Agriculture en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'agriculture de l'Italie représente, en 2019, 132 milliards d’euros, soit 8 % du PIB italien.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'agriculture est développée en Italie dès l'Antiquité : viticulture, olives, céréales, élevage...

Production[modifier | modifier le code]

En 2018, l'Italie a produit 389 000 tonnes de artichaut (premier producteur mondial devant la France et l'Espagne), 8,5 millions de tonnes de raisin (deuxième producteur mondial, seulement dépassé par la Chine), 1,8 million de tonnes de olive (deuxième producteur mondial, seulement dépassé par l'Espagne), 1,1 million de tonnes de pêche (deuxième producteur mondial, seulement dépassé par la Chine), 562 mille tonnes de kiwi (deuxième producteur mondial, seulement dépassé par la Chine), 716 000 tonnes de poire (troisième producteur mondial, seulement dépassé par la Chine et les États-Unis), 2,4 millions de tonnes de pomme (sixième producteur mondial), 5,7 millions de tonnes de tomate (septième producteur mondial, premier en Europe[1]) et 1,5 million de tonnes orange (13e producteur mondial).

En outre, la même année, elle a produit 6,9 millions de tonnes de blé, 6,1 millions de tonnes de maïs, 1,9 million de tonnes de betterave à sucre (utilisées pour produisent sucre et éthanol), 1,5 million de tonnes de riz, 1,3 million de tonnes de pommes de terre, 1,1 million de tonnes de soja, 1 million de tonnes de orge, 700 000 tonnes de mandarine, 607 000 tonnes de melon, 596 000 tonnes de citrouille, 581 000 tonnes de pastèque, 546 000 tonnes de carotte, en plus des rendements inférieurs d'autres produits agricoles, tels que poivre, cerise, aubergine, noisette, citron, flocons d'avoine, laitue, chicorée, chou, oignon, prune, sorgho, épinard, fraise, tournesol, haricot etc. [2]

Les principales productions agricoles du pays sont le maïs, avec 10,6 millions de tonnes ; la viticulture, avec 9,3 millions de tonnes ; et le riz. L'Italie est ainsi le premier producteur de vin au monde en 2015[3] et le premier producteur européen de riz.

D'après le recensement agricole de 2000, le pays compte 2,6 millions d'exploitations agricoles, alors qu'il en comptait 3 millions en 1990, le tout sur 19,6 millions d'hectares cultivés. 94,7 % de ces exploitations sont exploités de manière familiale avec des exploitations de 5 hectares de moyenne. 31 % de la surface cultivée est alloué à la céréaliculture, 8,2 % à l'exploitation de l'olive, 5,4 % à la viticulture, 4,8 % aux agrumes dont 1 % au citron, 2,4 % à l'horticulture et 1,8 % à la betterave à sucre. 25 % de ces surfaces sont alloués à la pâture, et 11 % aux fourrages.

Le cheptel italien comprend 6 millions de bovins, 8,6 millions de porcs, 6,8 millions de moutons et de 0,9 million de chèvres.

La surface moyenne des exploitations est estimée à 8 hectares en moyenne.

La production de tomate souffre des sécheresses. La récolte 2020 est en baisse de 35% par rapport à celle de 2019[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Agriculture. Il faut sauver la tomate italienne », sur Courrier international, (consulté le )
  2. Production de l'Italie en 2018, par la FAO
  3. « L’Italie devient le premier producteur de vin, devant la France », Le Monde Economie,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :