Agnin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agnin
Agnin
Blason de
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Vienne
Intercommunalité Communauté de communes Entre Bièvre et Rhône
Maire
Mandat
Christian Monteyremard
2020-2026
Code postal 38150
Code commune 38003
Démographie
Population
municipale
1 127 hab. (2018 en augmentation de 7,64 % par rapport à 2013)
Densité 142 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 20′ 28″ nord, 4° 51′ 28″ est
Altitude Min. 167 m
Max. 331 m
Superficie 7,96 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Roussillon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Roussillon
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Agnin
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Agnin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Agnin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Agnin
Liens
Site web Agnin.info

Agnin est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune, autrefois rattachée à la province royale du Dauphiné, a été adhérente à la communauté de communes du Pays Roussillonnais entre 1992 et 2019, puis à la communauté de communes Entre Bièvre et Rhône depuis 2019. Ses habitants sont dénommés les Agnitaires.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

La commune est située dans l'Isère Rhodanienne à moins de 5 km de Chanas, plus proche péage d'autoroute, à 25 km au sud de Vienne, 60 km de Lyon, 80 km à l'ouest de Grenoble. Le paysage de la commune présente des plaines au nord et à l'ouest ainsi que des collines, à l'est.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

La région d'Agnin présente un climat de type semi-continental à influences méditerranéennes[1] qui se caractérise par des précipitations en toutes saisons, de nombreux orages se déroulant en été.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La partie méridionale du territoire communal est bordée par le Dolon, d'une longueur de 33,4 km[2].

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Agnin est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Roussillon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 27 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (82,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (93,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (68,8 %), zones urbanisées (11,4 %), prairies (7,4 %), forêts (6,5 %), zones agricoles hétérogènes (4,5 %), cultures permanentes (1,4 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune d'Agnin est situé en zone de sismicité n°3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[10].

Terminologie des zones sismiques[11]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Tout comme la proche commune d'Anjou, l'origine de son nom viendrait d'un notable romain du nom d'Anianus qui possédait à l'époque ce vaste territoire. Le nom de la commune se transforma quelques siècles plus tard en « Agnino », nom retrouvé au XIe siècle pour désigner cette commune. Puis au fil des siècles suivants, Agnino devint le Agnin aujourd'hui connu[12].

Ses habitants sont les Agnitaires[13].

Histoire[modifier | modifier le code]

Agnin est déjà mentionné au XIe siècle[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? René Boussaguet PS  
mars 2001 2008 Gérard Giraud    
mars 2008 En cours Christian Monteyremard SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

En 2021, la commune d'Agnin n'est pas jumelée avec aucune autre commune.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2018, la commune comptait 1 127 habitants[Note 3], en augmentation de 7,64 % par rapport à 2013 (Isère : +2,28 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
459609738725696733717705589
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
612588572564565544502512525
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
536520503432402438457479460
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2018
4625056056487898529691 0911 127
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Nord-Isère, un ou plusieurs articles à l'actualité du canton et quelquefois de la commune, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

La communauté catholique et l'église paroissiale d'Agnin (propriété de la commune) sont desservies par la paroisse Notre Dame des sources en Sanne Dolon dont la Maison paroissiale est située à Anjou, dans le diocèse de Grenoble-Vienne[18].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est liée à l'artisanat rural, à la métallerie industrielle et aux travaux de charpente[13].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En , la commune confirme le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris, ce label récompense le fleurissement de la commune au titre de l'année 2016[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Agnin (Isère).svg

Taillé : au premier d'or à l'église du lieu soutenue, à dextre, d'un écusson aux deux clefs passées en sautoir et senestré, en chef, d'un vol, le tout représenté au trait, au second de gueules au dauphin d'or adextré d'une rose tigée et feuillée au naturel ; à la cotice en barre d'or chargée de l'inscription AGNIN en lettres capitales de sable, brochant sur la partition


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annick Auffray, Alain Brisson, Agnès Tamburini, Valérie Dziak, Véronique Maloisel, Sophie Martinoni-Lapierre, « Climat de la région Rhône-Alpes », sur rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr, (consulté le ).
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau (V33-0400) »
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  11. [1]
  12. PLANK André. L'origine du nom des communes du département de l'Isère. Bourg-d'Oisans : L'atelier, 2006. (ISBN 978-2-84424-043-9).
  13. a b et c Daniel Delattre et al., L'Isère, les 533 communes, Grandvilliers : Delattre, 2008, (ISBN 2-915907-40-4 et 978-2-915907-40-7).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. Site diocese-grenoble-vienne.fr, page sur la paroisse Notre Dame des sources en Sanne Dolon, consulté le 19 septembre 2021.
  19. « Manoir de la Bâtie », notice no PA00117114, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. Site chateau-fort-manoir-chateau.eu, page sur le château du Golat.
  21. « Les villes et villages fleuris > Isère », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :