Yoo Byung-eun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ahae)
Aller à : navigation, rechercher
Yoo Byung-eun
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
16 avril - juin 2014 (à 73 ans)
Suncheon, Corée du Sud
Autres noms
« Ahae, le milliardaire sans visage »
Nationalité
Activité
Formation
Seonggwang High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mécènes
lui-même
Distinctions
Plusieurs prix internationaux pour ses inventions
Compléments
Épouse : Kwon Yun-ja
Enfants : quatre

Yoo Byung-eun[1] (Yoo Byeong-eun 유병언, 兪炳彦) alias Ahae (né à Kyoto le et retrouvé mort le 12 juin 2014 à Suncheon[2]) est un homme d'affaires et un photographe amateur sud-coréen.

Surnommé « le milliardaire sans visage », il est connu pour avoir figuré au milieu de plusieurs scandales en tant que pasteur évangélique, pour des mécénats controversés pour Le Louvre et le château de Versailles, et pour être recherché pour détournement de fonds et évasion fiscale dans le cadre de l'enquête autour du naufrage du ferry Sewol intervenu le 16 avril 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yoo Byung-eun[3] est connu comme le « milliardaire sans visage » en raison de ses rares apparitions publiques[4],[2].

Il est propriétaire de la société new-yorkaise Ahae Press Inc.

En 2012, il acquiert un hameau[5] abandonné du Limousin : celui de Courbefy en Haute-Vienne[6].

Statut d'artiste[modifier | modifier le code]

Le nom d'Ahae, en tant que mécène, gravé au Louvre[7],[8],[9].

Ahae (nom d'artiste) est spécialisé dans la photographie de paysage et d'animaux sauvages. Au début des années 2010, en l'espace de seulement quatre ans, Ahae affirme avoir pris plus de 2,6 millions de photos, toutes depuis la même fenêtre de son studio isolé[10], où il vit et travaille, situé à la campagne, au sud de Séoul. De cette série photographique, il réalise une exposition appelée Through My Window (« De ma fenêtre »).

Exposé notamment au Jardin des Tuileries en 2012 ou à l'Orangerie du château de Versailles en 2013, Ahae n'est pas pour autant unanimement considéré comme un artiste. Appuyant que« [...] ses photos, certes belles parfois et techniquement de qualité, sont confondantes de banalité au regard de ce qui se fait dans le genre », le site « Louvre pour tous » publie ainsi en 2013 une enquête révélant son identité et l'accusant d'user de sa qualité de mécène pour présenter ses œuvres dans des institutions reconnues[11]. À la suite de ces révélations et du naufrage du Sewol, des contrats de mécénat et des expositions de l'artiste sont annulés en France[4].

Activités religieuses[modifier | modifier le code]

Il est un pasteur évangélique, un écrivain religieux et membre d'un groupe religieux dont trente-trois membres sont morts dans des conditions non élucidées en 1987[12]. Il est co-fondateur d'un mouvement religieux classé comme secte en Corée du Sud[4].

Naufrage du Sewol[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sewol.

Yoo Byung-eun, ou la famille Yoo[13], est propriétaire de la Cheonghaejin Marine Company[14] qui exploitait le ferry Sewol[15], ferry qui a coulé le 16 avril 2014 (476 personnes à bord - plus de 300 morts).

Il est recherché dans cette affaire par les autorités sud-coréennes[3],[16] pour détournement de fonds et évasion fiscale[2], bien que se défendant d'en être responsable[4].

Décès[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2014, la police sud-coréenne révèle avoir retrouvé le 12 juin un corps en état de décomposition avancée dans un verger de Suncheon (province de Jeolla du Sud), à quelques kilomètres de la résidence de Yoo Byung-Eun. Les tests ADN ont permis d'identifier le corps comme étant celui de Yoo Byung-Eun[2]. L'enquête en cours doit déterminer les circonstances du décès, autour duquel subsistent des zones d'ombre : temps d'identification très long et possibles arrangements autour du pouvoir sud-coréen[2],[17].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom de famille, Yoo, est donné en premier, conformément aux normes d'écriture des noms coréens.
  2. a, b, c, d et e Philippe Mesmer, « En Corée du Sud, le propriétaire du ferry « Sewol » retrouvé mort », Le Monde, (consulté le 22 juillet 2014)
  3. a et b Pierrig Guennec, « Un mécène du Festival des forêts recherché par la police coréenne », sur courrier-picard.fr, (consulté le 3 juin 2014)
  4. a, b, c et d Marion Lizé, « Le naufrage d'Ahae, « artiste » milliardaire », sur le site de Libération, (consulté le 13 juin 2014)
  5. L'achat d'un hameau (ou village) est un fait rarissime.
  6. « Le hameau de Courbefy adjugé 520 000 euros à l'artiste Ahae », sur LePoint.fr du 21 mai 2012
  7. (en) The Economist, « South Korea's most wanted man », sur le site du Chronicle Herald, (consulté le 15 juin 2014)
  8. Bernard Hasquenoph, « Affaire Ahae : je ne suis pas un fantôme, même si Le Monde m'oublie », sur louvrepourtous.fr, (consulté le 15 juin 2014)
  9. La Communauté alternative des Coréens à Paris, « 공개편지 – 프랑스 문화부장관, 전 루브르박물관 관장, 베르사이유궁 대표에게 », sur pariscopain.fr,‎ (consulté le 15 juin 2014)
  10. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Ahae.
  11. Bernard Hasquenoph, « Ahae à Versailles, le privilège de l'argent », sur louvrepourtous.fr, (consulté le 28 avril 2014)
  12. Association d'amitié franco-coréenne, « Naufrage du Sewol : les premiers actionnaires de la compagnie maritime sont les fils du photographe et homme d'affaires Ahae », (consulté le 27 avril 2014)
  13. Nom coréen aussi orthographié Yu ou Ryu ou You ou Ryoo.
  14. Aussi orthographiée « Chonghaejin ».
  15. Pierrick de Morel, « Corée du Sud : qui est Yoo Byung-Eun, propriétaire du ferry naufragé ? », sur le site de France Info, (consulté le 27 avril 2014)
  16. Frédéric Ojardias, « Corée du Sud : la police aux trousses du propriétaire du ferry Sewol », sur le site de RFI, (consulté le 8 juin 2014)
  17. Magali Lesauvage, « Mécène-artiste, gourou, ennemi public : l'improbable affaire Ahae », sur exponaute.com, 10 juin 2014, mis à jour le 22 juillet 2014 (consulté le 22 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]