Agata Tuszyńska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Agata Tuszyńska
Description de l'image Agata Tuszyńska.jpg.
Naissance (63 ans)
Varsovie
Activité principale
écrivain, journaliste
Auteur
Langue d’écriture polonais
Genres
roman, poésie

Agata Tuszyńska, née le à Varsovie, est une femme de lettres polonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agata Tuszyńska est la fille d'un journaliste sportif pour la radio et d'une Juive qui a réchappé au ghetto de Varsovie. Elle raconte l'histoire de sa famille maternelle dans son livre Histoire familiale de la peur.

Elle est diplômée de l'Académie de théâtre Alexandre Zelwerowicz. Elle a écrit plusieurs biographies d'artistes polonaises et un livre sur la ville de Łęczyca.

Elle enseigne le journalisme littéraire à l'Université Jagellonne de Cracovie. Elle reçoit la médaille d'argent du Mérite culturel polonais Gloria Artis en 2015[1].

En , Agata Tuszynska et la maison d'édition de son livre Wiera Gran, l'accusée, sont condamnés pour diffamation. L'auteur incriminait de collaboration avec le pouvoir national-socialiste le pianiste polonais Wladyslaw Szpilman. Ils doivent dans les deux semaines qui suivent publier leurs excuses à la famille Szpilman et retirer les passages incriminés des futures éditions de l'ouvrage[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • I znowu list, Varsovie, Oficyna Poetów, 1990.
  • Wisnowska, Varsovie, WAiF, 1990.
  • Rosjanie w Warszawie, Varsovie, Interim, 1992.
  • Wyznania gorszycielki. Pamiętniki Ireny Krzywickiej, Varsovie, Czytelnik, 1992. (sur la féministe polonaise Irena Krzywicka)
  • Zamieszkałam w ucieczce, Lublin: Kresy, 1993.
  • Kilka portretów z Polską w tle. Reportaże izraelskie. Gdańsk: Marabut, 1993.
    Les Disciples de Schulz, trad Margot Carlier, Noir sur Blanc, 2001.
  • Singer. Pejzaże pamięci, Gdańsk: Marabut, 1994.
    Singer, paysages de la mémoire, trad Jean-Yves Erhel, Noir sur Blanc, 2002.
  • Wygrać każdy dzień, Varsovie, Diana, 1996.
  • Adresat nieznany, Varsovie, Diana 1998.
  • Długie życie gorszycielki. Losy i świat Ireny Krzywickiej, Varsovie, Iskry, 1999.
  • Maria Wisnowska. Jeśli mnie kochasz – zabij!, Varsovie, Wydawnictwo Książkowe Twój Styl, 2003. (biographie de l'actrice et résistante polonaise Maria Wisnowska)
  • Miejsce przy oknie, Varsovie, Wydawnictwo Nowy Świat, 2004.
  • Łęczyca, Varsovie, Diana 2005.
  • Rodzinna historia lęku, Cracovie, Wydawnictwo Literackie, 2005.
    Une histoire familiale de la peur, trad Jean-Yves Erhel, Grasset & Fasquelle, 2006.
  • Ćwiczenia z utraty, Cracovie, Wydawnictwo Literackie, 2007.
    Exercices de la perte, trad Jean-Yves Erhel, Grasset & Fasquelle, 2009.
  • Oskarżona: Wiera Gran, Cracovie, Wydawnictwo Literackie, 2010.
    Wiera Gran, l'accusée : récit, trad Isabelle Jannès-Kalinowski, Grasset & Fasquelle, 2011.
  • Narzeczona Schulza
    La Fiancée de Bruno Schulz, trad Isabelle Jannès-Kalinowski, Grasset & Fasquelle, 2015.
    • Jamikarium, Varsovie, Wydawnictwo MG, 2016.
    • Bagaż osobisty. Po Marcu. Varsovie, Dom Spotkań z Historią, 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]