Agata Kornhauser-Duda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agata Kornhauser-Duda
Agata Kornhauser-Duda en 2017.
Agata Kornhauser-Duda en 2017.
Première dame de Pologne
Depuis le
(3 ans, 2 mois et 16 jours)
Prédécesseur Anna Komorowska
Biographie
Nom de naissance Agata Kornhauser
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Cracovie (Pologne)
Conjoint Andrzej Duda (depuis 1994)
Enfants Kinga Duda (née en 1995)
Université Université Jagellonne
Profession Enseignante

Agata Kornhauser-Duda, née Kornhauser le à Cracovie, est l'épouse d'Andrzej Duda, président de la République de Pologne depuis 2015. Elle est, à ce titre, la Première dame de Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Cracovie, Agata Kornhauser est la fille de l'écrivain Julian Kornhauser, traducteur et critique littéraire, auteur d'un recueil de poèmes, et d'Alicja Wojna. Son père est juif, tandis que sa mère est catholique. Elle a un frère, Jakub Kornhauser, poète et traducteur de langues romanes (dont le français), qui a publiquement soutenu la candidature, finalement avortée, de l'écologiste de gauche Anna Grodzka à l'élection présidentielle de 2015.

Après des études supérieures à l'université jagellonne de Cracovie, elle épouse Andrzej Duda le . Une fille, Kinga, à présent étudiante en droit à Cracovie, naît en 1995[1].

En 1998, Agata Kornhauser-Duda entre comme professeur d'allemand au lycée Jan III Sobieski de Cracovie[2]. Elle quitte ce poste après l'élection de son mari à la présidence de la République de Pologne.

Elle s'engage publiquement en faveur de son époux lorsque celui-ci se présente à l'élection présidentielle de 2015, soutenu par le parti conservateur eurosceptique Droit et justice (PiS) ; le frère d'Agata, Jakub Kornhauser, affirme que sa sœur était plus libérale qu'Andrzej Duda[3]. Le , ce dernier est élu président de la République de Pologne avec 51,5 % des voix face au président sortant, Bronisław Komorowski. Agata Kornhauser-Duda et sa fille, Kinga, apparaissent au côté du président élu le soir de sa victoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]