Agnes Zimmermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Agnes Zimmermann
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Agnes Marie Jacobina Zimmermann (CologneLondres), est une pianiste et compositrice anglaise d'origine allemande, qui s'est installée en Angleterre dès ses neuf ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille d’Agnes Zimmermann s’est installée en Angleterre et Agnes est admise à la Royal Academy of Music de Londres alors qu’elle avait neuf ans. Ses professeurs sont Reginald Steggall et Cipriani Potter. Plus tard elle étudie avec Ernst Pauer et George Alexander Macfarren. Agnes Zimmermann bénéficie d’une bourse d’étude de 1860 à 1862[1]. Elle fait ses débuts au Crystal Palace en interprétant le Concerto pour piano no 5 de Beethoven[2], le 5 décembre 1863[3]. Pianiste accomplie, elle est considérée favorablement pour sa technique[1].

Le Crystal Palace en 1851.

Agnes Zimmermann est partie en tournée en Allemagne en 1864 et se produit notamment au Gewandhaus de Leipzig[1] et elle joue avec Clara Schumann en 1868 son Andante and Variations pour deux pianos[4] ; suivi d'autres concerts en 1879, 1880, 1882 et 1883. Ses tournées anglaises où elle interprète de grandes œuvres classiques « lui valent un immense succès »[3].

Elle a publié chez Novello ses propres éditions des sonates de Beethoven et Mozart ainsi que des compositions de Schumann[3].

Plusieurs compositeurs lui ont dédié des œuvres. George Alexander Macfarren lui a dédié ses Three Sonatas (1880)[5] et Michele Esposito ses Ballades op. 59 (1907)[6]. Mais également Anton Rubinstein (Impromptu, pour piano, op. 109 no 5) et Salomon Jadassohn (Sérénade pour orchestre no 4, op. 73)[7],[8].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Agnes Zimmermann a composé de nombreuses pièces pour piano, de la musique de chambre, notamment un trio avec piano et trois sonates pour violon, ainsi que des pièces vocales.

Son style est de facture classique et comme tous ses contemporains anglais, influencé par Mendelssohn[9].

  • Bolero, pour piano op. 2
  • Barcarolle, pour piano op. 8
  • Mazurek, pour piano op. 11 (1869)
  • Marche, pour piano op. 13 (1869)
  • Gavote, pour piano op. 14 (1870)
  • Presto alla tarantella, pour piano op. 15 (1869)
  • Sonate pour piano en sol mineur
  • Trois sonates pour piano et violon, op. 16 (1868), 21 (1876) et 23 (1897)
  • Sonate pour violoncelle, op. 17 (Schott, 1872)[10]
  • Trio pour piano, violon et violoncelle, op. 19 (1870 ; Novello 1873)[11]
  • Gavote, pour piano op. 20 (1873)
  • Suite, pour piano op. 22 (1878)
  • Bourée, pour piano op. 24 (1883)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Sonates pour violon - Mathilde Milwidsky, violon ; Sam Haywood, piano (2020, Toccata TOCC0541)[12]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Agnes Zimmermann » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c McVicker 2011, p. 108.
  2. (en) A. Ehrlich, Celebrated pianists of the past and present : A collection of one hundred and thirty nine biographies, with portraits, Philhadelphie, Thoedor Presler, , 423 p. (lire en ligne), p. 366.
  3. a b et c Baker 1995, p. 4712.
  4. McVicker 2011, p. 109.
  5. (en) John South Shedlock, The Pianoforte Sonata : Its Origin and Development, Londres, Methuen & Co., (réimpr. 2011), 245 p. (OCLC 920907404, lire en ligne), p. 230.
  6. (en) Jeremy Dibble, Michele Esposito, Dublin, Field Day, coll. « Field Day music » (no 3), , xix-220 p. (ISBN 0946755477, OCLC 656765688), p. 119.
  7. Soirées musicales, op. 109, partitions libres sur l’International Music Score Library Project.
  8. Sérénade no 4, op. 73, partitions libres sur l’International Music Score Library Project.
  9. Walter Willson Cobbett (trad. Marie-Stella Pâris), Dictionnaire encyclopédique de la musique de chambre, t. 2, Paris, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1627 p. (OCLC 43700189, notice BnF no FRBNF37058055), p. 1612.
  10. Hofmeisters Monatsberichte, mai 1872, p. 102.
  11. « Trio pour piano, violon et violoncelle, op. 19 », sur archive.org.
  12. (en-GB) « Agnes Zimmermann: The Violin Sonatas | Hi-Res | Toccata Music Group | Toccata Classics | Toccata Press | Toccata Next », sur toccataclassics.com (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]