Agence Arkham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Agence Arkham est un cycle de romans fantastiques parus aux éditions DLM en 1997 et 1998. Initié par Francis Valéry avec le roman Les Messagers de Saumwatu, il fut poursuivi autour des mêmes personnages par plusieurs écrivains dont Roland C. Wagner, François Darnaudet et Sylvie Denis.

Les couvertures de la série sont illustrées par Gilles Francescano.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Les personnages récurrents à cette série de romans sont les membres de L'Agence Arkham, agence de détectives spécialisée dans le paranormal.

Salomon Berstein, ancien karatéka, en est le directeur ; il est aussi une référence dans le domaine du paranormal sous le pseudonyme de Paul Sinclair[1].

Sa petite amie Lucille, au physique de Barbie[2], est leur spécialiste en électronique[1].

Les autres membres sont Tom, un motard homosexuel et castagneur, et Yasmine, une beurette de la banlieue parisienne.

Les romans[modifier | modifier le code]

Les Messagers de Saumwatu[modifier | modifier le code]

Ce premier roman de la série, écrit par Francis Valéry, en fixe le cadre et brosse le portrait des personnages. La trame du récit est la disparition de statues de l'île légendaire de Saumwatu. Ces cinq statues de « messagers » auraient des pouvoirs extraordinaires une fois réunies.

Le Nombril du monde[modifier | modifier le code]

Le Menhir de la Pierre aux Moines est le Nombril du monde

Ce roman de Roland C. Wagner se déroule à Clamart, ville de banlieue parisienne où a grandi l'auteur. Une secte diabolique tente de libérer le Grand Satan dans le nœud tellurique matérialisé par le menhir du Bois de Clamart.

La Bête de Moebius[modifier | modifier le code]

L'Invité de verre[modifier | modifier le code]

Daguerra[modifier | modifier le code]

La Mémoire du monde[modifier | modifier le code]

Ce roman de la série est écrit par Francis Valéry aux éditions DLM. Avril 1997.

Réception[modifier | modifier le code]

Les critiques considèrent que les romans de la série sont assez inégaux, mais ne sont pas unanimes quant à leurs préférences. Ainsi Pascal J. Thomas considère que L'Invité de verre de Sylvie Denis est le texte le plus intéressant, tandis qu'il ne convainc guère Daniel Conrad dans Galaxies. Quoi qu'il en en soit, la série est appréciée pour son humour et ses clins d’œils tant aux X-Files ou à Bob Morane qu'au style des séries B.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Article L'invité de verre de Pascal J. Thomas
  2. article Agence Arkham de Daniel Conrad

Articles[modifier | modifier le code]

  • Pascal J. Thomas, « L'invité de verre », Keep Watching the Skies!, nos 24-25,‎ (lire en ligne)
  • Daniel Conrad, « Agence Arkham », Galaxies, no 5,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]