Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique, dite Agence bio, est un groupement d'intérêt public français créé le [1] par le ministre de l'Agriculture du gouvernement Jospin, Jean Glavany, et celui de l’Écologie, Yves Cochet[2]. Elle est actuellement basée à Montreuil dans le département de Seine-Saint-Denis.

Missions[modifier | modifier le code]

L'Agence BIO est en relation étroite avec des partenaires ayant vocation à contribuer au développement de l'agriculture biologique, en particulier des organisations publiques, professionnelles et interprofessionnelles, chercheurs, circuits de distribution, organisations de la protection de l'environnement et de défense des consommateurs. En particulier, elle a pour mission de communiquer et d'informer sur l'agriculture biologique et ses produits, de développer et d'approfondir l'Observatoire national de l'agriculture biologique[3], de faciliter la concertation entre partenaires, de contribuer au développement de la structuration des filières et de gérer les notifications des producteurs et autres opérateurs certifiés, ainsi que le logo "AB" depuis 2008.

L'Agence BIO gère les notifications des producteurs, préparateurs, transformateurs et distributeurs, acteurs de la filière agriculture biologique. La conversion vers l'agriculture biologique (période de transition entre le conventionnel et l'agriculture biologique, pour les producteurs mais aussi les préparateurs, les transformateurs et les distributeurs de produits biologiques) commence par l'identification auprès de l'Agence BIO en remplissant le formulaire de déclaration. L'Agence BIO met également en ligne l'Annuaire officiel des professionnels notifiés en agriculture biologique. Il regroupe tous les professionnels notifiés qu'ils soient producteurs, préparateurs ou transformateurs, distributeurs ou importateurs de produits bio.

Depuis 2007 (premier appel à projets en 2008), l'Agence BIO gère le Fonds de structuration des filières biologiques dénommé "Avenir Bio". Elle a été dotée de 3 millions d'euros par an pendant 5 ans (15 millions d'euros en tout sur 2008-2012). L'appel à projets Avenir Bio a été institué dans l'objectif de tripler les surfaces en agriculture biologique, en France, à l'horizon 2012 (passage de 2 % à 6 %). Dans le cadre du Programme Ambition bio 2017 lancé en 2013, 4 millions d'euros par an sont désormais alloués à l'Agence BIO pour gérer Avenir Bio.

Chaque année, l'Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique organise l'Opération Printemps bio avec des acteurs de l'agriculture biologique.

Organisateur des Assises de l'agriculture biologique à partir de 2007, l'Agence BIO participe chaque année au Salon international de l'agriculture, au Salon Natexpo tous les deux ans, au Salon Marjolaine en tant que visiteur, au Salon Biofach en Allemagne, au Congrès mondial de l'International Federation of Organic Agriculture Movements (IFOAM) ou encore au Salon international bisannuel Tech&Bio.

Organigramme[modifier | modifier le code]

L'Agence BIO rassemble des représentants des pouvoirs publics (ministère de l'Agriculture et de la Pêche et ministère de l'Écologie de l’Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire) ainsi que des professionnels (FNAB, Chambres d'agriculture, Synabio et Coop de France) au sein de son conseil d'administration.

  • Président : Pascal Gury (Coop de France) le [4] puis François Thiéry (FNAB) le [5] puis Etienne Gangneron (APCA) le puis Didier Perréol[6] (Synabio) le 19 mai 2015 puis Gérard Michaut[7] (Coop de France) le 11 mai 2017
  • Vice-présidents[8] : Pascal Gury (Coop de France), Claude Monnier (APCA), François Thiéry (FNAB) et Didier Perréol (Synabio)
  • Direction : Michel Helfter (arrêté) puis Élisabeth Mercier du [9],[10] au 10 février 2016 (décret) puis Florent Guhl depuis le 1er juillet 2016 (communiqué).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]