Agelena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agelena est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Agelenidae[1].

Elles sont appelées agélènes.

Distribution[modifier | modifier le code]

Les espèces de ce genre se rencontrent en Afrique, en Asie et en Europe[1].

Elles se développent dans les zones tempérées ou chaudes, et ont besoin d'une présence d'eau à proximité, pour boire. On ne les rencontre pas dans les habitations.

Description[modifier | modifier le code]

Agelena sp.
L'agélène à labyrinthe passe le plus clair de son temps dans sa retraite.
Agelena silvatica

Les agélènes sont de taille importante (environ 1,5 cm pour le corps) et aux pattes assez longues. Ce sont de proches parentes des tégénaires.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Les Agelena construisent une toile en forme de nappe parmi les hautes herbes ou les buissons et, tout comme leur cousine tégénaire, elles se tiennent à l'affût dans une retraite en forme de tube, attendant qu'une proie se pose sur sa toile. Elles surgissent alors rapidement pour la mordre avec leurs chélicères venimeux, puis la portent à l'aide de leurs pédipalpes jusqu'à leur cachette. Elles attaquent généralement des proies plus petites qu'elles.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le mâle va tapoter la toile d'une femelle de façon régulière afin de ne pas passer pour une proie. Si celle-ci ne se montre pas agressive, il va pouvoir l'approcher, et l'accouplement aura lieu par l'introduction de sperme depuis les bulbes copulateurs du mâle, situés à l'extrémité de ses pédipalpes, dans l'épigyne de la femelle. Parfois, le mâle et la femelle peuvent cohabiter. Le mâle aura cependant de grands risques d'être chassé (il n'est pas rare que la femelle le dévore).

La femelle pondra ensuite ses œufs dans un cocon qu'elle protégera. Quelques semaines plus tard, les juvéniles vont quitter cet abri et pouvoir se promener librement sur la toile, nourris de la nourriture régurgitée par leur mère. Ce n'est cependant qu'après quelques semaines qu'ils pourront la quitter et être indépendants. Il arrive par ailleurs que les petits dévorent leur mère lorsque celle-ci meurt.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Spider Catalog (version 19.0, 02/02/2018)[2] :

Selon The World Spider Catalog (version 18.5, 2018)[3] :

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Walckenaer, 1805 : Tableau des aranéides ou caractères essentiels des tribus, genres, familles et races que renferme le genre Aranea de Linné, avec la désignation des espèces comprises dans chacune de ces divisions. Paris, p. 1-88.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. WSC, consulté le version 19.0, 02/02/2018
  3. Dunlop, Penney & Jekel, 2018 : A summary list of fossil spiders and their relatives. in The world spider catalog, Naturhistorisches Museum der Burgergemeinde Bern, version 18.5.