Agnès Evren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agnès Evren
Illustration.
Agnès Evren en 2018.
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
(2 ans, 11 mois et 28 jours)
Élection 26 mai 2019
Circonscription France
Législature 9e
Groupe politique PPE
Conseillère de Paris
En fonction depuis le
(8 ans, 2 mois et 26 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Circonscription 15e arrondissement
Vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France
Chargée de l'éducation et de la culture

(3 ans, 6 mois et 1 jour)
Président Valérie Pécresse
Successeur Florence Portelli
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance 12e arrondissement de Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique RPR (jusqu'en 2002)
UMP (2002-2015)
LR (depuis 2015)
Diplômée de Université Panthéon-Sorbonne
Profession Dirigeante d'entreprise

Agnès Evren, née le dans le 12e arrondissement de Paris, est une femme politique française. Membre des Républicains, elle est députée européenne depuis 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Agnès Evren naît en 1970 dans le 12e arrondissement de Paris[1] puis grandit avec ses neuf frères et sœurs dans une ZUP du Val-de-Marne, dans une famille modeste d'origine turque[2]. Son père est commerçant, sa mère femme au foyer. Elle obtient son baccalauréat au lycée Pablo-Picasso de Fontenay-sous-Bois puis étudie à l'université Panthéon-Sorbonne. Elle y passe un diplôme d'études approfondies en science politique en 1993 et un diplôme d'études supérieures spécialisées en communication politique et sociale en 1996[3],[1].

Au sein de l'UMP et LR[modifier | modifier le code]

De 1996 à 2002, Agnès Evren est collaboratrice parlementaire du député du Rassemblement pour la République Jean-Michel Dubernard. Elle travaille principalement sur les questions concernant l'éducation[3]. Membre de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), elle est élue conseillère d'arrondissement du 15e arrondissement de Paris en 2001, puis l'année suivante adjointe au maire de l'arrondissement, René Galy-Dejean[2]. Dans le même temps, elle travaille pour le ministre de l'Éducation nationale Luc Ferry comme conseillère parlementaire puis comme cheffe de cabinet, jusqu'en 2004. Elle se lance cette même année dans le privé en cofondant avec Pierre Weill la société de « conseil en stratégie politique » ADF Corporate[1].

Elle met en pause cette activité quatre ans plus tard en intégrant le cabinet du ministre Xavier Darcos. Ce dernier a d'abord pour charge le portefeuille de l'Éducation nationale jusqu'en 2009, puis ceux du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville. Agnès Evren est responsable du pôle parlementaire des trois derniers secrétariats cités. En 2008, elle est aussi nommée adjointe au maire du 15e Philippe Goujon, chargée de l'Enseignement secondaire et des Universités, après avoir été réélue aux élections municipales. Son travail ministériel se poursuit avec François Baroin en 2010, ministre du Budget puis ministre de l'Économie et des Finances[1].

Son activité de conseillère se voit être stoppée par la défaite de la droite à l'élection présidentielle de 2012 et l'arrivée au pouvoir du Parti socialiste[3]. Au congrès de l'Union pour un mouvement populaire de 2012, elle soutient la candidature de l'ancien Premier ministre François Fillon à la présidence du parti, sans succès. Elle est nommée par ce dernier secrétaire générale adjointe de l'éphémère groupe Rassemblement-Union pour un mouvement populaire à l'Assemblée nationale en . En avril de l'année suivante, elle intègre le bureau politique de l'UMP en tant que secrétaire nationale du parti[1]. En 2014 puis en 2015, elle est porte-parole tour à tour de Nathalie Kosciusko-Morizet pour les élections municipales parisiennes puis de Valérie Pécresse pour les régionales d'Île-de-France, où elle est aussi candidate. Après l'élection de Pécresse à la présidence du conseil régional, elle obtient le poste de vice-présidente de la région, chargée de l'Éducation et de la Culture[2]. Le , elle est nommée porte-parole du mouvement Libres, fondé par Valérie Pécresse[4]. Elle est élue le présidente de la fédération parisienne des Républicains, le parti successeur de l'UMP[5]. Elle se met alors en retrait du mouvement Libres[6].

