Agence des cités unies pour la coopération Nord-Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fondée en 1982, l’Agence des cités unies pour la coopération Nord-Sud (UTA pour United Towns Agency for North-South Cooperation) est une organisation non-gouvernementale ayant un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC).

Riche d’un important palmarès de réussites, l’UTA consacre son activité à la sensibilisation aux mécanismes internationaux de protection des Droits de l’Homme, et à l’implémentation de fondements solides pour l’exécution de sa stratégie pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement.

Ces fondements se résument à ce qui suit :

  • L’intégration des Objectifs dans tous les aspects du travail du système des Nations Unies aux niveaux national, régional et mondial.
  • Apporter l’aide aux pays en voie de développement pour la rédaction des rapports d’avancement concernant la mise en œuvre des Objectifs de Développement du Millénaire.
  • Collaborer avec le Projet Objectifs du Millénaire et la Campagne du Millénaire pour mobiliser un soutien mondial.
  • Soutenir les efforts de sensibilisation basés sur les stratégies nationales et les besoins nationaux

L'UTA a activement contribué au Mécanisme d'Examen périodique universel depuis sa création, et a obtenu de nombreux succès en aidant les États à s'acquitter de leurs obligations internationales en matière de droits de l'homme, et à mettre en œuvre leurs engagements volontaires par le biais de ses canaux et ses bureaux régionaux qui font des analyses des diverses situations et des problèmes ayant rapport aux des Droits de l'Homme partout dans le monde. L’organisation a aussi le pouvoir d'enquêter et de rédiger des rapports sur les divers cas et affaires en cours[1].

Organisme international responsable de la protection des droits de l’homme[modifier | modifier le code]

L'UTA joue un rôle important dans le système des Nations unies et affecte la conduite des procédures judiciaires sur deux niveaux :

  1. en contribuant à l'élaboration de lois internationales et en jouant un rôle de premier plan dans leur mise en œuvre.
  2. en surveillant l'efficacité des principes et en tenant lieu donc d’outil opérationnel.

L’organisation a le droit de présenter des recommandations et décisions ayant rapport à la politique des états membres, et de discuter les causes des populations indigènes, d’interagir avec leurs organismes, et de leur offrir aide et conseils pour tout ce qui  relève des Droits de l’Homme.

L'UTA travaille également pour la promotion d’une perspective des droits de l'homme dans tous les domaines, y compris le développement, la paix, le maintien de la paix et les affaires humanitaires.

Stratégie de l'UTA pour la défense des Droits de l’Homme[modifier | modifier le code]

Dans quête de la protection des Droits de l’Homme, l'UTA œuvre sur différents axes d’interventions, et selon différentes stratégies :

  • Suivre et documenter l'engagement des autorités de différents pays à respecter et à faire respecter les droits et libertés fondamentaux universellement reconnus.
  • Elle fait appel à la création et à l'envoi de commissions d'enquête aux États qui commettent de graves violations des droits de l'homme.
  • Elle exerce de la pression diplomatique sur les gouvernements, par des réunions personnelles et de l'intervention sur des violations spécifiques afin d'améliorer la situation des droits de l'homme, en particulier en ce qui concerne les conditions de détention et le traitement des détenus  avant d'émettre les avertissements, et la publication des rapports sur ces questions.
  • Organiser des campagnes mondiales pour sensibiliser l'opinion publique mondiale et la communauté internationale et exiger une action efficace.
  • Contribuer aux travaux d'organismes internationaux, tels que le Conseil Economique et Social des Nations Unies, en fournissant des rapports et des certificats écrits et oraux.
  • Développer les principes des Droits de l'Homme et du Droit International et trouver des mécanismes appropriés pour appliquer ces principes, en plus d'exhorter les gouvernements à signer et ratifier les conventions et traités internationaux relatifs aux Droits de l'Homme.
  • Éduquer et sensibiliser les différentes sociétés sur les Droits de l'Homme pour les faire adopter et consolider leur respect.

Les rapports d'UTA avec les différents gouvernements[modifier | modifier le code]

Sa mission de défense des Droits de l’Homme exige de l'UTA la mise en place d’une relation continue avec les autorités ou les gouvernements dans divers pays, qui sont considérés comme les responsables directs des transgressions et violations, et de leur résolution.

Ainsi, l'UTA collabore avec un grand nombre de pays afin de promouvoir la protection légale des Droits de l’Homme. Elle joue aussi un rôle positif et efficace dans l’élaboration de lois et des procédures judiciaires.  Elle joue un rôle consultatif auprès des gouvernements dans ce domaine, en plus de son rôle dans les domaines suivants :

  • Organiser des cours de formation pour les services de police et des forces armées du pays, sur le respect des droits de l'homme dans l'application de la loi, et lors des conflits armés.
  • Organiser des conférences internationales pour influencer la diplomatie multilatérale afin de renforcer l'activité mondiale.

Le rôle de l'UTA ne se limite pas à son statut statut d’organisation internationale de défense des Droit de l’Homme. Elle aide aussi les gouvernements et acteurs  régionaux dans la rédaction de rapports concernant les indicateurs des Objectifs du Millénaire pour le  Développement , et leur diffusion à travers la  coordination de la compilation et de l’analyse de ces indicateurs ; l'examen des méthodologies, et le soutient aux pays  dans les travaux de collecte, d’analyse et de communication des données.

Projets futurs[modifier | modifier le code]

Les cinq prochaines années seront cruciales pour la coopération internationale et le développement. L’un des enjeux majeurs de l’UTA sera la négociation d’un cadre universel en matière d’éradication de la pauvreté et de développement durable pour l’après-2015.

Le nouveau cadre devrait assurer des conditions de vie élémentaires, promouvoir une croissance inclusive et durable, contribuer à la gestion durable de nos ressources naturelles, garantir la justice, l’équité et l’égalité et tenir compte de la situation particulière des pays en conflit et en situation de fragilité. Nous allons continuer de défendre un cadre post-2015 ambitieux et veilleront à ce que les priorités soient prises en compte dans toutes les instances compétentes.

Parmi les autres grandes priorités de l'organisation figureront notamment le renforcement du partenariat stratégique avec l’Afrique. L’UTA accordera la priorité absolue au respect des droits de l’homme, à la bonne gouvernance et à l’égalité entre les hommes et les femmes dans tous les dialogues et les programmes d’aide avec les pays partenaires, et veillera à ce que toutes ses politiques respectent et soutiennent les objectifs de coopération et de développement durable[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « United Towns Agency for North-South Cooperation », sur United Nations Economic and Social Commission for Western Asia (consulté le 24 novembre 2017)
  2. (en) « United Towns Agency For North-South Cooperation (UTA) | GVADATA », sur gvadata.ch (consulté le 24 novembre 2017)