Agence fédérale de contrôle nucléaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) est un établissement public belge doté de personnalité juridique (organisme d'intérêt public relevant de la tutelle du Ministre de l'Intérieur), établi par la loi du 15 avril 1994 relative à la protection de la population et de l'environnement contre les dangers résultant des rayonnements ionisants.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'AFCN a pour mission de protéger la population, les travailleurs et l'environnement contre les incidences négatives des rayonnements ionisants.

L'AFCN est active dans un large domaine d'activités qui inclut le contrôle des centrales et installations nucléaires, l'utilisation de radioisotopes dans les secteurs médical et industriel ou encore la surveillance du rayonnement naturel et cosmique en Belgique (notamment via le réseau Telerad). La sûreté et la sécurité des transports de sources nucléaires ressortissent également de ses missions ainsi que la récupération des sources orphelines.

Depuis le 7 septembre 2007, l'inspection des installations est confiée à sa filiale Bel V[1]'[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bel V - historique »
  2. En 1969, lors de la créations des premières centrales de production (Tihange et Doel), leur inspection avait été confiée à un département de Sûreté Nucléaire (créé pour l'occasion) de l'Association Vinçotte. En 1990, on assiste à la fusion AIB-Vinçotte (le département devient 'AIB-Vinçotte Nucléaire', AVN). En 1995, AVN devient indépendante de AIB-Vinçotte. Après une fusion avec CORAPRO en 1996, AVN contrôle également les autres installations nucléaires de classe 1. Et, en 1999, devient Association Vinçotte-Nucléaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]