Agustarello Affre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Agustarello Affre
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Pseudonyme
GustarelloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Tessiture
Père-Lachaise - Division 82 - Affre 02.jpg
Vue de la sépulture.

Agustarello Affre, né le à Saint-Chinian (Hérault) et mort le à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), est un chanteur lyrique français ou ténor d'opéra.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

En 1881, le jeune Auguste Affre, âgé de 23 ans, est apprenti menuisier. Il est l'un des premiers à rejoindre l'Orphéon local qui vient d'être créé[1]. Par la suite, sa magnifique voix de ténor amène Marcelin Coural, maire de Narbonne, à demander à le rencontrer et l'auditionner. Conséquence, il l'invite à venir habiter Narbonne et suivre les cours de l'école de musique.

Un an plus tard, Affre intègre le Conservatoire de Toulouse et obtient une subvention du département de l'Hérault et de la municipalité de Saint-Chinian. Elle s'élève à 300 francs « durant tout le temps de ses études musicales, soit à Toulouse, soit à Paris ». Il est formé aux conservatoires de Toulouse et celui de Paris[1] où il étudie le chant avec Edmond Duvernoy et Pierre Gailhard[2].

En 1887, Affre remporte le prix d'Opéra comique au conservatoire de Paris et le prix de Grand Opéra, l'année suivante. Il démarre alors une carrière de ténor. Il possède une puissante, ferme et belle voix qui lui vaut le surnom de « Tamagno français » en comparaison avec le grand ténor italien. Il a été l'un des principaux ténors de l'opéra de Paris de 1890 à 1911[1].

Durant vingt ans, il est célèbre et apprécié en France et à l'étranger, notamment à Bordeaux et Toulouse où il est acclamé.

Il a passé les dernières années de sa carrière à chanter et diriger des opéras aux États-Unis.

Après la première Guerre Mondiale, il a vécu sa retraite en France[1].

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (82e division)[1].

Sources et références[modifier | modifier le code]

Sources 
  • Jean-Pierre Mouchon, Agustarello Affre en Étude, no 18, avril–juin 2002, Association internationale de chant lyrique TITTA RUFFO (lire en ligne)
  • (de) Klaus Ulrich Spiegel : Ténor juvénil-dramatique français - Agustarello Affre : Star der Grand-Opéra im Fin-de-siècle, HAfG Édition de Hambourg, 2015
Références 
  1. a b c d et e Biographie d'Auguste Affre, publié le par Jean-Pierre Carreyre, sur le site appl-lachaise.net (consulté le 9 juillet 2019)
  2. Casaglia, Gherardo (2005).Agustarello Affré.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :