Famille d'Agoult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Agoult)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille d'Agoult est une des plus anciennes familles de la noblesse provençale dont sont issus les Simiane (vers 1090) et les Pontevès (vers 1215). La maison d’Agoult prend ce nom dès le début du XIe siècle et régnera sur le pays d’Apt et de Sault durant tout le Moyen Âge. Elle est une des branches de ce que l'on appelle « la maison de Saint Mayeul » (Simiane, d'Agoult, Bot, etc.). Elle occupa la première place de la noblesse de Provence jusqu'à l'extinction de la branche aînée (barons de Sault) dans les d'Artaud Montauban, au début du XVIe siècle. La maison de Villeneuve (devenue premier marquis de France en 1505 pour Trans-en-Provence) lui succéda jusqu'à la Révolution. De nombreuses branches, en particulier en Dauphiné, ont continué cette maison jusqu'à Clémentine d'Agoult, dernière du nom, qui eut pour postérité Séguier et Séguier d'Agoult.

Armes et devise[modifier | modifier le code]

Blason des Agoult

Blasonnement : D'or au loup rampant d'azur armé lampassé et vilené de gueules.

Devise : avidus committere pugnam.

Sobriquet donné par le roi René d'Anjou (roi de Naples, duc d'Anjou et de Lorraine, comte de Provence) : « bonté et hospitalité ». Le roi René donna des sobriquets à diverses (27) familles aristocratiques de la Provence : « libéralité » de Villeneuve, « gravité » d'Arcussia, « grandeur » des Porcellets, etc..

Membres[modifier | modifier le code]

Le patronyme Agoult a été porté par :

Les premiers Agoult[modifier | modifier le code]

Moyen Age[modifier | modifier le code]

Comtesse Charles d'Agoult, née Marie de Flavigny (et alias Daniel Stern), et sa fille Claire d'Agoult (1849), par Jean-Auguste-Dominique Ingres.

Renaissance[modifier | modifier le code]

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Autres branches[modifier | modifier le code]

Blason des Agoult, comtes de Sault, au château de Lourmarin.

En plus de la branche principale, on trouve[4] :

  • Agoult-Sault
  • Agoult-Château-Arnoux
  • Agoult de Luc-en-Diois
  • Agoult des Beaumettes
  • Agoult-Mison
  • Agoult d'Ollières
  • Agoult-Trets
  • Agoult-Upaix
  • Agoult-Curbans
  • Agoult-Montauban
  • Agoult-Bonneval
  • Agoult-Chanousse
  • Agoult-Montmaur
  • Agoult-Voreppe
  • Agoult-Beauvesin
  • Agoult-Beauplan
  • Agoult-Saint Auban
  • Agoult-Angles
  • Félix d'Agoult
  • Flotte d'Agoult
  • Raffélis de Vincens d'Agoult
  • Séguier d'Agoult

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1096 : Agoult et Simiane partent en croisade à la suite d'Urbain II.
  • 1561 : érection de la baronnie de Sault en comté.
  • 1823 : Pair de France.
  • 1824 : Baron-pair de France.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de cet article

  • François Alexandre Aubert de la Chenaye Desbois, Dictionnaire de la noblesse ... de France, Tome 1, 1770
  • Artefeuil, Louis Ventre, Histoire héroïque et universelle de la noblesse de Provence, Premier volume, Impr. de la veuve Girard, 1776
  • Jean-Louis Morand, GORDES notes d'histoire, mairie de Gordes