Afro (monnaie fictive)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Afro.
Afro (monnaie fictive)
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Chronologie de la monnaie

L'afro est une œuvre d'art imaginée en 2000 par deux artistes, le Sénégalais Mansour Ciss Kanakassy et le Canadien Baruch Gottlieb. Il s'agit d'un projet de monnaie unique fictive.

Il entre en résonance avec le projet de monnaie unique pour les pays-membres de l'Union africaine, élément fondamental du projet d'Union monétaire africaine (en).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2000, le Sénégalais Mansour Ciss Kanakassy et le Canadien Baruch Gottlieb mettent au point un projet dans le cadre de leur « laboratoire de déberlinisation » — déberlinisation en référence à la conférence de Berlin de 1885 qui fit le partage de l'Afrique entre les puissances coloniales. Le message véhiculé par ces mille vrais-faux billets est celui d'un médium du panafricanisme[1],[2].

Réception[modifier | modifier le code]

L'œuvre est présentée lors de la biennale de Dakar en 2002[3]. Lors de cette exposition, le président sénégalais Abdoulaye Wade demande « est-ce de la fausse monnaie ? » sans doute parce que ce projet artistique fait écho au projet de monnaie unique pour les pays-membres de la CEDEAO, l'eco[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Cadasse, « L’Afro : une monnaie unique pour l’Afrique », sur www.afrik.com, (consulté le 6 novembre 2014).
  2. Khady Aïdara Mahfou, « Exposition au Raw Material Company : Mansour Ciss Kanakassy dessine l’« Afro », la monnaie africaine », Le Soleil,‎ (lire en ligne).
  3. (en) « Mansour Ciss », Artist Portrait, sur www.culturebase.net (consulté le 12 novembre 2014).
  4. (de) Dietrich Heissenbüttel, « »Ich nehme keinen Pfennig von Europa« », Springerin (de), vol. 3,‎ (ISSN 1029-1830, lire en ligne).