Africa Intelligence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Africa Intelligence
Pays Drapeau de la France France
Langue Français et anglais
Genre Lettre Confidentielle
Date de fondation 1981
Ville d’édition Paris

Propriétaire Indigo Publications
Site web https://www.africaintelligence.fr

Africa Intelligence est un site d'informations publié en français et en anglais qui se donne pour mission de décrypter l'actualité des pouvoirs économiques et politiques du continent africain[1].

Africa Intelligence regroupe cinq lettres confidentielles.

Trois lettres régionales traitent des sujets politiques, économiques et diplomatiques dans chaque pays : La Lettre du Continent (consacrée à l'Afrique de l'Ouest et à l'Afrique centrale), La Lettre de l'Océan Indien (dédiée à la Corne de l'Afrique, l'Afrique de l'Est, l'Afrique australe et les îles de l'océan Indien) et Maghreb Confidentiel (relative aux pays d'Afrique du Nord).

Deux lettres sectorielles décryptent les projets énergétiques et miniers sur l'ensemble du continent africain : Africa Energy Intelligence (consacrée au pétrole, au gaz et à l'électricité) et Africa Mining Intelligence (dédiée au secteur minier).

Africa Intelligence est publiée à Paris par la société de presse indépendante Indigo Publications.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première lettre confidentielle à voir le jour est La Lettre de l'Océan Indien, créée par Maurice Botbol en 1981[2].

En 1983, La Lettre Afrique Énergies et son édition en anglais Africa Energy and Mining sont lancées avec le soutien du journaliste spécialiste de l'Afrique Antoine Glaser.

En 1990, l'actualité de l'Afrique du Nord traitée jusqu'alors dans La Lettre du Continent, est désormais abordée dans une publication spécifique : Maghreb Confidentiel en français et Maghreb Confidential en anglais.

En 1996, le site Africa Intelligence est mis en ligne sur un site payant et regroupe l'ensemble des publications traitant du continent africain[3].

En 2000, est créée la lettre Africa Mining Intelligence dédiée aux activités minières. La Lettre Afrique Énergies devient donc Africa Energy Intelligence et se consacre aux seules activités énergétiques.

En 2003, le groupe de presse spécialisé Le Moniteur, basé à Paris, cède sa publication La Lettre Afrique Expansion à l'éditeur d'Africa Intelligence, Indigo Publications, qui l'intègre à La Lettre du Continent[4].

En 2010, La Lettre du Continent, jusque-là uniquement publiée en français, est déclinée dans une édition en anglais sous le nom West Africa Newsletter. En 2013, Africa Intelligence passe au 100% numérique[5]. Les éditions imprimées des lettres confidentielles disparaissent.

En février 2015, Africa Intelligence adopte une nouvelle identité graphique (site, logo, maquettes)[1]. Le portail rassemble les 5 publications La Lettre du Continent, La Lettre de l'Océan Indien, Maghreb Confidentiel, Africa Energy Intelligence et Africa Mining Intelligence.

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Africa Intelligence chronique les activités des hommes et femmes de pouvoir en Afrique et cherche à décrypter les relations entre autorités politiques et réseaux d'affaires.

L'éditeur d'Africa Intelligence, Indigo Publications, est une société de presse indépendante de tout gouvernement ou organisation politique[6].

Exempte de toute publicité, Africa Intelligence a pour unique source de revenue les recettes de ses lecteurs (abonnements, ventes à l'unité). Ce modèle garantit, selon elle, l'indépendance éditoriale.

Enquêtes[modifier | modifier le code]

Africa Intelligence a révélé certaines affaires ayant eu un écho international et une couverture médiatique conséquente.

Le 30 août 2017, La Lettre du Continent a révélé que le président ivoirien Alassane Ouattara bénéficiait d'un fonds souverain de 342,6 milliards F CFA (521 millions d'euros) dans lequel il puisait librement[7]. La publication a également souligné que cette enveloppe budgétaire était gérée directement par le frère du président, le ministre des affaires présidentielles Birahima Téné Ouattara. Cet article a été vivement critiqué par la présidence ivoirienne qui a dénoncé dans un communiqué[8] une information mensongère et gravement diffamatoire[9]. Le 2 septembre 2017, le secrétaire général de la présidence de Côte d'Ivoire Patrick Archi a fait savoir que le président de la république avait décidé de porter plainte contre les accusations de La Lettre du Continent[10]. L'article de la lettre confidentielle est paru à la veille d'un déjeuner de travail entre Alassane Ouattara et le Président français Emmanuel Macron, durant lequel le premier devait formuler une demande d'appui budgétaire pour le financement du métro d'Abidjan[11].