Agnès Evren est candidate aux élections législatives de 2017 dans la quatrième circonscription de l'Essonne, où était élue Nathalie Kosciusko-Morizet[7]. Elle obtient 42 % au second tour, face à la marcheuse Marie-Pierre Rixain, élue[8].

Début juillet 2021, elle est nommée porte-parole de LR, en tandem avec Gilles Platret[9].

Députée européenne[modifier | modifier le code]

Agnès Evren et François Baroin lors d'un rassemblement de soutien à Rachida Dati, candidate à la mairie de Paris ().

Agnès Evren est candidate aux élections européennes de 2019 sur la liste des Républicains et des Centristes (LC), en deuxième position après François-Xavier Bellamy[10],[11]. Face au conservatisme de Bellamy, elle incarne une droite plus modérée sur la liste, avec les membres des Centristes[3],[12].

Au Parlement européen, Agnès Evren siège au sein de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, de la commission des pétitions et de la commission des affaires économiques et monétaires[13]. Engagée sur les problématiques environnementales, Agnès Evren est membre de la force opérationnelle (« task force ») de l'environnement créée par des députés LR[14].

Élections municipales de 2020[modifier | modifier le code]

Agnès Evren se présente aux élections municipales de 2020 à Paris avec le soutien de Rachida Dati comme tête de liste LR dans le 15e arrondissement. Sa liste arrive en tête du premier tour, avec 22,8 % des voix, devant celle du maire LR sortant, Philippe Goujon (21,3 %)[15]. Au second tour, elle est tête de la liste d'union de la droite dans le cadre d'un binôme avec Philippe Goujon, ce dernier devant conserver la mairie d'arrondissement en cas de victoire[16]. Leur liste l’emporte avec 53,5 % des voix[17] : Agnès Evren est réélue conseillère de Paris, est élue conseillère métropolitaine et exerce la fonction de conseillère déléguée auprès du maire du 15e arrondissement[18]. Elle reste députée européenne.

Distinction[modifier | modifier le code]

  • 2019 : prix de la femme d’influence politique espoir[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Agnès Evren : portrait d’une femme engagée de la nouvelle scène politique parisienne », sur Business-Herald.com (consulté le ).
  2. a b et c Virginie Le Guay, « Les Républicains : Agnès Evren, de la ZUP à Bruxelles », sur parismatch.com, (consulté le ).
  3. a b c et d Lucas Jakubowicz, « Agnès Evren, le couteau suisse de la droite », sur magazine-decideurs.com, (consulté le ).
  4. Laurent de Boissieu, « Libres », sur france-politique.fr (consulté le ).
  5. Marie-Anne Gairaud, « Paris : Agnès Evren veut remettre la fédération LR en marche », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  6. « Paris : Agnès Evren (LR) souhaite « être une présidente de fédération au-delà des clivages » », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  7. Cécile Chevallier, « Législatives : la maire (LR) de Longjumeau veut passer le relais à la conseillère régionale (LR) Agnès Evren », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  8. « Résultats dans la 4e circonscription de l'Essonne : Marie-Pierre Rixain (LREM) élue », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  9. « Gilles Platret, le maire de Chalon-sur-Saône, nommé porte-parole LR pour la présidentielle », sur Les Échos, (consulté le ).
  10. Marie-Anne Gairaud, « Européennes : la candidature d'Agnès Evren secoue la droite parisienne », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  11. Virginie Le Trionnaire, « Agnès Evren : “Aujourd'hui, la droite est rassemblée” », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  12. Margaux Baralon, « Bellamy, Evren et Danjean, le trio qui doit mener LR aux européennes », sur europe1.fr, (consulté le ).
  13. « Agnès Evren », sur europarl.europa.eu (consulté le ).
  14. Alexandre Bertolini, « “On ne peut pas laisser le champ de l’écologie à des marxistes, aux Verts” : LR investit le terrain de l'écologie », sur valeursactuelles.com (consulté le ).
  15. Simon Louvet, « Municipales 2020 à Paris : des résultats serrés au premier tour dans le 15e arrondissement », sur actu.fr, (consulté le ).
  16. « Municipales à Paris : Agnès Evren et Philippe Goujon s’unissent », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  17. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  18. « Agnès Evren », sur mairie15.paris.fr (consulté le ).
  19. « Accueil », sur femmesdinfluence.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]