Agencia Estatal de Meteorología

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Agencia Estatal de Meteorología
Agence d'État espagnole de la météorologie
Agencia Estatal de Meteorología

Création
Juridiction Gouvernement espagnol
Siège Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Employés 1 400
Budget annuel 100 millions d'euros
Direction Miguel Ángel López González
Site web http://www.aemet.es/fr/portada

L’Agencia Estatal de Meteorología (traduisible comme Agence d'État espagnole de la Météorologie), abrégé AEMET, est un organisme espagnol chargé, notamment, des observations et des prévisions météorologiques. Placé sous l'autorité du ministère de l'Environnement et des affaires rurales et maritimes (Ministerio de Medio Ambiente y Medio Rural y Marino), cet organisme public représente l'Espagne devant les institutions météorologiques internationales (Organisation météorologique mondiale, EUMETSAT, Centre européen de prévision météorologique à moyen terme).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le service de météorologie espagnol fut fondée le 12 août 1887 sous le nom d’Instituto Central Meteorológico (Institut central météorologique) sur la proposition du ministre du Développement, Carlos Navarro Rodrigo à l'instigation de Francisco Giner de los Ríos, fondateur de l'Institución Libre de Enseñanza[1]. Comme le stipulait le décret fondateur, l'Institut fut créé pour « surtout calculer et annoncer le temps probable aux ports et aux capitales provinciales, sans préjudice de l'autre travail scientifique et pratique qui lui est confié ».

Le savant Augusto Arcimís fut nommé comme premier directeur et est resté en fonction jusqu'à sa mort en 1910. Le quartier général choisi pour l'Institut était le bâtiment El Castillo, dans le parc du Retiro à Madrid. Le service météorologique changea de nom à plusieurs reprises au cours de son histoire. Au cours de la Seconde République espagnole, en 1933, il devint dépendant de la Direction Générale de l'Aéronautique du Ministère de la Guerre. Après la guerre civile, en 1940 tous les services météorologiques furent unifiés dans le Servicio Nacional de Meteorología rattaché au ministère de l'Air. En 1978, il fut rebaptisée Nacional de Meteorología (Institut national de météorologie) (INM) sous la direction du ministère des Transports et des Communications[2]. Le service a pris son nom actuel le 8 février 2008 par le décret royal 186/2008, paru au bulletin officiel de l'État le 14 février 2008[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Si son siège est à Madrid, l'Agence d'État de la Météorologie compte également de nombreux sièges provinciaux dont Asturies et Cantabrie, Madrid et Castille-La Manche , Aragon, La Rioja et Navarre, le Pays Basque, la Galice, Estrémadure, Baléares, Castille et Léon, Murcie, Valence, Catalogne, Andalousie occidentale et Ceuta, Andalousie orientale et Melilla, Canaries orientales (basée à Grande Canarie) et Canaries occidentales (basée à Tenerife). Des bureaux de l'AEMET sont aussi implantés dans presque tous les aéroports du pays, ainsi que dans les bases aériennes des Forces armées.

Conformément aux dispositions de l'article 34.1 de la loi 6/1997 du 14 avril 1997, il existe également une délégation de certains services de l’Agencia Estatal de Meteorología vers chacune des communautés autonomes d'Espagne, dont certaines ont formé leur propre service météorologique comme Euskalmet au Pays basque.

Directions[modifier | modifier le code]

Le service est également divisé en plusieurs directions :

  • Sous-direction générale des systèmes d'observation ;
  • Sous-direction générale de la prévision météorologique ;
  • Sous-direction générale de la climatologie et des applications météorologiques ;
  • Sous-direction générale de l'administration et de la gestion.

Services[modifier | modifier le code]

En plus des services d'observation météorologique et climatologique conventionnelles, certains des services les plus intéressants de l'AEMet sont énumérés ci-dessous :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Buscar en el BOE », Gaceta de Madrid,‎ (lire en ligne).
  2. (es) Albert Carreras et Xavier Tafunell, Estadísticas históricas de España: siglos XIX-XX, vol. 1, (lire en ligne).
  3. (es) « Real Decreto 186/2008 del Estatuto de AEMET » (consulté le 2 décembre 2017).