Agnès Arnauld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnauld et Famille Arnauld.
Agnès Arnauld
Agnès Arnauld abbesse of Port Royal des Champs.JPG
La mère Agnès Arnauld. Portrait de Philippe de Champaigne.
Fonction
Abbesse
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Jeanne-Catherine-Agnès ArnauldVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Fratrie
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Jeanne-Catherine-Agnès Arnauld, en religion Mère Agnès Arnauld, (1593-1671), abbesse de Port-Royal, est une figure du jansénisme français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sœur d'Antoine Arnauld, « le Grand Arnauld » et de Mère Angélique Arnauld, elle succède à cette dernière à la tête de l'abbaye de Port-Royal des Champs à Paris en 1658. Elle dirige donc l'abbaye pendant la période la plus dure de la répression contre le jansénisme. Elle organise notamment le mouvement de refus de signature du formulaire d'Alexandre VII et est, pour cela, confrontée à l'archevêque de Paris Hardouin de Péréfixe de Beaumont.

Elle est également l'auteur des Constitutions de Port-Royal, texte qui réglemente la vie matérielle et spirituelle des religieuses dans un esprit de renouvellement cistercien.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Perle Bugnon-Secrétan, Mère Agnès Arnauld 1593-1672 : Abbesse de Port-Royal, Cerf, , 268 p. (ISBN 978-2-204-05333-4).
  • Lettres de la Mère Agnès Arnauld, 2 vol., éd. M. P. Faugère, chez B. Duprat, Paris, 1858.
  • L'Image d'une religieuse parfaite et d'une imparfaite, avec les occupations intérieures pour toute la journée, publiée sans nom d'auteur chez Charles Savreux, Paris, 1665.
  • Abbé Jérôme Besoigne, Histoire de l'abbaye de Port-Royal, Cologne, 1752.

Liens externes[modifier | modifier le code]