Agent littéraire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un agent littéraire est un agent qui représente les écrivains et leurs œuvres écrites pour les éditeurs, producteurs de théâtre et producteurs de films, qui l'assiste dans la vente et participe aux négociations. Les agents littéraires représentent le plus souvent des romanciers, des scénaristes et les grands écrivains hors fictions. Ils sont payés selon un pourcentage fixe (dix à vingt pour cent ; quinze pour cent est habituel[1]) du produit des ventes qu'ils négocient au nom de leurs clients.

France[modifier | modifier le code]

Cette fonction d'intermédiaire, très répandue dans les pays anglo-saxons, n'est pas traditionnellement très développée en France. Deux évènements littéraires des années 2000 l'ont mise en lumière. En 2004, le transfert de Michel Houellebecq de Flammarion vers Fayard négocié à prix d'or par son agent littéraire François-Marie Samuelson, et en 2006 le recours par Jonathan Littell à l'agent littéraire Andrew Nurnberg pour vendre les droits mondiaux de son best-seller Les Bienveillantes, Gallimard ne détenant que les droits pour l'édition en français.

Notes et références[modifier | modifier le code]