Agnès Gayraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gayraud.
Agnès Gayraud
La Féline - Agnès Gayraud.JPG
Agnès Gayraud en 2013.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Agnès Marie Danielle GayraudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Label
Kwaidan Records, Studio !K7, Le Label Balades Sonores
Directeurs de thèse
Site web
Blog officiel
Distinctions
Bourse de la Fondation Thiers, Institut de France (2008)

Agnès Gayraud (née le à Tarbes) est une philosophe, journaliste et auteure-compositrice-interprète française. Elle est mieux connue comme fondatrice du projet musical La Féline.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Tarbes, Agnès Gayraud étudie la littérature au lycée Théophile Gautier. En 1997, elle intègre la classe d'hypokhâgne puis de khâgne au lycée Pierre de Fermat à Toulouse. Normalienne, elle rejoint l'École normale supérieure et l'université Paris-Sorbonne en 2000[1].

Agrégée de philosophie, Agnès Gayraud est lauréate de la Bourse de la Fondation Thiers remise par l'Institut de France en 2008. En 2010, diplômée d'un doctorat en Histoire de la philosophie, elle est l'auteure de la thèse La critique de la subjectivité et de ses figures chez T. W. Adorno[2] soutenue à l’université Paris-Sorbonne. La même année, elle obtient une bourse d’excellence de l’université de Montréal[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Attachée temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) à l'université Paris-Sorbonne jusqu'en 2011[4], elle exerce une année au département littérature de l'université de Stanford en Californie[1]. Elle est depuis professeure d'esthétique à l'École nationale d'art de la Villa Arson à Nice.

Journaliste, elle entretient sa plume critique dans les pages Culture du quotidien Libération où elle décortique principalement la musique pop[5]. Elle est également auteure pour la rubrique littérature de Philosophie Magazine[6]. En 2018, elle publie un essai philosophique sur la musique populaire enregistrée, Dialectique de la pop aux éditions La Découverte / La rue musicale, collection "Culture sonore".

Agnès Gayraud alimente régulièrement un blog personnel de réflexion sur la musique nommé « Moderne, c'est déjà vieux »[7].

La Féline[modifier | modifier le code]

En 2008, d'abord en trio puis accompagnée de Xavier Thiry au synthétiseur, musicien de Hello Kurt, Agnès Gayraud au chant, à la guitare, à l’écriture et à la composition se mue en La Féline[8]. Le projet musical tire son nom de La Féline, film d’horreur du réalisateur français Jacques Tourneur, sorti sur les écrans en 1942[9].

Entre 2009 et 2012, le duo édite différents EP sur le Label Balades sonores, dont Écho composé de reprises.

Le premier album de la formation, Adieu l'enfance est publié chez Kwaidan Records, le label de Marc Collin en novembre 2014[10].

La Féline récidive en 2017 avec la sortie de Triomphe[11],[12].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2009 : La Féline (EP)
  • 2009 : Cent mètres de haut, Le Label Balades Sonores (EP)
  • 2011 : Echo, Le Label Balades Sonores (EP)
  • 2011 : Wolf & Wheel, Le Label Balades Sonores
  • 2012 : Wolf & Wheel / Echo, Le Label Balades Sonores (EP)
  • 2014 : Adieu l'enfance, Kwaidan Records (EP)
  • 2014 : Adieu l'enfance, Kwaidan Records
  • 2017 : Triomphe, Kwaidan Records / Studio !K7

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]