Agnes Monica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Agnez Mo
Agnes Monica
Description de cette image, également commentée ci-après
Agnes Monica sur l'Asie du Festival de la chanson 2009
Informations générales
Surnom Agnez Mo
Nom de naissance Agnes Monica Muljoto
Naissance (33 ans)
Jakarta
Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, danseuse
Activités annexes Actrice
Genre musical Pop, R&B, dance-pop, soul
Instruments voix, piano
Années actives 1992-présent
Labels Aquarius Musikindo
Site officiel www.Agnezmo.com

Agnes Monica Muljoto, dite Agnez Mo, née le à Jakarta en Indonésie, est une auteure-compositrice-interprète et actrice indonésienne-américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agnes Monica Muljoto est née à Jakarta, en Indonésie, d'une famille d'origine chinoise[1]. Elle commence sa carrière dans l'industrie du divertissement à l'âge de 6 ans, et sort trois albums durant son enfance[2]. Elle est également présentatrice à la télévision avant de se plonger dans le monde du théâtre. Son apparition dans le feuilleton Pernikahan Dini (Le mariage précoce), sorti en 2001, est son premier succès[2],[3].

En 2003, Agnes Monica sort son premier album, And the Story Goes. Son succès l'encourage à faire une carrière internationale. Sur son deuxième album, sorti en 2005, Whaddup A '..!, elle collabore avec Keith Martin[4]. Elle est aussi impliqué dans le tournage de deux séries dramatiques asiatiques, The Hospital et ' Romance In The White House.

Agnes Monica remporte deux années de suite le prix de l'Asie Festival Song de Séoul en 2008 et 2009. Sur son troisième album, Sacredly Agnezious[4], elle est productrice et compositrice. En 2010, elle est juge sur le concours de jeunes talents Indonesian Idol et animatrice de l'émission American Music Awards.

Agnes Monica a remporté les dix premiers Anugerah Musik Indonesia, sept Prix Panasonic et quatre MTV Indonesia[5]. Ses millions de fans apprécient ses tenues extravagantes, ses paroles sexuellement libérées et ses sonorités pop[6].

Elle est également ambassadrice de la lutte contre la drogue en l'Asie et l’ambassadrice de MTV EXIT dans la lutte contre la maltraitance des personnes[7].

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Elle vit actuellement à Los Angeles en Californie. Elle est en couple avec le rappeur américain Chris Brown[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Autres albums[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • Mr Hologram (1999)
  • Pernikahan Dini (2001)
  • Amanda (2002)
  • Ciuman Pertama (2002)
  • Cinta Selembut Awan (2002)
  • Cewekku Jutek (2003)
  • Cantik (2004)
  • Bunga Perawan (2004)
  • Ku 'Tlah Jatuh Cinta (2005)
  • Pink (2006)
  • Romance In The White House (2006)
  • The Hospital (2006)
  • Kawin Muda (2006)
  • Jelita (2008)
  • Kawin Masal (2008)
  • Pejantan Cantik (2010)
  • Mimo Ketemu Poscha (2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (id) « Generasi Oksigen Petai Cina », Gatra,‎ (=https://web.archive.org/web/20160305025025/http://arsip.gatra.com//artikel.php?id=19900)
  2. a et b (id) Jayani, « Agnes Monica Mewarisi Semangat Maestro dari Ibu », Gatra,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Triwik Kurniasari, « Agnes Monica: And the success story goes.... », The Jakarta Post,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (en) Chris True, « Agnes Monica. Artist Biography », sur AllMusic
  5. « Agnez Mo : Sortie de son 1st MV international en featuring avec Timbaland & T.I », Ckjpopnews,‎ (lire en ligne, consulté le 22 septembre 2018)
  6. (en) « Is America Ready for Agnez Mo? », Vogue,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « USAID Supports MTV EXIT Concert Tour to Combat Human Trafficking - Agnes Monica Headlines Jakarta Concert », sur Ambassade des États-Unis en Indonésie,
  8. « Alerte Couple : Chris Brown : Il officialise enfin avec Agnez Mo ! », Public.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2018)