Le 7 février 2018, La Lettre du Continent a indiqué que la commission rogatoire demandée par la justice burkinabé dans l'affaire Sankara avait été confiée à Paris, au juge Cyril Paquaux[12]. La lettre confidentielle a ainsi annoncé qu'il y aurait des prolongements français[13] à l'enquête de la justice du Burkina Faso sur l'assassinat, le 15 octobre 1987, du président Thomas Sankara, lors d'un putsch orchestré par Blaise Compaoré[14].

Le 29 mai 2015, La Lettre de l'Océan Indien a dévoilé que Djibouti avait demandé officiellement aux États-Unis de quitter leurs installations militaires à Obock pour laisser la place à une base navale chinoise. De plus, la publication a indiqué qu'une société chinoise était déjà en train de construire un aéroport non loin pour faciliter son installation[15]. Finalement, la base militaire chinoise à Djibouti, la première base militaire de ce pays à l'étranger, a été mise en place en juillet 2017[16].

En juin 2013, La Lettre de l'Océan Indien a dévoilé que le gouvernement de Dar es-Salaam enquêtait sur quelque 200 Tanzaniens soupçonnés d'avoir dissimulé 196 millions de dollars dans des banques suisses[17]. Elle a révélé qu'une commission présidée par l'Attorney General Frederick Werema avait auditionné des personnalités politiques et des hommes d'affaires à ce sujet.

Le 31 mai 2018, Maghreb Confidentiel a révélé que Paris avait aidé de façon décisive le général Khalifa Haftar à reprendre la ville de Derna en détachant un avion de renseignement opéré par CAE Aviation en appui aux opérations militaires du commandant en chef de l'Armée nationale libyenne[18]. Deux semaines plus tard, Maghreb Confidentiel a dévoilé que cet avion de CAE Aviation, opéré pour la DGSE, participait également à l'opération de reprise du croissant pétrolier à Ibrahim al-Jadhran[19].

En février 2012, Maghreb Confidentiel avait révélé que la visite du président tunisien Moncef Marzouki, pourtant annoncée par Nicolas Sarkozy en janvier lors de ses vœux aux diplomates, avait été reporté sine-die, laissant entendre une mauvaise entente entre les pouvoirs français et tunisiens[20].

En juin 2018, c'est la mésentente entre le Fonds Monétaire International et la Tunisie que Maghreb Confidentiel dévoile. La lettre indique que la visite à Tunis de Jihad Azour, directeur Moyen-Orient et Asie centrale du FMI, prévue le 30 juin 2018, a été reportée à une date ultérieure, malgré l'insistance du chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed pour que la rencontre ait lieu. La publication a également révélé que le versement d'une tranche d'aide de 250 millions de dollars était menacé[21].

En janvier 2018, Africa Energy Intelligence a dévoilé qu'une rencontre était prévue à Paris le 15 janvier entre la direction de Total et des officiels de Kinshasa conduits par le ministre congolais des Hydrocarbures, Aimé Ngoy Mukena Lusa Diese, dans le but de poursuivre les négociations visant à valider une nouvelle extension de la première période du bloc 3 d'exploitation du pétrole dans la province d'Ituri[22].

En septembre 2017, Africa Energy Intelligence a révélé que deux ans après le retrait de la firme pétrolière Soco du Parc des Virunga à la suite de la mobilisation de défenseurs de l'environnement, le gouvernement congolais avait signé un accord de principe pour réattribuer le permis de forage de Soco à une société inconnue, dénommée Oil Quest International, filiale de Oil Quest Holdings[23]. Africa Energy Intelligence a également indiqué que cette filiale était dirigée par le fils du président de Soco[24].

En mars 2018, Africa Mining Intelligence a révélé que le directeur de cabinet du président Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga, avait rencontré Franck Paris et Alexis Zajdenweber, respectivement conseillers Afrique et Industrie du président Emmanuel Macron[25]. Selon la publication, Monsieur Laccruche souhaitait renégocier l'accord qu'avaient conclu Eramet et le Gabon en 2010[26]. Selon la publication, Libreville voudrait augmenter sa participation dans le capital du groupe Eramet.

