au [1].

Il devient ensuite Haut-commissaire de l'Organisation de mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) avant d’entamer dans les années 1990 une carrière de diplomate. Il est ambassadeur du Mali successivement auprès du Maroc, de la Belgique, du Grand Duché du Luxembourg et de l'Union européenne[1]

Le , le président Amadou Toumani Touré le nomme Premier ministre[2]. Il est reconduit à ce poste le 12 octobre 2002 et forme un nouveau gouvernement[3].

Le , à la demande du président de la république Amadou Toumani Touré qui souhaite nommer un nouveau gouvernement, Ahmed Mohamed ag Hamani présente la démission de son gouvernement[4].

Ahmed Mohamed Ag Hamani a créé en 2009 une association dénommé Association pour la revalorisation de l'expertise nationale (Arena). Regroupant des cadres de haut niveau de la fonction publique à la retraite, elle souhaite mettre son expertise au service de l'administration publique, du secteur privé et de tout autre partenaire. Mamadou Kaba, ancien ambassadeur, Mamadou Dembélé, ancien ministre de l'Education nationale et Djibril Diallo, ancien ministre des Transports, sont membres de l’Arena[5].

Notes et réféerences[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nomination du nouveau chef du gouvernement et du nouveau Secrétaire général de la présidence: la garde rapprochée se met en place, L’essor, 11 juin 2002 essor.gov.ml
  2. Décret N° 02-340/P-RM du 9 juin 2002
  3. Décret N° 02 496 /P-RM DU 16 octobre 2002 portant nomination des membres du gouvernement
  4. Démission du gouvernement: la voie ouverte au remaniement, L’Essor, 29 avril 2004 essor.gov.ml
  5. Un ancien Premier ministre malien crée une association, Pana, 2 juin 2009 afriquejet.com