Agnès de Navarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agnès de Navarre, née en 1334 et morte le , est une infante de Navarre et comtesse consort de Foix (1349-1391).

Biographie[modifier | modifier le code]

Agnès de Navarre est la fille de Philippe III, roi de Navarre et de Jeanne II de Navarre. Par son père, elle descend du prince Louis, comte d'Évreux et de Marguerite d'Artois, tous deux descendant de la dynastie capétienne française. Par sa mère, elle descend de Louis X le Hutin, roi de France et de Navarre et de Marguerite de Bourgogne. Sa mère est reine de Navarre de 1328 à 1349. Elle est la sœur cadette du roi de Navarre Charles II. Agnès de Foix a été l'élève de Guillaume de Machault . Le poète avait été recueilli par Jeanne de Navarre, la mère d'Agnès[1].

Le , elle épouse à Paris Gaston III de Foix-Béarn, comte de Foix[2]. De cette union naissent plusieurs enfants, dont survécut Gaston de Foix-Béarn (mort en 1381). Il épouse Béatrice d'Armagnac, fille de Jean II d'Armagnac (v. 1333-1384), mais il n'a pas de descendance. Selon le récit de Froissart, lors d'une dispute avec son frère Jean de Béarn, ce dernier découvre dans sa pelisse une bourse avec une poudre qui, donnée à un lévrier, se révèle être un poison. Ce serait son propre père, toujours selon Froissart, qui l'aurait involontairement tué alors qu'il se laissait mourir de faim[3], à la suite d'une dispute dans sa prison. Cependant il n'existe aucun témoignage direct de ce meurtre filial[4] et le récit de Froissart présente des invraisemblances[5].

Le mariage n'est pas heureux, Gaston de Foix est infidèle, et il va prendre son épouse en haine à cause d'une rançon à verser pour son beau-frère[6]. Après la mort de son fils, Agnès se réfugie à la cour de Jeanne de Bourbon[7].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Œuvre poétique[modifier | modifier le code]

Poésies d'Agnès de Navarre-Champagne, dame de Foix A. Aubry, 1856 (Lire en ligne sur Gallica)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(ca) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en catalan intitulé « Agnès de Navarra » (voir la liste des auteurs).
  1. Préface aux Poésies p. VII ; cette préface est basée sur les écrits de Guillaume de Machaut et de Froissart
  2. Même préface, page XXVIII et suivantes
  3. Sophie Lagabrielle, « Gaston Fébus, le lion des Pyrénées », émission La Marche de l'Histoire sur France Inter, 4 janvier 2012.
  4. Claudine Pailhès pour son livre : Gaston Fébus, le prince et le diable et Patrice Gélinet, 2 000 ans d'histoire sur France Inter, mercredi 12 septembre 2007.
  5. Bruno Ramirez de Palacios, Charles dit le Mauvais : Roi de Navarre, comte d'Evreux, prétendant au trône de France, , 530 p. (ISBN 978-2-9540585-3-5).
  6. Préface, page XXXIV
  7. Préface, page XXXIX

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]