Ahmed Jaabari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ahmed Jaabari
أحمد الجعبري
Image illustrative de l'article Ahmed Jaabari
Fonctions
Commandant des Brigades Izz al-Din al-Qassam

(8 ans)
Prédécesseur Mohammed Deïf
Successeur Mohammed Deïf
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Gaza (bande de Gaza)
Date de décès (à 51-52 ans)
Nationalité palestinienne
Diplômé de Université islamique de Gaza

Ahmed al-Jaabari (arabe : أحمد الجعبري), né en 1960 et tué le , est une personnalité politique palestinienne. Il a été le chef des brigades Izz al-Din al-Qassam, branche armée du mouvement politico-religieux palestinien Hamas.

Ahmed est devenu commandant et chef exécutif de la branche armée du Hamas lorsque à la suite d'un raid israélien en 2003, Mohammad Deïf est blessé[1].

Il est personnellement impliqué dans l’enlèvement et la séquestration du soldat franco-israélien Gilad Shalit. C'est lui qui a remis personnellement le soldat israélien aux médiateurs égyptiens le 18 octobre 2011[2].

Il œuvre pour la coopération avec Israël[3] dans un contexte où le Hamas tente de bloquer les tirs de roquette de petits mouvements indépendantistes en direction d'Israël et en arrêtant les militants de ces mouvements[4].

Ahmed négociait également des accords de paix avec Israël avec l'aide du gouvernement égyptien[5],[6]. Il a été tué le 14 novembre 2012 lors d'une frappe aérienne, au début de l'opération militaire israélienne « Pilier de défense »[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]