L'ours[modifier | modifier le code]

Directeur de la publication : Maurice Botbol Directeur de la Rédaction : Philippe Vasset Rédacteurs en chef : Frédéric Lejeal (La Lettre du Continent), Tristan Coloma (La Lettre de l'Océan Indien), Lazare Beullac (Maghreb Confidentiel), Benjamin Augé (Africa Energy Intelligence), Louise Margolin (Africa Mining Intelligence) Journalistes : Paul Deutschmann, Sarah Vernhes, Noé Michalon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Relooking des supports numériques d’Indigo Publications », sur http://blog.rampazzo.com (consulté le 13 novembre 2018)
  2. « Les journalistes ne devraient pas dire ça » (consulté le 13 novembre 2018)
  3. « Indigo Publications - Historique », sur www.indigo-net.com (consulté le 13 novembre 2018)
  4. « "Bonne arrivée" aux lecteurs de La Lettre Afrique Expansion », sur https://www.africaintelligence.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  5. « "Nous sommes avant tout des journalistes" », sur https://www.liberation.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  6. « Les lettres confidentielles résistent à l'abondance d'informations », sur https://www.lemonde.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  7. « Nouveau scandale sur la gestion des fonds de l’Etat par Ouattara: La Lettre du Continent révèle une dotation budgétaire pour une institution fantôme », sur https://eburnienews.net (consulté le 13 novembre 2018)
  8. « COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE RELATIF À LA PUBLICATION DU BIMENSUEL LA LETTRE DU CONTINENT N°759 DU 30 AOÛT 2017 », sur http://www.presidence.ci (consulté le 13 novembre 2018)
  9. « En Côte d’Ivoire, la présidence ne décolère pas contre la «Lettre du continent» », sur http://www.rfi.fr/ (consulté le 13 novembre 2018)
  10. « Ouattara veut porter plainte contre « La lettre du continent » qui l’accuse d’avoir fait exploser son fonds de souveraineté », sur https://afrique.latribune.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  11. « Côte d’Ivoire: au delà de la plainte de Ouattara contre La Lettre du Continent », sur https://www.financialafrik.com/ (consulté le 13 novembre 2018)
  12. « L’enquête sur l’assassinat de Thomas Sankara se déporte en France », sur https://blogs.mediapart.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  13. « Macron a t-il déclassifié comme promis les archives sur la mort de Thomas Sankara ? », sur https://www.liberation.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  14. « BURKINA FASO. L’ENQUÊTE SUR SANKARA SE PROLONGE EN FRANCE », sur https://www.humanite.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  15. « Les militaires étrangers à Djibouti », sur https://www.bbc.com (consulté le 13 novembre 2018)
  16. « Djibouti, l’avant-poste militaire de la Chine en Afrique », sur https://www.lemonde.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  17. « Team quizzes 200 in Swiss billions scam », sur https://www.thecitizen.co.tz (consulté le 13 novembre 2018)
  18. « En Libye, le maréchal Haftar donne l’assaut sur Derna », sur https://www.liberation.fr (consulté le 13 novembre 2018)
  19. « Libye: Paris en veut-il à Haftar d'avoir fait main basse sur le "croissant pétrolier"? », sur http://afrique.le360.ma (consulté le 13 novembre 2018)
  20. « Tunisie - Moncef Marzouki, persona non grata à l'Elysée? », sur http://www.slateafrique.com/82889/tunisie-moncef-marzouki-persona-non-grata-elysee (consulté le 13 novembre 2018)
  21. « FMI-Tunisie: La valse des rumeurs relancée? », sur https://www.huffpostmaghreb.com (consulté le 13 novembre 2018)
  22. « Pour le pétrole congolais, la France s'accroche désespérément au régime illégal de Kabila », sur http://www.cameroonvoice.com (consulté le 13 novembre 2018)
  23. « RDC : Le Parc des Virunga à nouveau menacé par les pétroliers », sur https://afrique.lalibre.be (consulté le 13 novembre 2018)
  24. « RDC : entre richesses naturelles, déforestation, détournements de fonds et pauvreté », sur http://cfie.net (consulté le 13 novembre 2018)
  25. « Gabon : Brice Laccruche Alihanga à Paris, la presse entre vérité et approximations », sur https://www.afrik.com (consulté le 13 novembre 2018)
  26. « Manganèse : Bizarreries dans l’axe Gabon – Eramet », sur http://gabonreview.com (consulté le 13 novembre 2018)