Agha al-mahalla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agha al-mahalla
Image illustrative de l’article Agha al-mahalla
Titre Agha al-mahalla
Mandant Dey d'Alger
Abrogation (chute du dey d'Alger)

L' agha al-mahalla, parfois simplement désigné comme agha, est le titre officiel porté par le ministre chargé de l'armée de terre de la régence d'Alger durant la période des deys. C'est l'un des cinq ministères du gouvernement des deys d'Alger[1],[2]. Second ministre en termes d'importance après le khaznadji (Premier ministre) il est nommé par le dey d'Alger [3]. Il occupe les fonctions de commandant en chef des armées et de gouverneur du Dar Es-Soltane[4]. Il n'est cependant pas chargé de la marine qui dépend d'un autre ministre : le Wakil al Kharadj [5]. Lors de la mort du dey il est d'usage qu'il succède au khaznadji, alors que ce dernier devient dey[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mahfoud Kaddache, L'Algérie durant la période ottomane, Office des publications universitaires, (ISBN 9789961000991, lire en ligne), p. 121
  2. Amar Hamdani, La vérité sur l'expédition d'Alger, Balland, (lire en ligne), p. 22
  3. Lemnouar Merouche, Recherches sur l'Algérie à l'époque ottomane, Bouchene, (ISBN 9782912946959, lire en ligne), p. 255
  4. (en) Jamil M. Abun-Nasr, A History of the Maghrib in the Islamic Period, Cambridge University Press, (ISBN 9781316583340, lire en ligne), p. 160
  5. (en) H. J. Kissling, Bertold Spuler, N. Barbour et J. S. Trimingham, The Last Great Muslim Empires, BRILL, (ISBN 9004021043, lire en ligne), p. 124
  6. (en) Spencer C. Tucker, The Encyclopedia of the Wars of the Early American Republic, 1783–1812: A Political, Social, and Military History [3 volumes]: A Political, Social, and Military History, ABC-CLIO, (ISBN 9781598841572, lire en ligne), p. 9