Agriculture en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'agriculture de l'Italie, représentait en 5% du PIB et employait 5 % de la population active italienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'agriculture est développée en Italie dès l'Antiquité : viticulture, olives, céréales, élevage...

Production[modifier | modifier le code]

Les principales productions agricoles du pays sont le maïs, avec 10,6 millions de tonnes ; la viticulture, avec 9,3 millions de tonnes ; et le riz. L'Italie est ainsi le premier producteur de vin au monde en 2015[1] et le premier producteur européen de riz.

D'après le recensement agricole de 2000, le pays compte 2,6 millions d'exploitations agricoles, alors qu'il en comptait 3 millions en 1990, le tout sur 19,6 millions d'hectares cultivés. 94,7 % de ces exploitations sont exploités de manière familiale avec des exploitations de 5 hectares de moyenne. 31 % de la surface cultivée est alloué à la céréaliculture, 8,2 % à l'exploitation de l'olive, 5,4 % à la viticulture, 4,8 % aux agrumes dont 1 % au citron, 2,4 % à l'horticulture et 1,8 % à la betterave à sucre. 25 % de ces surfaces sont alloués à la pâture, et 11 % aux fourrages.

Le cheptel italien comprend 6 millions de bovins, 8,6 millions de porcs, 6,8 millions de moutons et de 0,9 million de chèvres.

La surface moyenne des exploitations est estimée à 8 hectares en moyenne.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L’Italie devient le premier producteur de vin, devant la France », Le Monde Economie,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mai 2016).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :