Agriculture aux Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une ferme néerlandaise typique.

L'agriculture aux Pays-Bas est très mécanisée et emploie à peine 4 % de la population active. La grande activité de l'agriculture néerlandaise reste l'élevage qui occupe près de la moitié des exploitations. En nombre d'exploitations, l'horticulture et le maraîchage occupent le deuxième rang.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tulipomanie[modifier | modifier le code]

Le pays a connu l'une des premières bulles spéculatives au monde : la tulipomanie.

du XVIIe au XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Représentation des différentes activités agricoles, 1873.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Labourage d'un champ près de l'aéroport de Waalhaven en 1934. Nationaal Archie.
Bulletin télévisé du 13 mai 1947 annonçant une conférence sur l'état de la agriculture des Pays-Bas.

Les Pays-Bas sont le dernier pays d'Europe occidentale à avoir connu la famine, en 1944-1945[1].

Professeur et étudiants examinant différentes maladies de plantes à l'université de Wageningen, vers 1948-1955. NARA.

Les Pays-Bas bénéficient du plan Marshall, notamment sous la forme de réception d'insecticides américains.

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Les Pays-Bas s'engagent au début du XXIe siècle dans une politique d'augmentation de production et de productivité, résumée par le mot d'ordre « deux fois plus de nourriture avec deux fois moins de ressources »[1]

Environnement[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

L'agriculture occupe la moitié des terres des Pays-Bas, soit une superficie d'environ 20 000 km2[1]. 93 km2 sont occupés par des serres[1].

Consommation de ressources[modifier | modifier le code]

L'agriculture des Pays-Bas est particulièrement efficace quant à sa consommation en eau. Produire un kg de tomates consomme 9.5L d'eau en moyenne aux Pays-Bas, pour une moyenne mondiale de 214L[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Rendements[modifier | modifier le code]

Récolte des pommes de terre à l'aide de deux tracteurs John Deere 6620 à Kortgene, .

Les Pays-Bas ont une agriculture particulièrement productive[note 1] : ils sont les premiers mondiaux pour les tomates (50 562 tonnes par km2), les piments et poivrons verts (28 333 tonnes par km2) et les concombres (73 579 tonnes par km2), deuxième pour les poires (4 072 tonnes par km2), cinquième pour les carottes (6 005 tonnes par km2) et sixième pour les pommes de terre (4 566 tonnes par km2) et les onions (4 566 tonnes par km2)[1].

PIB[modifier | modifier le code]

Groupes industriels et marques[modifier | modifier le code]

L'entreprise de distribution et de production agroalimentaire néerlandaise Unilever, quatrième mondiale dans son domaine d'activités, s'occupe souvent du transport et de l'emballage des produits exportés depuis les Pays-Bas. Elle possède également de nombreuses marques à travers le monde : Lipton, Knorr, Ben & Jerry's, Magnum entre autres.

Commerce extérieur[modifier | modifier le code]

Les Pays-Bas sont le deuxième pays exportateur[2] de produits agricoles du monde, et le cinquième en prenant en compte tous les produits échangés.

R&D agronomique[modifier | modifier le code]

Les Pays-Bas sont le pays de la Food Valley, la version agrotechnique de la Silicon Valley, un réseau de start-up organisé autour de l'université de Wageningen[1].

Productions[modifier | modifier le code]

Fruits et légumes[modifier | modifier le code]

Céréales[modifier | modifier le code]

Elevage[modifier | modifier le code]

Représentations culturelles[modifier | modifier le code]

Les tulipes, mais plus généralement les fleurs, restent un symbole des Pays-Bas, qui en sont le premier exportateur au monde. Cependant, la plupart des fermes néerlandaises élèvent des vaches, les noires et blanches étant elles aussi un emblème du pays.

Van Gogh[modifier | modifier le code]

Le peintre Vincent van Gogh a peint de nombreuses représentations de l'agriculture des Pays-Bas dans les années 1870 et 1880.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les données datent de 2012

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Frank Viviano, « Les Pays-Bas, grenier de la planète : Et si les Néerlandais, champions des innovations agricoles, pouvaient nourrir le monde ? », National Geographic, France,‎
  2. « La France perd progressivement sa place de grande puissance agricole exportatrice », sur Agence momagri (consulté le 13 janvier 2016)

Bibliographie[modifier | modifier le code]